Pris dans la spirale descendante, NEVS affiche de nouvelles positions

C'est plus calme à la fin de l'année, mais il y a toujours de la place pour un petit drame. Il se passe des choses à Trollhättan qui pourraient être considérées comme étranges. NEVS est à la recherche de nouveaux employés après un récent licenciement collectif. La question de savoir pourquoi c'est ainsi semble difficile à répondre à première vue et pourrait aboutir à des spéculations positives. Mais ce n'est pas le cas, comme le montre un examen plus approfondi de la situation.

Conduite autonome - Sango de NEVS
Conduite autonome - Sango de NEVS

Nouveaux emplois à Trollhättan

NEVS en a écrit une vingtaine au début du mois Nouveau travail qui étaient déjà annoncés sous une forme similaire à l'automne. Puis vinrent les licenciements massifs en raison de la crise de propriété chinoise. Environ la moitié de tous les employés ont dû partir. Aujourd'hui, NEVS est à nouveau à la recherche d'ingénieurs et de développeurs de logiciels pour la conduite autonome. Les dates limites de candidature pour les différents postes se terminent entre la mi-janvier et la fin janvier.

NEVS semble pouvoir (ou vouloir) poursuivre les projets existants au moins dans une moindre mesure. L'argent pour le faire est après la vente du Meneko partage à Koenigsegg, disponible pour une période de temps prévisible.

Quiconque avait espéré de bonnes nouvelles de Trollhättan à la fin de l'année devra encore attendre. Peut-être que la nouvelle tant attendue n'arrivera jamais. Le propriétaire de NEVS Evergrande trébuche à travers un tsunami de dettes, plus récemment une commission de gestion des risques gérée par l'État a déménagé au siège de Hong Kong. Un autre outil utilisé par l'État chinois pour éviter la faillite. Cela pourrait avoir un effet fatal, car à côté du concurrent d'Evergrande Kaisa, le prétendu numéro 2 des groupes immobiliers chinois, se trouve dans une situation tout aussi désespérée.

Plus loin dans le vortex descendant

Les projets de voitures électriques et leur réalisation sont ouverts, le stock d'Evergrande Auto (HK 0708) a connu des mouvements massifs motivés par la spéculation dans les deux sens ces derniers jours. Dans l'état actuel des choses, le démarrage de la production en janvier ne semble pas probable, car le licence de production pour Hengchi 5 LX n'a ​​(prétendument) pas été accordée.

Afin d'échapper à la spirale descendante du Groupe Evergrande, NEVS recherche de nouveaux investisseurs. Ils devraient, comme le PDG Stefan Tilk P4 Väst annoncés, sont disponibles à la reprise. Mais le groupe Evergrande refuse de laisser partir NEVS. NEVS reste pris dans une spirale descendante, les fonds disponibles sont limités, l'entreprise ne génère pas de revenus significatifs pour couvrir les coûts. Le danger de sombrer dans le malheur avec Evergrande est tout aussi réel que plusieurs mois d'arrêt paralysant.

7 commentaires sur “Pris dans la spirale descendante, NEVS affiche de nouvelles positions »

  • vide

    Il est intéressant de noter qu'Evergrande NEVS ne lâche pas prise.

    Soit NEVS a une haute valeur symbolique pour Evergrande. Vous êtes propriétaire d'une entreprise suédoise. Un « constructeur automobile » européen.
    Ou Evergrande voit une valeur très réelle dans NEVS et le Sango et pas une bonne affaire dans une vente.

    Quoi qu'il en soit, et qu'Evergrande considère une vente comme une perte de prestige ou un retrait d'un taxi autonome, le produit serait une goutte dans l'océan pour Evergrande.

    Les licenciements chez NEVS étaient peut-être un peu tactiques dans un contexte d'investisseurs prêts ? Une mariée qui veut quelqu'un d'autre aime se rendre peu attrayante dans l'ancien mariage. Mais il ne doit pas non plus se détruire. Sinon, tout le monde se détournera d'elle. Elle descend.

    La politique du personnel NEVS (vague de licenciements) était peut-être une manœuvre pour rompre avec Evergrande ?
    L'annonce d'une poignée de nouveaux postes serait donc d'un quart de recul. Dans ce mariage, la mariée ne fait que le strict minimum. Seulement ce qu'il faut pour être assez attrayant pour les autres. J'espère qu'Evergrande comprend le signal...

    Vous ne serez pas content avec NEVS comme ça. Et NEVS pas avec Evergrande. S'il vous plaît laissez la mariée partir et nous verrons ...

    Répondre
  • vide

    Assez banalement demandé : qu'est-ce que NEVS a encore à voir avec SAAB ? La propriété de la propriété à Trollhättan et les brevets et droits de 9-3 II ou III (de MY 2008 ou 2012, basé sur MY 2003, donc bientôt 20 ans) ? Les lignes de production et les machines ont depuis longtemps disparu dans une usine chinoise NEVS qui ne produit pas non plus.

    À part les propriétés, rien qui serait important aujourd'hui - car le 9-3 de 2003, autant que je l'aime et aussi ultra-moderne, surtout le cabriolet a toujours l'air, ne peut plus être la base de modèles jusqu'aux années 30 .

    Ou y a-t-il autre chose de pertinent que Nevs a ? Les droits de nommage oui - heureusement !!! - ne pas. Qui a réellement les droits sur Aero-X et PhoeniX ?

    Répondre
    • vide

      NEVS a encore beaucoup à voir avec Saab. Chaque COC nouvellement exposé provient par exemple de NEVS. Archives de production Saab, ébauches de conception (modèles en argile) s'ils existent encore, tout se trouve chez NEVS. En outre, NEVS détient divers droits (ex-Saab) tels que XWD, Trionic et bien d'autres.

      Répondre
        • vide

          Non. NEVS imprime, Orio livre aux revendeurs qui vendent. D'où les prix élevés entre-temps.

          Répondre
  • vide

    Si je lis cet article comme celui-ci, NEVS (au sens figuré) a commencé à tanguer sur la route glacée en hiver. Reste à savoir qui postule aux postes vacants chez NEVS dans cette situation morose... Je ne le ferais pas si je devais assurer un réfrigérateur plein.
    Donc le point de vue me vient d'envoyer à nouveau des messages positifs ou de montrer le drapeau même en roulant/chutant (avec NEVS)...
    C continuera d'être avec nous l'année prochaine, tout comme Evergrande et NEVS.
    2022 apportera des solutions...
    SAAB reste :-) !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par *