Un prototype Saab dans la crise médiatique estivale

Un prototype de Saab erre dans le marasme médiatique estival, qui semble particulièrement prononcé cette année. Une voiture électrique qui n'a jamais roulé à Trollhättan. Saab 9e est le nom. Quelqu'un a-t-il entendu parler de cette désignation de type ? La revue de presse actuelle de Saab. À propos de choses qui semblent spectaculaires. Mais perdent leur éclat quand vous regardez.

Revue de presse de Saab

Saab 9e !

Dans l'alerte Google de cette semaine, la Saab 9e était en tête. Il a été question d'une voiture électrique Saab unique. Une pièce unique, bien sûr, et une berline qui est chez elle à New York. Trop beau pour être vrai, non ? Malheureusement, la sensation ne s'est pas matérialisée. La Saab 9e s'est avérée être une simple Chevrolet Bolt sur laquelle un joker amoureux de Saab avait attaché des emblèmes Saab.

Für Jalopnik la fausse Chevrolet valait un titre qui a probablement obtenu beaucoup de clics. La déception des lecteurs a peut-être été prise en compte. Les photos de la Saab 9e ont été prises dans un cimetière. La Saab soi-disant unique, positionnée entre les pierres tombales. Une sorte de symbolique.

Le Saint-Graal

Les choses se sont beaucoup mieux passées cette semaine Wall Street Journal. Cela a rendu compte du Saint Graal des fans de Saab. Quoi qu'il en soit, c'est une question d'interprétation. Certains considèrent la 9-5 NG comme le Graal, car c'est la dernière Saab. D'autres le voient dans le 900, qui est sans GM, ou dans le 9000, qui est tout simplement génial. Mais les conducteurs 900 risquent de ne pas l'aimer, car on soupçonne la mauvaise influence Fiat derrière elle.

Ce n'est donc pas chose facile. Pour Marc Vernon, l'affaire est claire. Son anniversaire Saab 96 est le Saint Graal pour lui. La dernière édition du 96, présentée de manière très appétissante, lui vient de Suède. Il a fallu 14 mois pour que la Saab arrive aux États-Unis. Une histoire avec un coeur, sur une belle voiture.

Johann Heuschmid

En fin de revue de presse, un regard sur l'Allemagne. Johann Heuschmid, un vétéran de la scène, cède dans le Auto classique 4/21 un entretien. Heuschmid polarisé dans la scène. Certains ne jurent que par son atelier, d'autres le rejettent ouvertement. Que vous soyez fan ou non. L'entreprise de l'Allgäu est indispensable à la marque. L'offre de beaux véhicules est légendaire, et il y a un grand engagement.

Johann Heuschmid a d'excellents contacts avec Trollhättan et les vétérans de Saab. Il amène toujours de bonnes voitures de Suède en Allemagne. Dans une interview avec Auto Classic, il parle de la hausse des prix des Saab d'occasion et d'une scène sensiblement plus jeune. Note : à lire !

11 commentaires sur “Un prototype Saab dans la crise médiatique estivale »

  • vide

    La Bolt est une boîte GM qui manque de toute élégance Saab. Les badges aéro n'aident pas du tout 🙂

  • vide

    Où en sommes-nous avec les Américains. Comment la communauté Saab est-elle réellement installée là-bas ?

    • vide

      Assez actif, du moins le noyau « dur ». Mais tous les jours, les Saab disparaissent extrêmement rapidement aux États-Unis.

  • vide

    Justement, je me souviens encore du cabriolet e. Il y avait même une vidéo de. Je veux dire?!
    Le farceur est drôle, que ce soit Bolt ou Trail Blazer, :-), tous les deux faux !
    Heuschmid est connu, vous pouvez voir la passion qui se cache derrière. Par quoi les étiquettes de prix sur les voitures ne sont pas mauvaises. Mais je ne peux pas juger du rapport qualité-prix car je n'ai jamais vu une de ses voitures en direct. Mais je vais certainement lire l'article, merci pour l'astuce.

    • vide

      @Gosh ; Les Saab chez Heuschmid sont top, en tout, aussi en prix.
      Une visite là-bas vaut vraiment la peine, ne serait-ce que pour voir le nombre de Saab et écouter l'une ou l'autre anecdote de Johann.

  • vide

    Il y avait un prototype d'un 9-3 II E-Cabrio (?) - bien avant que l'e-hype, qui était le seul e-hype heureux pour résoudre tous les problèmes climatiques, ne soit proclamé en Europe (occidentale) . Cela existe-t-il encore ? Peut-être avec les trollis du musée ?

    • vide

      Je crains que le cabriolet ne soit pas entré au musée. Il n'était pas répertorié dans l'inventaire, mais il pourrait bien être garé dans l'un des halls extérieurs du site NEVS.

  • vide

    Beau reportage. Lisez simplement.

  • vide

    Après tout : il y a à nouveau des rapports Saab dans la presse. Dix ans plus tard, c'est assez étonnant.

  • vide

    Quoi qu'on écrive sur Saab, le cabriolet blanc est définitivement une merveille, ça reste et ça compte !

Les commentaires sont fermés.