Vaccination de rappel - quand le virus frappe à votre porte

C'est fin novembre. Encore une fois, je suis assis dans le bureau du médecin de famille en attente. En face de moi deux représentants des groupes vulnérables. Moins de six mois après la première vaccination, j'ai reçu le rappel aujourd'hui. Je pensais que je serais de retour sur la route en été Vers la liberté. J'avais tort. Comment ça se passe quand Corona frappe à votre porte d'entrée ?

Vaccination de rappel - preuve
Vaccination de rappel - preuve

La quatrième vague

Tout est différent. Nous avons survécu aux vagues une à trois sans dommage. COVID-19 était présent en arrière-plan, et théoriquement, tout le monde dans le cercle d'amis ou de la famille connaissait quelqu'un qui était infecté. Mais c'était la théorie, de loin. Maintenant, le virus gratte la porte d'entrée.

Il est arrivé dans notre quartier, et il est aussi présent chez mes fournisseurs. Dans l'un d'eux, des équipes entières doivent être annulées car, malgré le concept d'hygiène, tous les employés sont infectés. Les dates de livraison se décalent à l'infini. Les entreprises qui ont bien survécu à la crise jusqu'à présent tremblent pour leur avenir.

Il y a plus de problèmes. Un ami cher de la famille a une maladie pulmonaire. Elle est à la clinique, loin, et ne peut pas respirer toute seule. Les visiter est presque impossible. La clinique construit une forteresse contre le virus autour de ses patients sensibles. Au moins, elle essaie. Des tests élaborés, des visites planifiées et raccourcies sont conçues pour protéger les vies vulnérables.

La peur qu'il s'installe lentement. La peur d'un adversaire invisible et incalculable. Et qui profite de nos faiblesses.

L'impuissance

Les mauvaises nouvelles ne diminuent pas avec les jours. Il y a une première percée dans la vaccination dans le Freundeskreis. Une infection, vraisemblablement attrapée au travail par un collègue. Un parcours qui n'est pas bénin, mais qui, espérons-le, ne mènera pas directement à l'hôpital. Nous tremblons !

Qui est à blâmer pour une escalade de la situation comme celle-ci? Vous pouvez vous détendre et tenir la politique responsable. Il y a beaucoup de bons arguments pour le faire, par exemple pour parler de l'échec de l'État. Mais ce serait très pratique. Nous ne voulons pas nous faciliter la tâche.

La bureaucratie allemande avant la vaccination de rappel
La bureaucratie allemande avant la vaccination de rappel

L'égoïsme

Malheureusement, nous vivons dans une société pleinement intégrée. L'État, il semble que ce soit notre droit d'aînesse, règle les choses gênantes. Nous sommes nous-mêmes assis dans ce pays gras et riche dans notre zone de confort. Nous nous sentons mal à l'aise quand quelqu'un vient avec la seringue et veut se faire vacciner. Une imposition qui est dirigée contre l'intégrité du corps et encore plus contre notre égoïsme.

Nous sommes assis sur des millions de doses de vaccination qui menacent d'expirer car la substance ne nous semble pas assez noble. Nous bavardons sur les droits civiques alors que le nombre de décès dus au coronavirus dépasse 100.000 XNUMX. Et même cette figure macabre est remise en question et discutée. Il n'y a pas de limites. Les vérités se réinventent et les vérités se déforment.

Le bon sens

Avec un peu plus de bon sens, une vue sur le pays, les voisins, les concitoyens âgés et malades, COVID-19 ne serait pas devenu un sujet aussi catastrophique. Davantage de personnes auraient été vaccinées. Vous pourriez crier de colère. On pourrait pleurer. Les deux en même temps.

Il y a eu ce discours inaugural de John F. Kennedy le 20 janvier 1961. Cette phrase a été prononcée et a eu sa place sur le mur de mon bureau pendant des années.

"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous..."

John F. Kennedy

Ne demandez pas ce que l'État peut faire pour vous. Mais faites quelque chose vous-même, assumez des responsabilités et montrez un sens de la communauté, gardez un œil sur la communauté. La sentence est tombée hors du temps. Je suppose que je le suis aussi. Parfois, je me sens comme ça. Nous avons à nouveau besoin d'un John F. Kennedy et de personnes qui ne voient pas leurs propres intérêts et l'assurance complète de l'État en premier lieu.

Taux de vaccination élevé, bonne vie à Barcelone
Taux de vaccination élevé, bonne vie à Barcelone

La liberté

Mon amie Lizi me prouve presque tous les jours qu'il peut y avoir un autre moyen. Je continue de recevoir des photos de Barcelone sur mon téléphone portable. La vie y est libre, les restaurants sont ouverts et à une douce température de 20 degrés, il est facile de se supporter dans un bar à tapas. Avec vue sur la Saab et la mer.

