Saab depuis 40 ans - du 99 au 9-3 cabriolet

Une fois Saab, toujours Saab! Du 99 au cabriolet 9-3 - une histoire de Saab complètement satisfaite. Lorsque j'ai été confronté à la décision d'acheter une voiture un peu plus grande et plus rapide en 1979, j'étais initialement perdu. Les marques haut de gamme d'Allemagne ne m'ont pas affecté, car jusque-là j'avais toujours utilisé mes voitures de la 58 Beetle à une Bulli T1, Bulli T2 et Golf et les achetais à bas prix (ce qui correspondait à mes possibilités financières à l'époque).

Saab 9-3 Cabriolet - ma meilleure Saab
Saab 9-3 Cabriolet - ma meilleure Saab

Une connaissance à l'époque a attiré mon attention sur le fait qu'un questionnaire a été imprimé dans le FAZ qui analysait quelle voiture allait avec. Mon résultat a été: Saab. À cette époque, je pensais toujours que c'était une marque tchèque, puis j'ai fait des recherches et j'ai interrogé un concessionnaire Saab à Fribourg sur les voitures d'occasion.

Je suis sorti avec une Saab 99, cinq portes à double carburateur en "nesquick brown". La voiture était stupéfiante. Spacieux, silencieux, sportif à conduire et merveilleux pour les longues distances. Le fait que le double carburateur continue à devoir aller à l'atelier était gérable - les aspects agréables l'emportaient de loin.

Mais ce bijou durait des années et était plus susceptible d'être réparé, alors je m'en suis séparé le cœur lourd et à la fin des années 80, j'ai acheté un «Ikea» Saab 900 d'occasion («Ikea conduit Saab») en blanc.

Dans les années 90 suivait une Saab 9000i CC en bleu, puis une 9000 CS vert métallique, deux véhicules dont j'étais très satisfait et qui renforçaient mon lien avec la marque. Un véhicule de leasing inutilisé dans mon entreprise m'a alors forcé à reprendre une Mercedes Classe C pendant un an - sans comparaison.

Non seulement l'antidémarrage automatique faisait de chaque départ un jeu formidable, mais l'espace, le confort et la tenue de route étaient loin derrière mes exigences gâtées par Saab.

A la première occasion en 1997, soulagé à nouveau ma marque et un nouveau 9-5 en bleu. Une nouvelle expérience de conduite de limousine, encore plus silencieuse et motorisée plus puissante, elle est toujours en sécurité sur la route à n'importe quelle vitesse. Dans l'enfance des communications mobiles, équipé d'un système mains libres, probablement responsable de plusieurs interruptions d'allumage à pleine vitesse, je suis resté un client Saab satisfait et j'ai eu quatre autres Saab 2009-9 en suivi jusqu'en 5, dont un Sportcombi 3.0 TiD.

Hormis les problèmes de boîte d'allumage, qui m'ont fait trébucher deux fois à l'étranger - mais qui ont pu être résolus assez rapidement grâce aux ateliers Saab les plus sympathiques, j'étais totalement convaincu de toutes les caractéristiques de la marque et du confort de conduite. Entre-temps, deux de mes meilleurs amis avaient pris goût à la marque de Trollhättan.

Mon concessionnaire de l'époque a dit quand je voulais conduire un cabriolet: Une fois 9-5 - toujours 9-5! Néanmoins, à l'occasion d'une visite d'atelier, il m'a offert un cabriolet 9-3 pour une journée - j'ai tout de suite eu beaucoup de plaisir avec cette voiture.

En raison de l'aptitude quelque peu limitée pour les familles, j'ai dû reporter cette demande à 2008 et en avril 2009 j'ai reçu mon cabriolet 9-3 en bleu glace métallisé.

Au milieu de la décision de GM de fermer le robinet sur Saab, j'étais toujours heureux de l'accomplissement de mon souhait tant attendu et je peux maintenant dire 10 bonnes années plus tard que le cabriolet est le meilleur Saab que j'aie jamais eu. Une batterie neuve et 190.000 km sans panne (je sais que cela compte en fait comme une voiture annuelle) et de nombreux voyages agréables, où les conducteurs de cabriolet Saab semblent de nouveau se saluer.

L'ancien atelier Saab n'existe plus, mais un atelier gratuit dans lequel l'expérience et la main-d'œuvre Saab sont disponibles, mais qui n'a pas à effectuer plus que les inspections et les réparations d'usure. Je conduirai cette voiture aussi longtemps que possible - la flotte a maintenant été étendue pour inclure un Bulli T6 converti, donc ce qui suit s'applique:

Vacances dans le Bulli, tous les autres voyages dans l'incomparable cabriolet Saab!

