Un monument au sport de rallye - Master of the Wheel Part 2

En 1991, Saab a transformé la suite en Maître de la roue. Cela faisait deux ans depuis le premier film, mais l'histoire restait incomplète. Les terminer était une bonne décision. Même rétrospectivement. Parce que la deuxième partie a placé un monument à l'histoire du rallye de Saab.

Secret! Le département rallye pousse une Saab 99 EMS hors du hall!
Secret! Le département rallye pousse une Saab 99 EMS hors du hall!

Le film commence là où la partie 1 s'est terminée. Eric Carlsson était une chose du passé et s'est retiré de l'action. De nouveaux pilotes tels que Simo Lampinen, Per Eklund et Stig Blomqvist sont montés sur scène. Ils étaient de dignes adeptes, même si leur légende est entièrement différente.

Les adversaires sont Lancia Stratos et Porsche 911

Avec la fin de la carrière active d'Eric Carlsson, l'ère des deux temps a pris fin. Le moteur V4 à quatre temps s'est installé dans la Stallbacka et a été adapté aux rallyes. Le département du sport automobile a obtenu tout ce qu'il pouvait du moteur, au final, c'était même plus de 140 ch. Notable, et pourtant Saab a toujours conduit contre des concurrents nettement mieux motorisés.

La petite Saab 96 s'est battue contre les Porsche 911, Fiat 131 et Lancia Stratos, les meilleurs chiens de la scène. Il a souvent gagné, mais pas toujours. La fin devenait de plus en plus apparente. Le moteur V4 était complètement épuisé, le temps d'un changement. La Saab 99 est montée sur scène et avec elle la version sportive EMS. Le département rallye lui a offert une culasse à 16 soupapes, pour la première fois sur une Saab. Avec 220 chevaux, Saab était à nouveau à égalité avec les grands rallyes.

Faites l'histoire une dernière fois

Après le moteur à 16 soupapes vient le turbo, et les premiers résultats étaient prometteurs. Pour la toute dernière fois, vous écrirez l'histoire. La 99 est la première voiture de rallye au monde équipée d'un moteur turbo à remporter une manche des championnats du monde des rallyes. Un autre jalon! Mais les temps ont changé et l'ère des véhicules de série réglés dans le secteur des rallyes a inévitablement dérivé vers sa fin. En 1980, le moment était venu et le résultat était la fin de toutes les activités de sport automobile de Saab. Avec le petit budget, qui était toujours une fraction des grandes marques, l'engagement futur ne pouvait plus être financé.

Des voitures de rallye spéciales comme la Lancia Rally 037 montent désormais sur scène, suivies par les Quattros d'Audi. Mais c'est une histoire complètement différente.

Une époque a pris fin pour Saab. La division rallye a été dissoute en 1980 et la marque en a beaucoup bénéficié au fil des décennies. Le premier moteur à 16 soupapes y a été créé et des expériences avec le turbo ont été faites très tôt. Ce qui était bon et durable dans le sport automobile a ensuite été intégré à la série. L'histoire a en fait été racontée, mais pas entièrement.

En 1986, trois Saab 9000 ont survolé le Talladega Speedway aux Etats-Unis. Ils ont établi de nouveaux records et ont attiré l'attention sur Saab. Ce triomphe n'aurait pas été possible sans les nombreuses années d'expérience en sport automobile des vétérans du rallye en arrière-plan. Une dernière suite conciliante.

Que reste-t-il à la fin? Le souvenir d'une grande marque, de héros au volant qui ont conduit de victoire en victoire dans de petites voitures étroites sans l'aide d'un ordinateur. Un temps passé qui n'était pas mieux, mais en quelque sorte plus honnête. Quand les petits avaient encore la chance de marquer contre les grands et que la perfection était juste la soeur ennuyeuse de la tension.

Réflexions 3 sur “Un monument au sport de rallye - Master of the Wheel Part 2 »

  • Cette vidéo donne un excellent résumé de la participation de Saab au sport de rallye.
    Merci pour ça.

  • ... 250 HP en bonne santé dans une Saab 99.

    Pour mettre les choses en perspective: la presse à moteur allemande acclamait encore 240 ch dans une Porsche très lourde avec seulement 4 sièges des décennies plus tard (Panamera Diesel). L'entrée à essence n'était pas beaucoup plus élevée à 300 ch, malgré plus de cylindres et de cylindrée.

    Si je pouvais choisir l'un des trois pour m'amuser le temps d'une journée sur les itinéraires (fermés) de mon choix, que choisirais-je?

    Bon, ce serait une Porsche lourde sur une longue ligne droite pavée, dégagée, sèche à trois voies.

    Si vous vouliez vous amuser avec un 99 et 250 ch sur gravier, neige et dans le bac à sable,
    quand il existe des alternatives si excitantes et excitantes au-delà de toute mesure? ? ?

    2
    3
  • C'est vraiment incroyable ce que cette petite entreprise a pu réaliser! Avec les bonnes personnes à bord, Saab aurait ......
    Tu sais!

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. En savoir plus sur le traitement de vos données de commentaire.