Barcelone a un taux de vaccination supérieur à 90 %. Les Catalans sont-ils plus intelligents que les Allemands ? La vérité est que les vagues précédentes ont balayé la terre avec toute la sévérité. Contrairement à l'Allemagne, l'État espagnol n'enveloppe pas ses citoyens dans du coton et ne paie pas aux restaurants 90 % du chiffre d'affaires (pas du profit). Tout le monde doit voir où ils restent. L'État ne fournit qu'un soutien rudimentaire. Si vous n'avez pas de famille pour vous soutenir, vous avez un problème.

Les Espagnols ont retenu la leçon. La vaccination est la meilleure arme que nous ayons. Et c'est utilisé. De plus, l'État espagnol sait faire exécuter ses ordonnances. L'entrée est strictement contrôlée, en Allemagne, cela se produit généralement en théorie ou lorsque les équipes de télévision rapportent.

Le rappel de vaccination

Parce que le virus frappe à ma porte, j'organise la vaccination de rappel avec mon médecin de famille. Le rendez-vous arrivera à point nommé, je n'ai plus qu'à attendre une semaine. Biontech à Johnson & Johnson cet été. Au milieu du temps d'attente arrive Cakofonie de Berlin. Le ministre de la Santé en exercice souhaite raccourcir la livraison de Biontech, alors que le nombre de personnes infectées dans le pays monte en flèche. C'est dur à croire.

La vaccination de rappel elle-même est rapide. Les rendez-vous de mon médecin généraliste sont parfaitement chronométrés et la salle d'attente n'est jamais trop pleine. Un coup de couteau, c'était tout. De nouveau dans six mois. Peut-être. Ce n'est pas sûr, les valeurs empiriques manquent, la pandémie n'a pas encore 2 ans.

Certificat Covid après le rappel de vaccination
Certificat Covid après le rappel de vaccination

Les groupes vulnérables

Deux représentants des groupes vulnérables sont assis dans la salle d'attente. Une description que je n'aime pas. Cela sonne si neutre et froid. En vérité, ce sont papi et mamie, les très vieux, qui sont particulièrement à risque. Mais c'est une vérité raisonnable qui serait pesante. Car qui voudrait voir papi ou mamie au cimetière parce qu'ils ont refusé de se faire vacciner ?

Les groupes vulnérables, donc. C'est moins susceptible de se vendre au public.

Les deux vieillards en face de moi sont très âgés, plus de 80 ans. Ni les retraités haut de gamme que vous jugez bon et nerveux dans les médias. Aucun qui a travaillé dans le bureau ou au conseil d'administration et qui part en croisière dans la vieillesse.

Deux vétérans qui ont travaillé fort pendant 50 ans dans la production ou la construction. Les vêtements des deux sont propres mais simples. Des seniors qui se font peu plaisir. Vraisemblablement, ils économisent un peu de la pension chaque mois pour les enfants ou les petits-enfants qu'il devrait mieux avoir.

Les deux font partie des personnes qui ont construit notre pays après la guerre et qui ont assez à faire avec elles-mêmes au-delà de la pandémie. Vous êtes pauvre à pied, respirer est un défi même sans virus. Il faut quelques minutes jusqu'à ce que le masque soit enfin en place. Pas précis, mais c'est la volonté qui compte.

Respirer devient encore plus difficile, les mains tremblantes, il feuillette son carnet de vaccination. Les deux ne survivraient pas à une infection. Vous seriez deux morts de plus dans les statistiques, en même temps deux vérités supplémentaires qui pourraient être déformées.

Parce que tout le monde au-delà de la pandémie traîne une liste de maladies supplémentaires tout au long de la vie.

Les effets secondaires

Avant la vaccination de rappel vient la bureaucratie. L'Allemagne gère ce qui doit être géré. Et aussi ce qui ne se gère pas. Nous sommes toujours les meilleurs au monde, nous sommes relégués à tout le reste. Une fiche d'anamnèse, des pages d'informations sur les risques et les effets secondaires. Les deux doivent être contresignés, deux fois, bien sûr. Le médecin est ravi, tout comme son patient.

Les effets secondaires sont en fait à peine perceptibles. Le haut du bras me fait un peu mal, j'ai l'impression d'être en mouvement avec le frein à main pendant quelques heures. Il ne s'est rien passé de plus, même si j'étais préparé à des complications.

La responsabilité personnelle

Mes amis et ma famille reçoivent également le vaccin de rappel. Les dates ont déjà été convenues. Des connaissances qui voulaient attendre avant de changer d'avis. Ils vont aussi à la vaccination de rappel. Cela donne de l'espoir. Parce que le virus use de notre égoïsme et de nos vanités. Il est constamment à la recherche de nouveaux hôtes, en mutation, et il ne pense même pas une seconde à jouer selon nos règles de bien-être.

Nous n'aurons pas un deuxième John F. Kennedy pour écrire hardiment les vérités sur le mur. Ce genre d'homme politique est historique, il ne revient pas. Et peut-être que nous apprenons simplement de manière brutale à reprendre nos responsabilités et à développer l'initiative. Nous étions autrefois forts là-dedans aussi, et c'est là que nous devons revenir en arrière. Un processus d'apprentissage, accompagné de drame et de mort.

28 commentaires sur “Vaccination de rappel - quand le virus frappe à votre porte »

  • vide

    Je suis en retard, moin ensemble,
    J'avais déjà écrit un long message et je l'avais supprimé. Pourquoi? Trop de détails par rapport au développement et au traitement du C et trop de mauvaises expériences dans l'environnement avec un point de vue qui ne correspond pas à ce qui est haut et bas pour être entendu, vu ou lu. Merci Tom pour le dévouement très habile et bon au sujet. Mon avis à ce sujet :
    En ce qui concerne la science et la communication, les rapports sont beaucoup trop partials et l'opinion et l'humeur sont produites ! Au lieu de la raison, on s'appuie sur la peur et la panique, divise la société et après s'être rendu compte que la vaccination ne tient pas ce que les politiciens ont promis de s'appuyer sur encore plus de peur et de coercition et accuse les contribuables de la situation actuelle. Presque personne ne parle du démantèlement des lits d'hôpitaux et des lits de soins intensifs en instaurant de fausses incitations dans le système de facturation ; cela a été très justement décrit plus haut. Les héros d'hier (citation originale de la politique de l'année dernière) deviendront des monstres cette année parce qu'ils sont sceptiques quant au manque d'approbation des substances I, au nombre record d'effets secondaires et de décès (notamment de jeunes athlètes, nombre inconnu), et peut-être aussi parce que les vaccinations avec un burger offert au Golden M sont disponibles avec XNUMX% de conseils sur les risques. Et les fabricants de la seringue n'acceptent aucune responsabilité pour les dommages indirects ?! Je serais heureux si nous -> reprenions davantage la patrie de notre compagnon préféré, gardions un œil sur les valeurs démocratiques de notre société et n'écrivions pas des choses comme des non vaccinés indésirables dans une vitrine. Nous devons être ensemble et attentifs au lieu de la peur et de la division. Je dirige un cabinet de médecine intégrative au Canada, je suis bien en réseau dans le paysage médical et, bien sûr, je suis également vacciné. Je pense que la vaccination en général est une grande réussite médicale, en dehors du vaccin contre la grippe. Pourquoi j'ai écrit tout ça ? Parce que je vous demande de faire attention, de ne pas juger trop vite, de penser qu'une seringue IV ne peut plus être inversée, et parce que je pense qu'il faut rappeler à nos politiques que le mandat n'inclut pas la société de paniquer et ou de se diviser. Boosters ? Avec une substance qui a déjà perdu son efficacité ? Cela ne me facilite pas la tâche. Mais la décision sera bientôt prise de notre part, puis il y aura un bonus semestriel, pour tout le monde, pour toujours ?!
    Je souhaite à tous de passer un agréable moment avant Noël, je remercie Tom pour les nombreuses bonnes contributions de cette année et j'aimerais rester un passionné de SAAB.
    Votre ERIK900

    1
    1
    • vide

      Bien dit tard

      L'une des victimes de la pandémie est le climat social. Le jeu politique de la division est dangereux.
      Nous n'avons pas vacciné depuis trop longtemps et toujours pas tout le monde. Jusqu'à il y a 6 mois, il s'agissait encore de groupes de personnes âgées, pré-malades et à risque professionnel. Nous avons eu une discussion sur les précurseurs de la vaccination...

      Au fil de l'hystérie, il n'y a que quelques semaines, jours entre un préempteur et le soupçon de vaccination scepticisme et refus...

      De nombreux jeunes de 12 à 18 ans ne sont tout simplement pas vaccinés aujourd'hui parce qu'ils ont été attrapés peu de temps avant même d'être autorisés à se faire vacciner. En convalescent, ils doivent et doivent attendre 6 mois. Mon aîné est l'un d'entre eux. Et nous ne vaccinons même pas les enfants de moins de 12 ans.

      Néanmoins, nous avons un taux de vaccination de 70 % sur la base de la population totale. Si l'on exclut les enfants de moins de 12 ans, les convalescents et autres personnes non vaccinables, le taux de vaccination pour la partie de la population pouvant être vaccinée devrait être d'environ 85 %...

      Et toutes les personnes non vaccinées ne sont pas fondamentalement sceptiques vis-à-vis des vaccins, refusant la vaccination ou même théoriciennes du complot. Certaines femmes enceintes souhaitent d'abord accoucher de leur enfant. Certains sportifs se font vacciner selon le plan d'entraînement et la saison, et ne veulent rien risquer dans les phases de stress élevé (comme une inflammation du muscle cardiaque).

      J'estime que la volonté de vacciner est élevée. Le taux de vaccination atteint en peu de temps dans les conditions ci-dessus, avec des vaccins nouveaux et inconnus, dont certains sont peu efficaces, n'est pas si mal.

      Le débat sur les objecteurs « notoires » est prématuré, hilarant, contre-productif. Beaucoup de personnes (encore) non vaccinées sont complètement mal placées.

      Je me suis fait vacciner le plus tôt possible sans pousser plus loin. Il y a tout juste 8 mois, mon Cov-Pass numérique est passé au "vert" 1 semaines après la 14ère et 2 jours après la 3,5ème perfusion. Nous avons déjà eu une discussion sur les refus de vaccination. Si l'heure n'est pas hystérique...

  • vide

    Merci pour ce super texte !

    Les "Groupes Vulnérables"... Je n'aime pas non plus la description pour les raisons évoquées.
    Dans l'exemple mentionné, il s'agit de grand-mère et grand-père, ce qui s'applique également à notre famille. La grand-mère n'est actuellement pas autorisée à être boostée en raison de la chimiothérapie...

    Mais les enfants sont également vulnérables.
    Immunodéficience due à la trisomie 7, coeur patché, poumons pré-stressés... XNUMX ans.
    Un an et demi avec seulement des interruptions estivales du confinement jusqu'à ce qu'un médecin à l'autre bout du pays ait pitié de la vaccination hors ligne.
    Les enfants comme mon fils n'ont pas de lobby. Tout au plus, ces enfants apparaissent-ils dans les statistiques comme « précédemment malades », dans le but de soustraire les soins aux autres parents. Sinon, ces enfants sont invisibles, de même que les frères et sœurs et les parents affectés. Les familles comme la nôtre sont appelées familles fantômes et nous en apprenons énormément sur notre société pendant la pandémie.

  • vide

    L'autre côté de la pièce

    Les vaccins et les rappels sont importants. Mais on ne parle plus guère d'autres mesures. Ils sont impopulaires et nous en avons marre. Il devient de plus en plus difficile de l'appliquer politiquement et a récemment conduit à des émeutes en Europe.

    En Allemagne, le débat s'est entièrement limité à la vaccination et au rappel, et chez les personnes non vaccinées, une minorité « radicale » et « complètement irresponsable » a été choisie comme raison supposée pour laquelle nous ne sommes pas revenus à la normale.

    C'est faux et fatal à plusieurs égards.

    C'est faux, entre autres, car nous ne pouvons pas vacciner tous les moins de 12 ans sans vaccin. Dans ce groupe d'âge, nous avons des incidences de 1000. Faux, car avec nos vaccins actuels, nous ne pouvions pas atteindre l'immunité collective même avec un taux de vaccination de 100 % de la population totale. L'effet protecteur est trop faible, le nombre de percées vaccinales est beaucoup trop élevé.

    C'est fatal car dans ce rétrécissement de notre point de vue nous préférons nous plaindre des non vaccinés, des "coupables" plutôt que de nous soucier de la protection des innocents.
    Il y a seulement deux ou trois semaines, les politiciens voulaient abolir les tests corona gratuits avec l'argument de la vaccination. Folie vu la situation.
    C'est fatal si nous - pour parler franchement - développons une tendance à mettre au pilori une femme non vaccinée et enceinte plutôt que d'exiger des concepts des politiciens pour la protéger. Ou la protection des enfants de moins de 12 ans...

    Cette ambiance au sein de ce débat est très, très confortable pour les responsables et ils ont tendance à être frugaux. Il y a deux ou trois jours, en quelques heures, j'ai entendu le maire de Berlin, le président fédéral, le ministre de la Santé et le sénateur de la Santé de Berlin. Tous les quatre n'avaient rien trouvé de mieux que de blâmer les non vaccinés pour la 4e vague.
    Ce n'est certainement pas suffisant pour moi et c'est faux en fait.
    J'ai eu Biotec deux fois. Cela vous donne une protection d'environ 4% 47 mois après la vaccination. Il ne faut pas longtemps pour se rendre compte que nous ne pouvons actuellement pas atteindre l'immunité collective (80% de protection pour 100% de la population) ...

    À cet égard, il est également bon marché si les politiciens n'attribuent la 4e vague et sa violence qu'à ceux qui ne veulent pas vacciner.
    Nous devons tous vacciner & booster, nous devons tous apporter notre contribution - mais dans la conscience que ce n'est pas assez et dans la conscience que la politique fait trop peu si leur stratégie anti-corona se limite à la vaccination.

  • vide

    Ouais... combien de boost le boost a-t-il réellement ? Et avez-vous bien réchauffé votre corps au préalable puis l'avez-vous refroidi à nouveau avant le rappel ? Non pas que les composants du système meurent prématurément car il y a un manque de lubrification (ou après il y a augmentation de la cokéfaction dans le circuit de lubrification...).

    J'attends avec impatience un pays dans lequel nous n'avons pas de condamnations générales et de termes génériques pour des groupes soi-disant sélectionnés (comment est défini un tel "négatif de la couronne" - et n'est-il pas aussi absurde de nier un virus que de prétendre qu'on peut le vaincre - divin ? - vaincre complètement ensemble ? Pourquoi les gens sont-ils considérés comme des « opposants » et des « refuseurs » seulement s'ils ne sont pas pour quelque chose pour eux-mêmes - celui qui ne fume pas est « l'adversaire de la cigarette » qui ne fume pas, et « le concert refuser" juste parce qu'il préfère écouter de la musique à la maison ?) et vivre sans boucs émissaires et coupables sélectionnés (il y en a déjà eu un ici - je recommande d'être prudent).
    Je comprends la frustration. Je comprends le malentendu.
    Les personnes qui critiquent les mesures ne sont pas celles qui en sont responsables - au contraire: elles s'engagent principalement à trouver une manière plus humaine et responsable de les traiter. Ou trouvez-vous / trouvez-vous qu'il est bon de vivre dans un ensemble basé sur la méfiance et la coercition ? Est-ce à quoi ressemble votre société dans laquelle vous / vous souhaitez / souhaitez vivre ? Pas le mien.
    Ma société est basée sur la confiance, l'ouverture, l'harmonie, le respect. Les aspects pour cela sont la prise de décision par consensus, une interaction sans jugement les uns avec les autres, l'inclusion de l'intuition et du cœur et l'écoute égale de tous ceux qui veulent participer.

    Ces jours-ci, j'ai trouvé les mots d'Uwe Scheeler, le maire de Neuhaus am Rennweg, nous invitant vivement à faire une pause et à rester calmement ensemble. Je voudrais les partager ici :

    « Chers résidents -

    en ville et dans tous les quartiers !

    Chers entrepreneurs et commerçants !

    Chers invités!

    Depuis mon entrée en fonction en 2018, ma devise est :

    "Ensemble! - Et pas chacun pour soi !"

    Je tiens à remercier tous ceux qui ont lu ou ont lu ces lignes pour leur attention, pour leurs nombreux retours positifs, mais aussi pour leurs commentaires critiques.

    Je suis heureux de vous retourner mes salutations et mes vœux à tous.

    Très souvent, de nos jours, on entend la question de la culpabilité ou l'accusation de culpabilité.

    À blâmer pour la présence du virus corona, à blâmer pour le fait qu'il n'est toujours pas parti, à blâmer pour le nombre élevé d'infections, à blâmer pour que les hôpitaux et les unités de soins intensifs se remplissent, à blâmer pour l'effet insatisfaisant des vaccinations, à blâmer pour le manque de vaccins suffisants, à blâmer pour la surcharge de médecins généralistes...

    Je suppose que ce n'est pas une question de culpabilité. Comme on le sait, seuls les tribunaux allemands peuvent déterminer si quelqu'un est coupable ou non.

    Il s'agit plutôt de promesses non tenues et d'attentes non tenues ou déçues.

    À tous les niveaux - du fédéral et de l'État aux districts ruraux en passant par les municipalités, dans les entreprises, dans les familles et entre amis - nous attendons et espérons que le virus corona disparaîtra enfin de la scène et que nous retrouverons tous notre vie d'avant, si nous ne faisons que ceci ou cela, ne faites pas ceci ou cela... Ou que quelqu'un passe et le fasse pour nous...

    Dans de nombreux endroits, ces attentes et ces espoirs ont été nourris et soutenus par des promesses. Des promesses qui n'auraient pas dû être faites. Des promesses qui n'ont tout simplement pas pu être tenues.

    Les gens s'attaquent au travail ou dans leur vie privée, s'accusant mutuellement d'être responsables de quelque chose. Infections et mesures de quarantaine, fermetures d'installations, opérations reportées - la liste pourrait être prolongée indéfiniment.

    L'ampleur de la déception et de la colère, souvent aussi de l'impuissance ou de l'incapacité d'agir, mais parfois aussi de la peur, peut actuellement aussi être vécue et ressentie à tous les niveaux.

    La politique et les médias poussent toujours le tout, il en résulte des situations d'actionnisme et de panique.

    Pas étonnant : le monde entier est touché, personne n'était préparé à quelque chose comme ça et jusqu'à présent, personne au monde n'a trouvé de solution miracle - pas même après deux ans.

    J'avoue : je n'ai pas de schéma directeur non plus.

    Je ne peux rien promettre, je ne peux rien promettre.

    Je n'oblige personne à faire quoi que ce soit, je ne recommande rien à personne.

    Parce que je ne sais pas.

    Je conseille simplement à tous ceux qui ne savent pas de s'y tenir comme moi et d'admettre simplement qu'ils n'ont aucune solution à proposer.

    Tant que personne n'a le soi-disant sauveur, il faut absolument se retenir d'accusations de culpabilité à tous les niveaux. Ils ne résolvent pas le désastre, ils déplacent simplement la responsabilité et vous rendent aveugle.

    Je conseille à tous à tous les niveaux de traiter les accusations, les insultes et les ordres avec modération, vous devriez toujours pouvoir vous regarder dans les yeux à l'avenir, malgré toutes les divergences d'opinion. Il est essentiel de maintenir la proportionnalité des fonds.

    Dans de telles situations, personne n'a plus raison que l'autre.

    Sinon, la haine et l'agitation détruisent notre tissu social déjà endommagé et notre paix intérieure dans le pays, mais aussi dans nos communautés et dans nos familles.

    Même l'affirmation qu'un quartier et donc les personnes qui y vivent sont un hotspot, est déjà une forme de discrimination. Si tout le pays est « une seule épidémie » (Lothar Wieler, RKI), alors les Sonnebergers ne sont ni plus ni moins « imprudents » que les habitants des autres districts ruraux. Le virus corona ne connaît pas de frontières de comté ou de pays.

    Il faut arrêter d'exclure et de délimiter, il faut tous traverser ça ensemble. Nous devons combiner nos forces, nos connaissances et notre expérience.

    Tant qu'il n'y aura pas d'antidote à 100 %, il faudra investir dans la recherche, augmenter les capacités des hôpitaux et renforcer et accompagner les médecins généralistes.

    Pour que tout le monde - et je veux dire tout le monde - puisse être aidé qui tombe malade et a besoin d'une aide médicale. Peu importe si vacciné ou non vacciné, peu importe si malheureusement corona, malheureusement crise cardiaque ou malheureusement jambe cassée.

    Les soi-disant triages ne sont pas nécessaires du fait des vaccinés ou non vaccinés.

    Notre système de santé est déjà tellement dégradé que les victimes de catastrophes naturelles majeures ou de la pandémie de corona doivent se demander si elles seront hospitalisées ou non.

    Il faut d'abord arrêter d'encourager le démantèlement des lits d'hôpitaux.

    Vous n'y croyez pas ? En effet, ça l'est. Lorsque les lits d'hôpitaux sont réduits, un financement est disponible sur le fonds de structure hospitalière.

    Le règlement précise :

    « De plus, le démantèlement des lits fixé par la planification hospitalière est désormais subventionné en fonction du nombre de réductions. Sur la base d'une limite de minimis allant jusqu'à 10 lits, les subventions sont les suivantes :

    11 bis 30 Betten: 4.500 € je Bett

    31 bis 60 Betten: 6.000 € je Bett

    61 bis 90 Betten: 8.500 € je Bett

    Mehr als 90 Betten: 12.000 € je Bett“

    Dans de nombreux domaines du secteur de la santé, les choses sont uniquement axées sur les affaires et l'entrepreneuriat. Les hôpitaux doivent "payer".

    Je pense que c'est la véritable urgence et nous l'avons créée nous-mêmes dans notre pays. Cela est également compréhensible juste à notre porte à Neuhaus am Rennweg.

    Arrêtons de poser la question de la culpabilité ensemble. N'excluons personne parce qu'ils ne font pas quelque chose comme nous le faisons nous-mêmes.

    Notons simplement que l'autre peut aussi avoir des raisons valables. Considérons que l'autre peut aussi avoir raison.

    Respectons simplement notre Loi fondamentale :

    La dignité de l'homme est inviolable.

    Toute personne a droit à la vie et à l'intégrité physique. La liberté d'une personne est inviolable.

    Tous sont égaux devant la loi.

    Pratiquons surtout la tolérance et ayons de la compréhension pour nos semblables,

    surtout pour nos enfants.

    Cela poserait une bonne base pour notre coexistence.

    votre maire

    Uwe Scheler "
    Source: https://www.neuhaus-am-rennweg.de/

    Et maintenant, chacun suit son propre chemin, sans en faire passer un autre comme le seul bon possible.
    Ou comment était-ce avec le conducteur SAAB en tant que celui qui emprunte des chemins non conventionnels et se tient « au-dessus des choses » à sa manière ?

    • vide

      bon maire

      Au cours de cette pandémie, nous apprenons tous à chaque seconde. Cela empoisonne le climat d'apprentissage et entrave les progrès de l'apprentissage lorsque nos camarades étudiants se déchirent à chaque seconde sur la base du dernier état des connaissances supposées et nous concentrons sur l'attribution du blâme au lieu de nous concentrer sur les connaissances suivantes.

      Une objection vraiment bonne et légitime, contribuant au débat...

  • vide

    Salut Tom,

    merci pour cet article clair et factuel.

    Votre avis me parle du fond du cœur et d'après les commentaires des autres lecteurs, je vois qu'au moins la communauté Saab n'a pas perdu de vue le sujet de la solidarité.
    Cela me fait un peu plus plaisir de conduire une (deux en été) Saab(s) !

