Lockdown 2.0 - quand les impacts se rapprochent

Hier Contribution l'écriture était étrange. L'action se déroule au printemps 2020, Lizi et moi sommes bloqués à cause du verrouillage. Près de six mois plus tard, nous sommes à nouveau coincés - du moins en partie. Avec le Lockdown 2.0, les restaurants, bars et institutions culturelles fermeront. La vie devient plus solitaire.

Et que dans la saison sombre

En été, j'avais le léger espoir de ne pas avoir à vivre tout cela. Le verre était à moitié plein et mon illusion était que vous pouviez l'emporter avec vous en hiver comme ça. L'espoir ne s'est pas réalisé, il a échoué à cause de l'égoïsme et d'un manque de maturité.

Un verre à moitié plein, pour rester fidèle à ma comparaison, ne plaisait à personne pendant les mois d'été. En fonction de vos intérêts, vous en vouliez plus. Stades de football plus complets, scènes de concert, dépliants de vacances, clubs, hôtels et plages. Les représentants de l'industrie et les lobbyistes ont exigé le verre plein ou la chaîne complète de remplissage de boissons. Les voix d'avertissement, et il y en avait, étaient sans chance.

La modération aurait fonctionné. Action européenne commune aussi. Mais ce n'était pas tout, et maintenant l'hiver approche à grands pas.

Et les impacts se rapprochent

Vous obtenez une image différente du COVID-19 lorsque ce virus frappe à proximité. Du coup, ce n'est plus une menace abstraite, mais un réel danger. Un de mes amis les plus proches l'a compris, malgré toute prudence. J'ai dîné avec lui quelques jours plus tôt. Lorsque la nouvelle est arrivée, le premier coup d'œil était sur le calendrier. Le dîner était-il avant - ou après l'infection? L'Allemagne peut parfois être un pays merveilleux. La chaîne d'infection était compréhensible. Le feu vert était donné.

Tome.

Moins pour mon ami. Il avait ce qu'on appelle un cours léger. Léger, cependant, est relatif et COVID-19 n'est ni une grippe mineure ni un rhume. Il a été éteint pendant une semaine, battu pendant 14 jours, fatigué et essoufflé. Le programme complet. Maintenant, il se bat pour revenir à la vie quotidienne. Avec des faiblesses de concentration et d'endurance et les effets secondaires connus.

Nous sommes expérimentés

En principe, nous savons tous que seule la discipline compte. Un terme de l'époque de grand-père qui redevient important. Maintenez l'hygiène avec discipline, gardez vos distances, réduisez les contacts sociaux. Ce n’est pas facile. En ce moment, quand les jours raccourcissent. Pas de sortie entre amis après le travail, pas de dîner au restaurant et pas de dernier verre au bar.

Mais nous avons une routine de Lockdown 1.0 et nous savons ce qui est nécessaire. Prendre soin de ses amis, voisins et famille et ne pas laisser derrière soi ceux qui sont seuls. Passer un appel téléphonique est démodé, mais entendre une belle voix est le meilleur remède de nos jours. Il y a aussi des discussions, des courriels et une conversation au-dessus de la clôture du jardin.

Les petits gestes comptent, et vous pouvez également sonner à la porte de votre voisin, qui est seul et n'a plus personne. En tant que blog, j'essaye d'apporter ma petite contribution pour que nous puissions tous traverser le temps ensemble. Avec des histoires Saab qui sont une question mineure absolue et sans importance, mais qui peuvent distraire et, idéalement, inspirer.

Peut-être de temps en temps avec quelques réflexions sur la situation actuelle dans cette chronique. Puis (presque) sans fond d'automobile.

Si l'un des lecteurs a quelque chose à dire, j'attends avec impatience ses contributions en ligne peut écrire. Et avec moi tout le lectorat.

Ce qui est certain, c'est que même les moments les plus difficiles ne durent pas éternellement. Peut-être qu'un vaccin viendra, mais c'est sûr le printemps prochain et les beaux jours. Cela seul est beaucoup.

Réflexions 14 sur “Lockdown 2.0 - quand les impacts se rapprochent »

  • Je suis ravi - ici, dans le SaabBlog, il y a une discussion très informative, calme et factuelle sur Covid-19 car je ne l'ai pas du tout expérimenté dans le - comment dire le plus prudemment - "les médias grand public" se produisent ad hoc! Vraiment super, merci à tous, à Tom et surtout à August-Eric Huebner! Ces voix me manquent dans les médias officiels!

  • @ August-Eric Huebner,

    Merci encore.

    En ces temps incertains, cela m'aide beaucoup si je peux et puis lire qu'il existe également des explications concluantes pour des chiffres apparemment contradictoires. Parce que des chiffres aussi contradictoires volent dans nos oreilles tous les jours ...

    Dernière pour moi aujourd'hui. Le taux d'infection dans les écoles berlinoises (en chiffres absolus) ou au feu de signalisation à 4 phases, du vert au jaune et de l'orange au rouge, montre une nette baisse - mais surtout une nette baisse
    de toutes les écoles de Berlin.
    Pour résumer, près de 100 écoles ont disparu de l'écran en une semaine et ne sont plus sur l'échelle. Le jaune et l'orange diminuent en conséquence. Cependant, le rouge a encore gagné - en chiffres absolus (!) Et par conséquent de manière disproportionnée en termes de pourcentage.

    Mais qui forme déjà des sommes de contrôle, calcule ou réfléchit?

    C'est dommage que l'administration, la politique et les médias soulèvent plus de questions qu'ils n'y répondent. C'est formidable que vous vous engagiez dans la brèche dans votre pratique et même pendant votre temps libre (ici). J'apprécie vraiment ça. Et je trouve cela très rassurant - d'autant plus que 4 de ma famille de 3 sont actuellement en quarantaine, je ne peux plus bien gérer les chiffres et les déclarations contradictoires. Cependant, les vôtres sont concluants et plausibles.
    Merci.

  • @ Pilote Volvaab
    C'est vrai. Le test PCR ne dit rien sur une maladie, encore moins sur le stade de la maladie. Le laboratoire ne peut donc rien y faire non plus. distinguer. Il ne peut que déterminer que l'ARN viral a été trouvé dans le frottis. La valeur CT, que fournit également un laboratoire réputé, peut alors me dire en tant que médecin combien d'amplifications = «étapes de multiplication» étaient nécessaires avant que le test PCR ne soit «positif». Avec une valeur CT> 25, je n'ai jamais vu d'évolution sévère chez aucun de nos patients.

  • Pilote @Volvaab
    Je ne souhaite diffuser aucune doctrine officielle sur des sujets virologiques, mais transmettre ce que j'ai lu, interprété et tenté de concilier mes connaissances de médecin de famille avec plus de 30 ans d'expérience dans le traitement de mes patients.
    Il y a certainement une possibilité qu'un test PCR positif soit trouvé chez une personne qui était auparavant malade avec peu de symptômes et qui n'a pas évalué ses symptômes comme CoViD19. Il pourrait également avoir infecté à nouveau quelqu'un au cours de la maladie aiguë, car il n'a pas été testé malade comme CoVid19. Cela dépend beaucoup de la charge virale / de la quantité avec laquelle une personne a été infectée. Des discussions animées ont eu lieu sur un nombre peut-être élevé de cas non signalés qui étaient déjà passés inaperçus, ce qui a été postulé par le professeur Iohannidis. Pour cela, il a d'abord été réprimandé par les médias par des virologues «faiseurs d'opinion». Dans l'intervalle, il a dû être accepté en grande partie, mais cela n'a pas été commenté dans les médias.
    Une autre possibilité est que le test positif soit effectué sur une personne qui, en raison d'une faible charge virale, n'est pas du tout tombée malade. Malheureusement, les «personnes» hautement officielles ne font pas la distinction entre «infectées» et «contaminées». Une infection signifie la pénétration d'un «germe» (virus / bactérie / champignon) à travers la barrière externe dans l'organisme, à partir de laquelle se développe une maladie infectieuse plus ou moins grave en fonction de la quantité de germes. Une contamination est en dehors de la barrière, un exemple bien connu est le SARM «germe hospitalier», qui est présent avant l'admission à l'hôpital. B. pour une opération (hernie inguinale, retrait de «matériel» après des fractures osseuses cicatrisées) est systématiquement recherchée et trouvée chez des personnes par ailleurs totalement exemptes de symptômes et «en bonne santé». Ici aussi, on parle de porteurs de SARM, mais pas de malades. Malheureusement, cette distinction n'est pas (!) Faite avec CoViD19, ce que je considère comme factuellement incorrect.
    Chers amis SAAB, nous sommes un forum d'amis SAAB / Volvo, et je ne veux pas «infecter» notre plateforme avec le SARS-CoV2. Dans ma pratique quotidienne, je ne vois que beaucoup d'inquiétudes et de peurs à propos de «Corona», et j'aimerais contribuer une petite partie au fait que plus de gens comprennent ce qu'ils doivent comprendre pour traverser cette période avec un peu moins de peur. Une grande partie de ce qui est dit «nouveau» et «dangereux» à propos de ce virus n'est ni «nouveau» ni «insidieux». C'est m. E. C'est un virus initialement assez inconnu de notre organisme, ce qui explique également l'évolution sévère de l'infection avec une charge virale élevée. Jusqu'à présent, cela a été le cas avec la plupart des virus qui sont passés des animaux aux humains.

    Si vous avez d'autres questions sur «Corona», Tom est invité à transmettre mon adresse e-mail. Nous nous sommes entretenus à plusieurs reprises et avec confiance les uns avec les autres au sujet des «transatlantiques».

  • Août-Eric H.

    Merci pour cette information extrêmement intéressante, qui est également très facile à comprendre pour les profanes. Cela laisse espérer que nous apprendrons à comprendre de mieux en mieux le virus, ses particularités et ses voies de transmission et que nous sommes sur la bonne voie! Il est également rassurant de constater que tous ces contacts de surface ne conduisent pas à une transmission réelle d'un virus vivant et infectieux.

    Merci pour cette formation et bon week-end!

  • @ August-Eric Huebner (PS),

    si je relis votre commentaire, il me semble que je n'ai probablement pas encore bien saisi un composant ...
    Pour ma part, il me semble que je comprends bien que les infections surmontées peuvent être comptées comme de nouvelles infections?

    Mais vous faites également remarquer que les personnes qui n'ont jamais été infectées pourraient être testées positives si elles étaient en contact avec des fragments du virus et que ces fragments pourraient être détectés en laboratoire? Est-ce maintenant et compris par moi?

  • @ August-Eric Huebner,

    c'est intéressant. Merci beaucoup.
    Est-ce que j'interprète correctement que les «faux» résultats positifs indiquent probablement des infections qui ont déjà été surmontées inaperçues?

    Que dans le laboratoire, il n'est pas possible de différencier de manière fiable entre survécu ou actif et infectieux?

    Que les nouvelles infections peuvent donc être identifiées de manière plus fiable (et enregistrées plus correctement en termes de chiffres) si les symptômes typiques sont une condition préalable à un examen de laboratoire?

    Si j'ai bien compris, le chat se mord la queue, car les infections passées inaperçues étaient auparavant contagieuses et comme elles couraient sans symptômes évidents, elles ne l'auraient pas été ou l'auraient été depuis le 3.11 novembre. ne peut plus être testé.

    Afin de comprendre la pandémie, de déterminer le facteur R et également d'acquérir des connaissances sur le développement de l'immunité dans le troupeau, nous aurions besoin des deux, ou mieux des trois, une procédure de test qui différencie et enregistre de manière fiable les processus d'infection asymptomatiques, symptomatiques et survivants. Est-ce correct ainsi?

  • @ Linus,

    Je le vois de la même manière et pourtant différemment. D'une part, je ne veux échanger avec aucun de nos membres du gouvernement fédéral et des États et j'ai un grand respect pour leurs tâches et réalisations actuelles ...

    D'un autre côté, je ne veux pas qu'ils m'expliquent (ou à qui que ce soit) plus qu'avant. Je préférerais de beaucoup que vous écoutiez les bonnes personnes au bon moment et que vous leur accordiez la reconnaissance voulue.

    À Berlin, le premier lock-out a commencé au printemps lorsque le sénateur de la santé a mis en œuvre toutes les demandes d'un chef de bureau dans les 1 heures, puis l'a déclaré fièrement comme une contribution personnelle.

    Le fait qu'elle l'ait discrédité et vivement critiqué pour ses demandes moins de 24 heures à l'avance est un cadeau pour elle. Votre bonne oreille et - selon votre point de vue - une vision précoce ou tardive en quelques heures parlent clairement pour vous ...

    N'importe qui peut évaluer ce qu'il veut, mais les théoriciens du complot avec du papier d'aluminium sur leurs poires n'étaient pas là.
    Le chef du bureau a probablement sauvé plusieurs vies et obtenu une Croix fédérale du mérite. Le sénateur mérite tout au plus un peu de papier d'aluminium.

    En même temps, ou pour cette raison même, le sénateur pourrait probablement aussi expliquer exactement ce qu'était la pandémie
    Il y a une différence entre un salon de coiffure et un salon de manucure - alors que le responsable du bureau ne pouvait penser à rien ...
    Vous pouvez vraiment vouloir entendre cela du sénateur, mais je préférerais des politiciens qui écoutent aussi de temps à autre.

    2
    1
  • @ Pilote Volvaab
    Avec le facteur R et le nombre croissant d '«infections», c'est bien sûr possible, il suffit de savoir comment. Au cours des dernières semaines, nous, médecins, avons «testé ce qu'il fallait»: des personnes avec et sans symptômes, si seulement une référence au SRAS-CoV-2 était suspectée. Cela a abouti à un grand nombre de personnes testées qui, selon le RKI, n'auraient en fait pas dû être testées, mais dont un «positif» a été signalé malgré l'absence de symptômes. La stratégie de test qui nous a été donnée avait conduit à une faible «probabilité pré-test», et cela conduit à un nombre plus élevé de faux positifs. Le lieutenant officiellement, ces «cas» ont été inclus dans le nombre de personnes nouvellement infectées, mais c'est faux si le test PCR est correctement interprété. Ce test détecte l'ARN viral, c'est-à-dire la «matrice» du virus, mais pas un virus capable de réplication, et si j'ai alors une valeur CT élevée, c'est-à-dire que j'ai besoin de beaucoup d'amplifications du matériel de test pour détecter l'ARN, la probabilité augmente qu'il ne s'agit que de parties de virus, non (!) mais d'un virus capable de se répliquer. Les «infectés» ne pourront infecter personne, donc la valeur R diminuera malgré l'augmentation des «nouvelles infections». Tout le monde sait par expérience et information des derniers mois que les frottis positifs des poignées de porte et des caddies n'ont pas déclenché d'infection.
    Le RKI a maintenant pris en compte ces circonstances. Depuis le 03.11.2020 novembre XNUMX, nous n'avons testé que des personnes présentant des symptômes clairs ou ayant une «forte probabilité d'exposition». Les personnes présentant peu ou pas de symptômes qui ne sont pas liés à des groupes ou grappes à risque ne devraient certainement pas être testées. Cette stratégie augmente la probabilité de pré-test et réduit le nombre de faux positifs. Inévitablement, le nombre de «nouvelles infections» diminuera et sera mieux corrélé avec le facteur R.
    Pourquoi cette stratégie de test n'a-t-elle été utilisée qu'après le début du «verrouillage» est une question qui, selon vos propres considérations, conduit à des réponses différentes.

  • Merci pour la belle contribution!
    Oui, les impacts se rapprochent. J'essaie de me distraire avec de la bonne littérature et je lis beaucoup en ce moment.
    Comme petite recommandation à ce stade, le thriller policier «Kalmann», qui se déroule en Islande, et le très beau magazine scandinave «Nordis», que j'apprécie toujours.
    Mon point culminant ces jours-ci: mon 9-3 de 99 est passé par le TÜV sans plainte! Grande performance avec 21 ans et 240.000 XNUMX KM au comptoir.

  • Merci pour les mots. Il doit y avoir un peu de réflexion, j'apprécie vraiment cela. Heureusement plus.

  • Dane Tom, ça te fait réfléchir.
    Dans l'ensemble, notre gouvernement s'en sort assez bien, je pense, mais j'aimerais un peu plus d'explications, par exemple: pourquoi les studios de manucure doivent-ils fermer et les coiffeurs sont-ils autorisés à rester ouverts? Cela augmenterait également considérablement l'acceptation et réduirait quelque peu l'afflux des «combattants de la liberté Corona».
    Autre chose pour ceux qui parlent toujours de liberté personnelle pendant la période Corona:
    L'hiver arrive et aucun événement naturel ne diminue plus la paix personnelle que les conditions météorologiques qui prévalaient alors.
    Les slips de bain dans le café en plein air ne fonctionnent pas bien et les cafés de rue bondés sont plutôt rares à cette époque.
    La liberté signifie avant tout s'adapter intelligemment à des circonstances immuables et ne pas rugir comme un petit enfant et taper du pied, «je veux».

    Les complètement gâtés ont au moins un chapeau, même s'il est en aluminium :).

    10
    2
  • Colonnes Tom's Covid

    Merci Tom. J'ai déjà écrit qu'elle me manquerait. Et oui, nous aurions pu empêcher tout cela et il y avait suffisamment de voix d'avertissement ...

    En lisant ici, je reçois un message de mon aîné. La classe est jusqu'au 11.11. en quarantaine et il venait d'être renvoyé chez lui. Sans blague.

    Et juste avant de lire ceci, j'écoutais l'ÖR. Le RKI rapporte une nouvelle valeur maximale de près de 20.000 nouvelles infections en 24 heures et l'ÖR donne le facteur R actuel pour D à 0,81 ...

    Bien que des nombres croissants et un facteur inférieur à 1 s'excluent mutuellement, ils sont mathématiquement impossibles.

    Vous ne pouvez faire cela qu'en Allemagne, le pays des penseurs. En quelque sorte autour de trois coins et à travers 2 trous de ver et au moyen de la relativité du temps, cela fonctionne aussi.

    Nous pouvons le faire, nous pouvons tout faire. Nous créons même de plus en plus de nouvelles infections avec un facteur R inférieur à 1. Ce serait stupide si nous ne pouvions pas faire cela, car le facteur R fait partie du feu de signalisation Corona et serait rouge foncé, y compris des points à Flensburg, s'il ne restait pas en dessous de 1.

    Qui diable va avaler ça? Et qui est-ce vraiment utile? L'honnêteté serait bien. En commençant par un facteur R honnête, suivi d'une discussion honnête pour savoir si une horreur sans fin est vraiment la meilleure alternative et si nous sommes vraiment et honnêtement sur la bonne voie ...

    Le fait que nous nous mentions maintenant à nous-mêmes et que nous trichions selon nos propres critères ne présage rien de bon.

    8
    10
  • Juste une bonne contribution qui vous rend attentionné, répand l'espoir et encourage le bon comportement.

    11
    1

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. En savoir plus sur le traitement de vos données de commentaire.