Plus de Saab est à peine possible - Saab 9-3 OG commence une carrière classique

Il y a quelques années, il y avait cette Saab 9-3 OG Aero Coupé grise à Ingolstadt. Environ 100.000 2.500 kilomètres, un kit Viggen et un prix bien trop bas. Je ne sais pas si c'était 3.500 9 € ou 3 XNUMX €. Peu de temps avant, j'avais acheté mon actuel XNUMX-XNUMX OG Aero. En acheter un autre et le ranger ? Difficile, même si tout l'exigeait, de mettre cette voiture en sécurité.

Saab 9-3 OG Aero 2001

Le sentiment était juste, malheureusement. La Saab s'est vendue rapidement et a été republiée tout aussi rapidement. Six mois plus tard pour être cannibalisé comme véhicule accidenté. Je regrette toujours l'histoire, car les bonnes Saab 9-3 OG sont devenues rares. Les survivants sont maintenant en passe de devenir un classique.

Plus de Saab est à peine possible

La dernière Saab de la petite série, qui se décline dans le design traditionnel de la marque. Un arrière en pente, un pare-brise légèrement incurvé autour du cockpit, le bâton de hockey typique sur le montant C. De plus, la serrure de contact, qui se trouve exactement là où les fans pensent qu'elle appartient, et l'intérieur confortable, qui a été repris des 99 et 900.

Saab 9-3 OG Aero 2001
Saab 9-3 OG Aero 2001

Plus de Saab n'est guère possible. Le 9-3 OG est en passe de devenir un classique, mais la campagne en Suède a été une sorte de test acide.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la Suède est un territoire délicat pour Saab. À l'étranger, les classiques Saab et les youngtimers sont plus chers et plus appréciés. Un fait qui a à voir avec l'histoire de la marque.

Au-delà de la Scanie, une Saab a toujours été une voiture exotique et chère. Des moteurs puissants, des équipements exclusifs et des prix qui étaient parmi les meilleurs à l'époque d'une Saab 900 ou 9000. La stratégie à domicile était beaucoup moins axée sur le rendement. Là, les directeurs de Saab voulaient voir avant tout des chiffres et des parts de marché. L'ère des modèles d'entrée de gamme bon marché a façonné l'image en Suède et n'est toujours pas terminée aujourd'hui.

Saab 9-3 OG commence la carrière classique

Par conséquent, le résultat de la dernière vente aux enchères en Suède est presque une récompense pour la Saab 9-3 OG Aero. Un coupé en un état remarquable, qui se situait dans la partie haute de son estimation. Le nouveau propriétaire a payé l'équivalent de 11.800 9 € plus la prime d'achat, en Allemagne ou aux Pays-Bas la Saab aurait été encore plus chère. Mais c'est un signal clair de la Suède que la carrière classique de l'ancienne série 3-XNUMX s'accélère.

Saab 95 V4 1974
Saab 95 V4 1974

Un a également été bien vendu Saab 95 V4c'est une nouvelle voiture et pourrait raconter une histoire de voiture sentimentale. Bien qu'il soit resté en deçà de la valeur estimée, il a rapporté l'équivalent de 19.600 95 € plus la prime acheteur. En termes de prix, les Saab 96 et XNUMX avaient atteint leur apogée il y a des années. Depuis lors, les prix se sont effondrés et, au mieux, les prix ont évolué latéralement.

En revanche, une Saab 96 V4 Rallye n'a pas été vendue, en mauvais état mais très bien notée par la maison de ventes. La rouille et un effort de restauration difficile à estimer mettent les acheteurs potentiels de mauvaise humeur.

Ici, les Suédois ne pensent pas différemment du reste du monde. Seuls la qualité et le bon état, ainsi qu'un historique concluant, sont acceptés. Des bourrages de réparation et un état négligé sont mal reçus, ces voitures s'immobilisent. Ce qui s'applique non seulement aux jeunes et aux classiques, mais aussi à toutes les voitures d'occasion.

Avec des images de bilweb

6 commentaires sur “Plus de Saab est à peine possible - Saab 9-3 OG commence une carrière classique »

  • vide

    En effet, une belle voiture à l'élégance intemporelle qui a fière allure dans le gris. C'est dommage que le son standard du système d'échappement de l'Aero soit si prudent. Après 350.000 900 km Saab 16 TXNUMXS, il me manque vraiment quelque chose ... le grondement rauque et morveux.