    Il y aura un coup de pouce la semaine prochaine et je suis prêt à vivre un jour ou deux avec le frein à main serré. Surtout quand cela pourrait aider à épargner à quelqu'un du "groupe vulnérable" le sort d'une infection corona.

    salutations
    se glissa

    1
    1
  • vide

    Un deuxième JFK ne serait probablement d'aucune utilité non plus. Ce n'est pas que personne ne dit la vérité, mais peu veulent vous entendre.
    Par exemple, si j'étais Karl Lauterbach, je n'aurais rien dit depuis longtemps, personne ne semble le remercier. Maintenant, vous pouvez bien sûr dire qui est Lauterbach, mais même lorsque le gars aux cheveux orange a recommandé à ses partisans de se faire vacciner en été, il a été hué.

    Le problème semble donc être le message plutôt que l'ambassadeur. On peut supposer que ceux qui crient le plus fort sont en minorité, sinon ils seraient la majorité silencieuse.
    Nous aurons tous probablement notre rencontre avec la «nouvelle» réalité et la poursuite de la vaccination me semble être le meilleur moyen de survivre à cela.

  • vide

    Hey Tom,
    Avec cet article, vous vous êtes encore une fois surpassé - factuel, bien fondé, calme. Excellent et très bénéfique. Continue comme ça!!

    J'ai récupéré mon affiche aujourd'hui et je suis tout à fait d'accord avec vous.
    Salutations à tous
    thym

    • vide

      ... booster ... (désolé)

  • vide

    Bonjour Tom,
    Vos remarques notamment sur la situation actuelle chez nous, la mentalité de certains
    Personnes et responsabilité personnelle pour eux-mêmes et pour les autres, je peux souscrire à 100%.
    Rarement lu un avis aussi clair et précis sur ce sujet avec un avis convaincant
    Art de la formulation. Malheureusement, votre commentaire ne sera probablement pas lu par les négateurs du Covid et eux non plus ne seront pas convaincus. On ne peut qu'espérer que ces proches
    qui parlent à votre conscience avant de bloquer les unités de soins intensifs ou le
    Chapelles du cimetière.

    2
    2
  • vide

    Merci, Tom, pour tes mots, dont je peux tous signer. J'ai également avancé mon rendez-vous de rappel et je le recevrai lundi prochain. A l'origine voulu attendre les 6 mois après la deuxième vaccination pour ne retirer le vaccin à personne en attendant, mais puisque la proportion de ceux qui ne comprennent pas est extrêmement élevée ici en Autriche, et nous serons loin d'une vaccination rythme qui se poursuivra pendant au moins des mois permettrait un quotidien plus serein, j'ai également décidé d'avancer le rendez-vous.

    Heureusement, le système de test à Vienne et la gestion des vaccinations fonctionnent très bien, contrairement à presque tous les autres États fédéraux et contrairement à la (ré)action désastreuse du gouvernement fédéral et de presque tous les gouvernements des États fédéraux, des règles plus strictes ont été introduites ici en l'été, qui sont en place depuis des semaines Pay, ce qui ne signifie cependant pas que nous sommes épargnés par le quatrième verrouillage dur, avec des dommages économiques massifs - et dans certaines industries telles que la vente au détail de vêtements, qui détruit maintenant des affaires pour la troisième saison consécutive, cela signifiera la fin définitive pour de nombreuses entreprises.

    Restez en bonne santé - et si vous n'êtes toujours pas vacciné, veuillez reconsidérer votre position - pour votre bien, vos proches, vos amis et collègues, et la société dans son ensemble.

    2
    1
  • vide

    Salut Tom,
    Vous m'écrivez 100% du cœur, merci !
    A déjà été "boosté", les affections mineures suivantes ne valent pas la peine d'être mentionnées.
    Prend soin de toi!

  • vide

    En ces temps particulièrement, je pense qu'il est important de prendre position. Même si ce n'est pas toujours facile. Merci Tom !

  • vide

    Merci Tom pour ces mots clairs et corrects. Je suis entièrement d'accord avec vous! Il n'est tout simplement pas compréhensible avec le bon sens s'il y a encore des gens qui nient Corona ou essaient de nier la gravité de la situation avec des commentaires stupides et inappropriés. Malheureusement, ces personnes existent dans toutes les couches de la population. J'ai été ravi que les lecteurs de notre saabblog adoptent une position positive. Malheureusement, ce n'est pas le cas partout.
    Je ferai aussi mon 3e vaccin jeudi et j'en suis content. Dans mon entourage, un homme de 53 ans est décédé du Corona, sans aucune maladie antérieure !
    J'espère que vous restez tous en bonne santé.
    Merci encore Tom pour les mots clairs.

    • vide

      Merci Wolfgang (et tout le monde).

      À l'origine, la contribution devrait être derrière le paywall. Mais après que j'ai atterri hier soir chez Anne Will, et avec horreur les arguments avancés par deux hommes politiques (correct : politiciens : à l'intérieur) a dû entendre, j'ai décidé d'y aller. Donner son avis est plus que jamais essentiel et je suis heureux que les lecteurs voient la situation de la même manière.

