"Conduisez ma voiture" - une Saab va droit au cœur

En juillet de l'année dernière, nous avions déjà « Drive my car » de Ryusuke Hamaguchi vorgestellt. Le film a maintenant été projeté dans de nombreux cinémas et il est temps de le rappeler. Car "Drive my car" est bien plus qu'un road movie d'une beauté amère dans lequel une Saab joue le rôle principal dans une automobile. Le film a le potentiel pour devenir le film de l'année 2022 et pourrait même remporter l'Oscar.

Saab 900 dans "Conduire ma voiture"
Saab 900 dans "Conduire ma voiture"

Les critiques de cinéma aiment le travail. On ne trouve presque que des éloges dans les médias pour les 3 heures de cinéma. Les éditeurs de l'ont bien dit Indicateur de jourqui parle presque poétiquement du plus beau câlin de l'histoire du cinéma. la SRF voit une Saab rouge foncer droit dans le cœur du public. la Nouveau journal zurichois pense que le film est un voyage de découverte à travers la psyché et que les médias suisses ont la poésie de leur côté.

Comme toujours, les portails allemands jugent la chose plus sobrement, moins poétiquement. Au moins il voit NDR, presque exubérant selon les standards locaux, le possible film de l'année. Et l'alternative de gauche taz, une vraie surprise, trouve des mots amicaux avec douleur, bien qu'un vieux brûleur bourgeois joue un rôle majeur.

Un gagnant du film a déjà été déterminé aujourd'hui. C'est Saab, parce que le 900 rouge, qui traverse les cinémas du monde entier dans le cœur du public, ramène également la marque à la conscience. La voiture de cinéma peut rappeler des souvenirs, mais elle peut aussi être une nouvelle découverte. Saab, il y avait quelque chose.

Par conséquent, le réalisateur Ryusuke Hamaguchi est peut-être le meilleur ambassadeur Saab de la marque à l'heure actuelle. S'il y avait eu un Oscar Saab, il l'aurait mérité.

10 commentaires sur “"Conduisez ma voiture" - une Saab va droit au cœur »

  • vide

    J'ai vu le film hier et il m'a vraiment accroché - et j'ai été profondément touché par l'histoire. Un film d'une beauté et d'une poésie souvent tristes, d'un excellent travail de caméra et d'une musique fantastique. La scène finale de la performance d'Oncle Wanja (ce film montre aussi de manière très convaincante comment une pièce est créée par des acteurs), dans laquelle le rôle de Sonja est prononcé en langue des signes (coréenne), est l'une des scènes les plus émouvantes pour moi. vu dans les films ces dernières années. Le film est un chef-d'œuvre et deviendra un classique.

    Et les performeurs ont su tenir le coup à côté de ce beau 900 😉

    Répondre
  • vide

    Le chef-d'œuvre a reçu 4 Golden Globes.
    Une reconnaissance inhabituelle et remarquable.

    Le lizi

    Répondre
  • vide

    Oui, merci pour le rappel.

    En arrière-plan et dans les seconds rôles, les Saab sont presque surreprésentés. Mais un rôle principal ?

    C'est vraiment spécial. Et j'aime le cinéma d'Extrême-Orient. C'est aussi cool et bizarre qu'une 900 à conduite à gauche joue le rôle d'une limousine avec chauffeur dans la circulation à gauche, si j'ai cela en tête ?

    Je dois voir. Absolument ...

    Répondre
    • vide

      Rôle principal automobile. Faites attention aux nuances fines.

      Répondre
      • vide

        J'ai écrit : « Mais un rôle principal ? C'est vraiment spécial."
        Tom, votre commentaire m'embrouille.

        Répondre
          • vide

            Eh bien, une Saab a un rôle de premier plan dans un film primé. Je pense que c'est remarquable, j'aime Saab et le cinéma asiatique et j'ai vraiment envie de voir le film. Je vous remercie pour le rappel. Rien de plus …

            Je ne veux rien dire d'autre entre les lignes...
            Mon commentaire initial est-il maintenant démêlé ?

            Répondre
      • vide

        oh mec...

        Oui, bien sûr, la 900 a le "Premier rôle Automobile (!)", pas LE (!) Premier rôle...

        C'était trop naturel pour moi de l'écrire comme ça ou de comprendre le commentaire. Mais je pense que je comprends maintenant.

        Répondre
  • vide

    Merci Tom pour le bon conseil cinématographique. Le film est en haut de ma liste. Et je suis heureux de remettre l'Oscar Saab. Les Saab apparaissent également encore et encore dans les productions espagnoles. Cela ne pourrait pas être mieux.

    Le lizi

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *