Le classique le plus populaire en Suède est une Saab

Indépendamment de la pandémie de corona, le commerce des voitures anciennes continue de prospérer. Cela ne se passe pas seulement bien en Allemagne, mais aussi en Suède. La scène souffre de l'annulation de salons et d'événements majeurs. Mais cela n'enlève rien à l'amour du vieux métal. Maintenant, une Saab renverse une Volvo du trône de la classique nationale la plus populaire. Une renaissance de Saab suivra-t-elle?

Saab 96 - le classique le plus populaire en Suède
Saab 96 - le classique le plus populaire en Suède

Saab 96 remplace Volvo 120 (Amazon)

Le portail Blocket.se publie régulièrement une liste des classiques les plus populaires. L'an dernier, le Volvo 120 (Amazon) était en tête du classement. Cette année la Volvo s'écrase à la 8e place, la marque de Trollhättan prend le relais. La Saab 96 est actuellement la classique la plus populaire du pays et celle avec les temps d'arrêt les plus courts. Il y a des raisons nostalgiques, dit blocket.se, qui poussent les Suédois à Saab. Beaucoup ont grandi avec Saab et ramènent maintenant leurs souvenirs d'enfance et de jeunesse.

Volvo 120 (Amazon) - glisse à la 8e place
Volvo 120 (Amazon) - glisse à la 8e place

La Volkswagen Beetle, qui est également le leader du marché en Allemagne depuis des années, suit à la deuxième place. Derrière elle vient enfin une Volvo. C'est la 142 et donc une berline qui est sortie de la chaîne de production de 1966 à 1974. La Volvo est le nouveau venu cette année et un signe qu'un changement de génération se profile. 142 au lieu d'Amazon, la scène rajeunit. En quatrième et cinquième place se trouvent la Chevrolet Bel Air (4) et la Cadillac De Ville (5). Ils représentent l'amour traditionnel des Suédois pour l'étain américain.

Les prix sont bas

Blocket.se publie également les prix moyens auxquels sont négociés les classiques les plus populaires en Suède. Selon les normes allemandes, celles-ci sont faibles. Cependant, il faut noter que les biens moyens avec un besoin d'action dominent le portail publicitaire. Les meilleurs spécimens de la restauration sont rares.

Volvo 142, nouveau venu à la 3e place
Volvo 142, nouveau venu à la 3e place

La Saab 96 se négocie en moyenne à 29.500 2.900 couronnes, ce qui équivaut à 1967 45.000 €. Une VW Beetle de 4.400 coûte 142 30.000 couronnes suédoises (environ 2.950 XNUMX €) et une Volvo XNUMX XNUMX XNUMX couronnes (XNUMX XNUMX €). Aussi attractifs que paraissent les prix, tant la prudence est de mise pour acheter un classique du nord.

Côté carrosserie, les Suédois font preuve d'une grande tolérance. Ce qui peut paraître bien à première vue s'avère souvent être une tombe pour plusieurs € et un emploi à long terme pour le culturiste.

Avec des images de Volvo Cars (2)

6 commentaires sur “Le classique le plus populaire en Suède est une Saab »

  • vide

    Par temps sec je suis heureux TOUS les jours de conduire mon 96iger, vous n'êtes en aucun cas un obstacle à la circulation...
    Et les vieilles dames font signe

  • vide

    A propos de la Volvo 142 : les berlines tendance chez les jeunes. Le SUV de papa est sorti. Tout comme la camionnette familiale de grand-père. C'est le temps qui passe.

    • vide

      C'est un peu plus spécial. Aujourd'hui, la 142 est perçue plus comme un grand coupé classique que comme une berline...

      Si les jeunes Suédois s'intéressaient aux berlines et aux voitures 4 portes, la 144 devancerait la 142 au classement, mais c'est un peu différent...

      LA limousine suédoise de cette époque serait la Volvo 164. Il existe plusieurs transformations de la « 162 », qui - à l'exception d'un seul prototype - n'a jamais existé.

      C'est une sorte de fantasme ardent des jeunes suédois et aussi des hommes mûrs que leur propre industrie automobile aurait pu théoriquement construire des voitures à deux portes qui ne sont pas inférieures à n'importe quelle voiture de poney sur le quart de mile.

      L'effort mis en évidence est parfois grotesque. Comme je l'ai dit, un 142 est fusionné avec un 164 pour former un 162, puis une voiture entière est jetée.

      Quiconque est moins strict sur les preuves jette ses deux moteurs et met d'autres marques sous le capot.

      Mais il y a aussi la faction méticuleuse qui veut absolument apporter la preuve avec le bloc moteur d'origine et ne recule devant aucun effort.

      Les deux factions ont en commun de préférer prendre des voitures à 2 portes et, si nécessaire, de les souder elles-mêmes. Cela n'a pas grand-chose à voir avec une préférence pour les limousines...

      Il y a un film complètement différent et très unique qui se passe en Suède...

      • vide

        C'est une interprétation spéciale mais passionnante. Les limousines à 2 portes étaient autrefois l'économiseur d'argent parmi les limousines. La possibilité de le voir comme un coupé aujourd'hui est compréhensible. Au fait, j'aime mieux le 142e que le 164. Le 142 est plus propre 🙂

        • vide

          C'est comme ça que je le vois...

          Pour être honnête, j'ai pensé à convertir moi-même mon 164 en 162...

          Les lignes de touche sont beaucoup plus agréables, « plus propres » comme tu dis. La division des fenêtres et des portes dans les 144 et 164 est tout simplement trop petite, le montant B trop en avant, les portes avant sont trop courtes, les portes arrière trop longues. Tout a l'air beaucoup, beaucoup mieux sur le 142. Parfois moins c'est plus.

  • vide

    C'est une belle évolution. Espérons que cela aidera à maintenir beaucoup de Saab.

    Un problème ce sont les « jeunes sauvages », les nombreux timides, les longs hivers et les bas prix d'entrée en S. De plus, il y a une certaine fierté nationale et la grande tolérance des autorités et des compagnies d'assurances.

    J'espère que le 96 est épargné par le sort de nombreuses Amazones et Volvo 142, dont certains sont reconstruits et réglés de manière grotesque. En S, c'est une sorte de sport national de montrer les feux arrière avec de vieux Suédois, des véhicules allemands plus récents et des muscle cars américaines.

    Ces conversions ne peuvent pas être approuvées en Allemagne et sont définitivement perdues sur la scène des voitures classiques.

    En tant que berline 142 portes, la Volvo 2 était en fait et à l'origine le modèle d'entrée de gamme bon marché, dans lequel il fallait rabattre les sièges avant pour accéder à la banquette arrière. Aujourd'hui sa perception par les jeunes sauvages est complètement différente.

    En tant que modèle 2 portes, il est visuellement plus similaire aux muscle cars américains. Une partie de la scène place des turbocompresseurs devant les moteurs d'origine et tire environ 500 ch d'un B20 (qui avait un maximum de 125 dans l'original) et une autre jette simplement les moteurs. Des V8 des États-Unis et parfois des moteurs BMW plus récents sont installés. Le fait que la Volvo ne soit alors que la moitié d'une Volvo ne semble pas être un problème pour cette partie de la scène.

    Rien contre le tuning & le plaisir de conduire, mais je trouve la perte de substance historique regrettable. Comme je l'ai dit, j'espère que la Saab 96 sera épargnée.

Les commentaires sont fermés.