Les conducteurs de Saab se saluent - mais pourquoi font-ils cela ?

C'est un fait! Les conducteurs de Saab se saluent. Encore et pour des raisons régionales peut-être plus que jamais. Mais pourquoi font-ils ça ? Même les fans les plus inconditionnels ne peuvent pas donner de réponse valable. Cela a toujours été ainsi, vous l’entendrez lorsqu’on vous le demandera.

C'est peut-être comme ça. Mais il pourrait aussi y avoir une toute autre raison à cela. Une campagne publicitaire de Saab Allemagne des années 70 reprend ce sujet. Existe-t-il une stratégie marketing qui a connu un tel succès que les salutations sont encore utilisées aujourd'hui ? Ou bien la salutation était-elle d'abord suivie par la publicité ?

Une question sur le principe bien connu de l’œuf de poule.

Saab 99 - ça ne pourrait pas être plus sûr
Saab 99 – ça ne pourrait pas être plus sûr

Les conducteurs de Saab se saluent - mais pourquoi font-ils cela ?

À l'automne 1974, Saab Allemagne a lancé une nouvelle campagne publicitaire pour la 99. Ou peut-être une publicité pour les conducteurs de Saab se saluant ? C'est dur. L’explication fournie par le constructeur suédois est moins compliquée. Cela semble plausible.

Parce que les conducteurs de Saab, soupçonne-t-il, ont beaucoup en commun.

Il y a la réussite professionnelle de pouvoir s'offrir une Saab 99. Ce qui est certainement exact, car le 99 est bien plus cher que les produits de ses concurrents sur le marché. Ensuite, il y a le sens de la voiture dont il faut être capable de juger des qualités d’une automobile (Saab). Et bien sûr, les rédacteurs font sortir l’individualité de la machine marketing, car sans cette inclination, vous ne seriez pas en mesure d’apprécier le 99, progressivement innovant.

Les conducteurs de Saab saluent - mais pourquoi ?
Les conducteurs de Saab saluent – ​​mais pourquoi ?

Il s’agit d’un truc de marketing difficile censé connecter les gens. Est-ce qu'il a vraiment fait ça ? La réussite sociale et le plaisir de la vivre vont-ils de pair avec le savoir-faire automobile ?

Marketing, effet diaspora, qu’est-ce qu’il y a derrière

Ou était-ce réellement l'effet diaspora chez Saab ? Une petite minorité de conspirateurs se retrouve parce qu'ils sont convaincus que leur produit est, d'une part, spécial et, d'autre part, meilleur dans de nombreux détails que ce que propose le reste du monde ? Peut-être qu'elle pense aussi qu'il est plus beau, qu'il a un design assez spécial et que, bien sûr, la clé de la voiture ne se trouve que dans la console centrale.

Publicité Saab 99 en 1974
Publicité Saab 99 en 1974

Il est difficile de juger ce qu'avait en tête le pilote allemand Saab de l'année en 1974 pour saluer son collègue de la marque. Dans ce cas, je suis trop jeune pour pouvoir en juger de manière fiable. C'était probablement une pure joie de rencontrer une personne partageant les mêmes idées dans les étendues infinies dominées par Opel, Ford et Volkswagen.

C'est du moins ce que ressentent la plupart d'entre nous aujourd'hui.

Peut-être, il est également possible, que la campagne ait eu un précurseur. La salutation elle-même pourrait avoir une raison plus profonde. Il est peut-être arrivé en Europe à partir du marché américain ; en Amérique du Nord, il aurait été courant dans les cercles Saab au début. Nous ne le savons pas, c'est de l'archéologie Saab, et chaque fois qu'un nouvel artefact lié à la marque suédoise emblématique atterrit sur mon bureau, j'en suis heureux.

Nous ramenons la campagne Saab au présent

La culture automobile peut être passionnante, mais nous avons encore des montagnes de trésors à découvrir. Il y aura peut-être une autre campagne Saab qui rendra compte davantage du phénomène des salutations mutuelles.