Texte et image: Michael Broda

Réflexions 11 sur “Saab depuis 40 ans - du 99 au 9-3 cabriolet »

  • Elvira et Michael B.

    Ca c'est drôle! Les fans de Saab avec le même nom de famille rare de l'extrême nord et du sud profond ne sont pas liés, même pas connus les uns des autres, mais conduisent le même beau cabriolet? 🙂 Super chose! Il existe de nombreuses histoires de connexion amusantes parmi les fans de Saab!

    PS: Peut-être que tous les Brodas ne conduisent que Saab ??! 😉

  • En fait, je ne suis que le lecteur silencieux de ce blog, mais le même nom très rare et le rêve à long terme réalisé de conduire un cabriolet 9-3 Aero BP me font répondre à cette grande histoire du Grand Nord. Je suis chauffeur SAAB depuis novembre 1976 et j'espère pouvoir conduire cette voiture jusqu'à ce que je remette mon permis de conduire.
    Elvira Broda

    10
  • Très belle histoire - pour moi, cela fait 30 ans que je suis tombée amoureuse de nos vieux Suédois ... juste de superbes voitures qui sont chéries et soignées, mais qui fonctionnent au quotidien ...

  • Volvaab - Jürgen (?) - Virus Saab sans antidote faute d'intérêt de l'industrie pharmaceutique 😉

    Oui, c'est vrai, c'était un commentaire très drôle qui me manque aussi et dont je ne me souviens pas de l'auteur. Mais puisque andreas61k y faisait heureusement référence aussi, ce devait être Jürgen (?). Je ne pouvais tout simplement «pas avoir le cou plein» 😉 et j'ai commencé une autre tentative - infructueuse - pour voir si l'auteur n'avait pas plus de photos de cette belle décapotable devant ce fond merveilleusement coloré, non seulement de l'arrière, mais aussi de l'avant ou le côté. Mais «ce qui n'est pas n'est pas» 🙂 😉

  • @ Ebasil (commentaires manquants),

    Celui de «l'autre lecteur» me manque particulièrement et malheureusement j'ai aussi perdu son nom.

    Je me souviens que ce commentaire, avec un clin d'œil, faisait référence aux effets dévastateurs du virus Saab et à un manque d'intérêt peut-être économiquement justifié de l'industrie pharmaceutique pour développer un vaccin contre lui pour un petit groupe. C'était le meilleur commentaire ...

    La mienne se rapportait également à la vôtre et à la belle voiture et photo réussie. C'est génial de voir comment la couleur céleste se reflète en haut à gauche et en bas à droite, comment le ciel et la voiture se reflètent sur la diagonale naturelle de l'image. Je ne peux pas en avoir assez….

    Merci encore à l'auteur pour sa participation et félicitations pour cette belle Saab, qui est encore plus belle qu'une autre belle Saab.
    Il est impossible de nier cela au céleste.

  • Oh, merci, alors je suis rassuré! 🙂

  • @Ebasli Nous avons dû importer une sauvegarde hier, il manquait environ 6 heures de conversation.

  • Où sont les commentaires - vraiment inoffensifs - de Volvaab, d'un autre lecteur et moi? 🙁 Vous étiez ici hier.

  • Nous avons également un tel cabriolet (mêmes combinaisons de couleurs et moteurs - mais avec un cerf), et il est absolument fiable. Ma femme reçoit régulièrement des compliments pour ce beau véhicule - de conducteurs non Saab.
    Bon voyage, Michael!

  • Un grand merci à Michael, il parle de mon âme!

    Et pour ce qui est du commentaire de Jürgen - j'ai également été infecté à un moment donné, et lorsque la maladie a vraiment éclaté (environ 10 ans plus tard), elle ne pouvait être guérie qu'avec l'achat d'une Saab.
    Que signifie guéri ici? Je souffre encore de la «maladie» aujourd'hui, ça s'appelle aussi la passion! Car conduire un produit de qualité suédoise dans la rue est et reste un plaisir ...

  • Et encore une fois un rappel de moi pour publier mon histoire SAAB ici. Ce rapport éveille également la motivation de le faire enfin. 🙂

    La fidélité à long terme à SAAB à travers la série de modèles est bien décrite et montre le fait que j'ai pu commander un nouveau SAAB à l'époque. Malheureusement, j'ai raté cette opportunité ou je n'avais pas les moyens financiers d'acheter un tout nouveau SAAB.

    Voyons si je peux avoir au moins 40 ans de fidélité à la marque. De mon point de vue, rien ne s'oppose

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. En savoir plus sur le traitement de vos données de commentaire.