      9
      2
  • vide

    Si nous voulons contrôler le virus, TOUT LE MONDE doit se faire vacciner. Lorsque les gens parcourent de longues distances, ils se font vacciner, ce qui peut avoir des effets secondaires très graves. Puisqu'il n'y a pas d'opposants anti-vaccination, tout le monde le veut et parfois ils paient de lourdes cotisations pour cela.
    La vaccination corona est d'abord gratuite et surtout, elle ne vous aide pas mais aussi les autres
    Alors à nous tous !!!

  • vide

    Je vous remercie!
    Mon rappel était samedi dernier, pour la première fois avec de l'ARNm.
    L'effet était similaire à la première vaccination Astra... le lendemain un peu de température et de fatigue.
    Mais je pense que tu peux en tenir compte.

    • vide

      ... c'est exactement comme ça que je peux le signaler.
      Cependant, "seulement" une légère matité, le frein à main serré est une bonne image pour cela ;-).
      Donc : tous les lecteurs continuent d'avoir une santé stable !
      Veuillez continuer à observer les règles de l'AHA. Simple, efficace, indépendant.

  • vide

    Cher Tom,
    tu m'as sorti les mots de la bouche !
    Je vous remercie!
    Lg de Vienne

  • vide

    Raisons de ne pas booster

    … il n'y en a pas. Merci Tom. Soit dit en passant, vous n'avez pas à être pointilleux sur le vaccin. Au contraire, il devient de plus en plus clair que l'effet protecteur est d'autant plus grand que nous avons combiné plus de vaccins pour la vaccination et les rappels.

    C'est important et une réelle opportunité. Ceux qui prennent le même vaccin trois fois ont jusqu'à 20 % de protection en moins. L'immunité collective serait complètement illusoire même avec un taux de vaccination de 100 %.

    Mélangeons-le et améliorons-le. Pris seul, cela ne suffira pas tout à fait, mais les rappels et un mix vaccinal sont des étapes très précieuses qui augmentent considérablement la protection individuelle et la protection du troupeau...

    • vide

      Le fait que les vaccins « mixtes » soient censés être nettement plus efficaces pour vacciner une personne est une affirmation qui est souvent faite dans la presse, puis rayée de la table comme non prouvée. Je ne suis pas en mesure de juger cela, mais sur la base de toutes les informations dont je dispose, ce n'est pas aussi clair que le commentaire ci-dessus le suggère. Il est tout aussi difficile de savoir si Moderna est censé être encore meilleur que BionTech, ce que le ministre de la Santé incompétent voudrait nous faire croire.
      De plus : aurais-je dû annuler mon rendez-vous avec le médecin de famille, où j'ai reçu BionTech pour la troisième fois il y a deux semaines, et aurais-je dû chercher Moderna ? Ma deuxième vaccination a eu lieu il y a plus de six mois, alors vous prenez ce que vous pouvez obtenir, mon médecin de famille n'avait pas de moderna. Je suis heureux de vivre dans l'un des rares pays au monde où l'on peut se faire vacciner sans problème. Je ne pouvais même pas choisir que c'était BionTech trois fois (les deux premières fois dans le centre de vaccination, là aussi super organisé), j'ai pris tout ce qui était vacciné. Et je pense que c'est vrai, au lieu d'attendre le luxe de pouvoir "mixer". Tout s'est très bien passé, parfaitement organisé, comme au centre de vaccination, et j'ai juste réussi à répondre aux quelques questions par une croix. Cela nous ferait du bien de moins se plaindre et de tenir les autres pour responsables, mais de vivre davantage l'esprit de communauté. Tom a tout à fait raison.

      • vide

        On veut dire tous les deux la même chose, je pense...

        Je ne voulais pas appeler les gens à être pointilleux sur le vaccin. Mais au contraire. Citation : "Au fait, vous n'avez pas besoin d'être pointilleux sur le vaccin."

        Je pense que chaque vaccin approuvé en D a sa justification à chaque point de la chaîne et, quelle que soit la combinaison ou la monotonie administrée, est un bon premier, deuxième ou troisième maillon...

        Avec mon commentaire, je ne voulais créer aucune pression sur le mélange, mais plutôt réduire les craintes d'un mélange - entièrement dans votre esprit que chaque vaccination et chaque rappel vaut mieux qu'une omission.

        J'espère que nous pourrons nous mettre d'accord là-dessus.

        • vide

          Oui, nous sommes - entièrement d'accord! ??

  • vide

    Tu as raison Tom. Bien écrit. Peut aussi être dit pour de nombreux autres pays.

  • vide

    Merci !

  • vide

    Salut Tom
    Tu m'écris du fond du coeur.
    Même si Saab n'est ici qu'un sujet marginal, il faut le dire...
    Salut André

Les commentaires sont fermés.