Nous avons numérisé la campagne de l'automne 1974 (Lien) et l'a ramenée au présent. Tout comme les salutations sont toujours d'actualité, tant qu'il y a des véhicules Saab sur les routes, la campagne est également valable. L'impression peut être achetée - en guise de réminiscence d'antan et d'aujourd'hui - à partir de mardi dans la boutique Aero X Club (Lien) être commandé.

16 commentaires sur “Les conducteurs de Saab se saluent - mais pourquoi font-ils cela ? »

  • Au cours des années 70 et 80, le salut Saab était nettement plus prononcé dans toute l'Europe, sinon tout le monde, mais presque tout le monde disait bonjour. Vraisemblablement aussi à cause de la publicité sur les différents marchés de l'époque, ainsi que de cette transmission gestuelle des concessionnaires Saab de l'époque. Avec l’introduction du 9k, cette pratique a progressivement décliné, notamment parmi les nouveaux clients qui n’en étaient pas encore conscients ou n’en avaient aucune idée. Dans tous les cas, vous pouvez rapidement voir s'il s'agit d'un conducteur Saab passionné, car certaines personnes ont encore automatiquement le message d'accueil Saab en elles. Il est également intéressant de noter à quel point les enfants des conducteurs Saab ont adopté cette passion au fil des générations.
    C'est aussi un fait que cette habitude de saluer a eu tendance à diminuer ; Peut-être que nous sommes trop nombreux et que nos pensées sont ailleurs, même si cela est tout à fait compréhensible en raison du trafic et de la concentration.

    Répondre
  • Je dis toujours bonjour et je suis heureux de chaque réaction. J'estime que le taux de retour est de 70 pour cent. Parfois, l’autre personne m’a vu plus tôt que moi et me salue en premier. La joie est alors encore plus grande.

    Répondre
    • Vous vous moquez de moi et je suis si heureux de l'entendre. Mon problème est que je n'ai personne à saluer. Je ne vois personne ici dans ma ville natale de Saint-Pétersbourg FL et lors de mon dernier voyage à Saint Augustine FL 0000, je l'ai vu. Si je dois voir une autre Saab, je dois aller au magasin Saab à Tampa, Mike et ses gars sont toujours occupés à réparer les Saab. Bonjour à vous TOUS et salutations de Floride.

      Répondre
  • Je salue tous (!) les utilisateurs de SAAB, même si je n'en contrôle plus aucun...
    Lorsque j’utilisais encore le TTiD, j’avais l’impression d’être toujours accueilli en retour.
    C'était amusant :-)!

    Répondre
  • J'essaie de saluer tous les automobilistes que je croise dans la rue, tout simplement parce que nous partageons un amour pour la culture automobile suédoise. Et généralement, l’accueil est amical, parfois même euphorique.
    Les Alfisti étaient aussi autrefois des hôtesses d'accueil enthousiastes, ce que j'ai pu expérimenter en tant que conducteur d'une Alfa 33 dans les années XNUMX. Si c'est encore le cas aujourd'hui, je ne sais pas.

    Répondre
  • En fait, j'aime vraiment le faire; Cependant, il est rarement possible de le faire en Autriche en raison de la faible densité de Saab - et je conduis très peu. La plus belle rencontre que j'ai eue en conduisant a eu lieu il y a quelques années, alors que je traversais le Hochrindl-Alpl en Carinthie. Puis un cabriolet 9.3 NG II avec le toit ouvert est venu vers moi et ma Saabine, pleine d'une famille de quatre personnes, et tous les quatre m'ont fait signe avec exubérance et avec des visages souriants. C'était vraiment sympa 🙂

    Répondre
  • J'aime aussi dire bonjour quand je vois une Saab dans la circulation (ou ne la manque pas).
    ... une de ces belles bizarreries chez Saab.

    Le salut est souvent renvoyé, mais malheureusement pas toujours. 🙁
    Et de temps en temps, bien sûr, vous recevez de « merveilleux » regards interrogateurs. 😉
    (Quand je ne réponds pas au message d'accueil, j'imagine toujours que c'est probablement juste à cause de mon étrange Saab, qui n'est pas toujours immédiatement reconnue comme telle... cela ne peut rien avoir à voir avec moi, par exemple) 🙂

    Répondre
    • ... eh bien, dans le 9-5NG, je pense souvent que vous n'êtes pas immédiatement reconnu comme un SAAB, dans le 9-7x, je suis probablement ignoré de temps en temps par la faction de la ferraille.

      Mais comme Tom l'écrit déjà, je suis heureux quand je vois un autre SAAB et j'aimerais lui dire bonjour ! C'est encore plus agréable quand on se retrouve et qu'il y a un vol en formation conscient. Quand deux 9-5NG se rencontrent, c'est encore plus sympa !!

      Répondre
      • Oui, ce groupe de ferraille... 😉

        Une fois, j'ai apporté mon arc 9-5 SC 2.3t à un « expert » (vraiment ; il était « célèbre » ici dans ma région étendue) dans son atelier pendant un certain temps (il a ensuite abandonné à un moment donné et je pense qu'il a « émigré »). aussi). ).

        Et il s'est plaint (en substance) des nouvelles Saab (9-5 NG et surtout la 9-4x) avant leur publication : ce n'étaient plus des Saab, quelque chose comme ça n'entrerait jamais dans sa cour, il les chasserait , etc. ……

        Je n'arrive pas à le comprendre pleinement : je suis content de chaque Saab (même celles que je ne trouve personnellement pas aussi bonnes que certains sonnets, etc.) !

        Répondre
  • Je salue également chaque Saab qui vient vers moi, mais je ne remarque pas toujours de salutation en retour. Ces jours-ci, j'ai garé ma berline 9.3 juste à côté d'un cabriolet 9.3 et je lui ai dit un salut amical. Une réaction douloureuse s’ensuivit. De tels conducteurs ne méritent tout simplement pas une Saab.
    D'ailleurs, c'était le cas lorsque je rencontrais quelqu'un d'autre avec mon Zastava 1100.

    Répondre
  • En Espagne, il est habituel de récupérer entre les conducteurs Saab Pre ​​​​GM.
    Il est possible que les unités soient conduites et stockées dans l'un des États-Unis qui sont très précieux pour les automobiles.

    Répondre
  • hmmmmm Les 10 dernières fois, personne ne m'a répondu bonjour... C'est pourquoi je le laisse tranquille, et aucune autre Saab ne m'a jamais salué en premier... J'ai donc une perception complètement différente... ?

    Répondre
  • Je connais les salutations presque internationales des motos. Les origines du mot de bienvenue remontent aux courses automobiles des années 1970. Le pilote de moto britannique Barry Sheene utilisait déjà le signe V pour dépasser ses adversaires et pour saluer le public lors de ses tours de victoire.

    Chez Saab, c'est un peu plus différencié. Au Portugal/Espagne, il y a beaucoup de salutations. En DE/FRA/BE/NL, je n'ai vécu cela que très rarement.

    Pourquoi? Ce ne sont certainement pas des Saabistas, juste des automobilistes qui conduiraient une autre voiture dès qu'elle roulerait

    Ou je dois juste être plus prudent ?

    Répondre
    • Au moins, je m'attendais à un message plus fort de la part des Pays-Bas, mais il y a probablement relativement plus de Saab là-bas, donc il y a probablement beaucoup d'utilisateurs de voitures, comme vous l'avez mentionné, qui ne se soucient pas de ce qu'ils conduisent. Je l'ai déjà écrit plusieurs fois, dans les États de Visegrad, la culture de la salutation est beaucoup plus développée.
      Je salue chaque conducteur de Saab et je suis toujours heureux de recevoir des salutations en retour.

      Répondre
      • Il semble y avoir pas mal de Saabistas, surtout dans le sud de l'Europe. Ou des gens qui associent Saab à plus qu'un simple véhicule. Une fois, on m'a posé des questions sur mon 9-3 OG dans un parking et une conversation agréable s'est ensuivie, même si la personne d'en face n'avait pas de Saab.

        Mais oui, je devrais aussi faire plus attention à TOUJOURS dire bonjour et en être heureux quand quelque chose revient.

        Répondre
      • Je soupçonne également des différences régionales. En tout cas, dans notre ville un jeune couple nous accueille euphoriquement avec leur Aero, c'est un vrai bonheur.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec un * marqué