Coupe à blanc à Trollhättan - 300 emplois pourraient être perdus

Coupe à blanc à Trollhättan. Hier après-midi, NEVS a annoncé la suppression de jusqu'à 300 emplois. Bon nombre des quelque 650 employés à ce jour quitteront la Stallbacka. NEVS justifie la coupe dure avec un plan pour transformer l'entreprise. Les vraies raisons, cependant, pourraient avoir leur origine ailleurs.

Déforestation NEVS à Trollhättan
Déforestation NEVS à Trollhättan

Coupe à blanc à Trollhättan

300 des 650 emplois environ doivent être supprimés à l'avenir. Les places de parking devant l'ancienne usine Saab deviendront un peu plus vides à l'avenir. Les syndicats ont été surpris hier de l'ampleur des licenciements. Ils s'attendaient à une baisse du nombre de licenciements. La réduction touche 200 salariés dans les bureaux et aménagements, 100 dans les ateliers et laboratoires. NEVS justifie le démantèlement par la transformation de l'entreprise vers des véhicules autonomes, loin de la construction automobile classique.

L'entreprise voit la rénovation comme une « journée difficile pour les salariés », mais aussi un investissement dans l'avenir de la mobilité. Des mesures immédiates de réduction des coûts sont également invoquées comme raison. C'est exactement là que pourrait se trouver la véritable cause de la perte de main-d'œuvre.

NEVS est presque entièrement dépendant des transferts en provenance de Chine. L'emplacement d'Evergrande Auto n'est pas clair et les développements futurs n'ont pas été clarifiés. L'objectif est d'attirer de nouveaux investisseurs. Si et quand cela aura lieu est dans les étoiles. La direction de Trollhättan réagit au développement par des mesures strictes et s'adapte à la situation tendue.

Pas de production automobile (actuellement) prévue

Une note d'hier est intéressante, en face Sveriges Radio. En conséquence, il n'est pas prévu que Trollhättan « démarre immédiatement » la production automobile. Pas de surprise, car les plans d'Evergrande Auto se limitent à la seule Chine. Du moins pour le moment et pour une période à moyen terme.

Pourtant, il y a une perspective et le rôle de NEVS en tant que sous-traitant semble toujours être présent. Parce que l'entreprise parle à diverses entreprises de la fabrication en sous-traitance. Les noms des partenaires possibles n'ont bien entendu pas été mentionnés. Que le développement actuel soit utile pour les pourparlers est une autre question.

Correction : Dans la première version du texte, 800 employés de NEVS étaient nommés par erreur. Mais il n'y a qu'un peu plus de 650 personnes employées à NEVS.

3 commentaires sur “Coupe à blanc à Trollhättan - 300 emplois pourraient être perdus »

  • vide

    Tout ce que nous avons appris sur Evergrande dans un passé récent montre clairement qu'il s'agit de réduire les coûts et n'a rien à voir avec un investissement dans l'avenir. L'avenir d'Evergrande est très sombre. On peut se demander s'il y a encore un avenir dans la mobilité pour eux.
    J'espère qu'il pourrait y avoir un employeur meilleur et plus sûr pour les employés de NEVS.

  • vide

    Pas de bonnes perspectives pour les employés, la ville ou la région.
    Comme toujours, l'espoir restant pour les domaines d'activité innovants à Trollhättan.
    Le truc avec Evergrande z. Se passe en ce moment, est l'horreur la plus pure ...
    Je suis curieux de voir comment les choses vont se passer à l'avenir, si l'alignement prévu deviendra réellement une réalité ou si un charnier pécuniaire automobile verra le jour...
    Merci pour les infos toujours rapides !

  • vide

    Une misère pure qui pend au goutte à goutte de la Chine. Plus ne me vient pas à l'esprit. BMW voulait autrefois reprendre l'usine, ce qui n'était pas souhaité en Suède. Si nous avions fait mieux, nous aurions tous été épargnés par la misère.

Les commentaires sont fermés.