  • vide

    Je suis heureux que le 9-3I avance et monte. Pour moi, les 3 styles de corps sont d'une beauté intemporelle et ont été sous-estimés pendant longtemps.
    Prenons-en soin ou construisons-le et profitons-en !!

  • vide

    Yeux - rire et pleurer

    Je pense que c'est génial quand les bons spécimens sont clairement appréciés. Mais je me sens triste quand tout le reste est laissé de côté. C'est tellement dommage...

    La situation (pièces de rechange) pour les anciennes Saab et Volvo est encore relativement détendue. Une histoire manquante ou désastreuse ne doit pas nécessairement se terminer dans la presse à ferraille. Plus de courage permettrait d'économiser de nombreuses copies et vous pouvez parfois réécrire vous-même l'histoire d'un véhicule à un coût raisonnable...

    Sur mon ancienne Volvo, le système de freinage, le système d'alimentation, le système d'allumage, le démarreur, l'alternateur, le châssis et plus ont été entièrement renouvelés. Qui se soucie si le service a été homogène de 1970 à 1991 ? C'était il y a 30 ans...
    Une nouvelle bobine d'allumage ne coûte pas cher et un nouveau bouchon distributeur même pour un 6 cylindres de moins qu'une bouteille de vin raisonnablement buvable. Après 20 ans, je me fiche que les plaquettes, les conduites et les disques de frein aient été régulièrement contrôlés par le revendeur agréé il y a 30, 40 ou 51 ans. Tout est nouveau maintenant. L'histoire de ces dernières années est décisive. Plus il y a de nouvelles pièces, mieux c'est. Et la meilleure chose à faire est d'écrire et de documenter cette histoire vous-même. Si quelque chose se produit, le dépannage est facile. 99% du temps, c'est là où de nouvelles pièces n'ont pas encore été installées.

    Mais qu'il en soit ainsi. Les bons spécimens ont leur charme. Sans aucun doute. C'est juste triste quand ça devient binaire. Tout ce qui n'est pas top n'appartient pas aussi à la ferraille...

  • vide

    Oui, 9-3 je deviens malheureusement rare et ça avec le Viggen c'est (encore) une bien triste histoire. Donc, le trajet d'hier (environ 6 km) à travers HH était d'autant plus agréable: j'ai repéré un break 9-5 à lunettes chromées sur le parking, un 9-3 I cabriolet sur le chemin et puis, assez curieusement, un très belle berline noire 9-3 I et moi et la mienne garées 9-3 II SC en même temps directement l'une à côté de l'autre devant le bureau de district (vote postal sur place). Ce qui a bien sûr donné lieu à une longue et sympathique conversation entre le propriétaire et moi : À propos de nos deux Saab chacune (il venait d'acheter la veille un break 9-5 Bj. 2000 en très bon état), les nombreux avantages de nos trésors que nous n'avons rien envie de conduire différents, ateliers recommandés, etc. Super sympa et juste typique de Saab ! 🙂 Enfin, je lui ai recommandé le Saabblog, qui lui était inconnu à ce jour...

  • vide

    Tout le monde reconnaît immédiatement le 9-3 I comme un SAAB. Même ceux qui n'ont rien à voir avec le SAAB me disent alors : écoutez, il y a un SAAB qui va là-bas. ??

    Malheureusement, ces moments se font de plus en plus rares, le 9-3 I se fait rare….

  • vide

    Oui, une voiture de rêve - complètement Saab et avec un super look. Tu pourrais devenir faible si tu n'étais pas déjà devenu faible 🙂
    À mon goût, le 9-3 I Coupé est même un peu plus "saabier". Et l'un d'eux est - heureusement - juste au coin de la rue depuis l'année dernière ! C'est un pur plaisir de conduire à conduire avec, vous ne remarquez pas les presque 20 ans à votre actif, à l'exception des sièges. Parce qu'ils sont d'une classe supérieure à ce que vous attendez du conducteur aujourd'hui.
    C'est dommage qu'une telle qualité automobile appartienne au passé.

Les commentaires sont fermés.