Quatre questions à Stefan Tilk, PDG de NEVS

La visibilité médiatique de NEVS a été limitée ces derniers mois. Il est difficile pour les étrangers d'évaluer où le chemin sous Evergrande mènera. Les quatre questions que FKG, l'Association des fournisseurs automobiles suédois, a posées à Tilk fournissent un aperçu.

Projet NEVS Sango
Projet NEVS Sango

Stefan Tilk à propos de l'écosystème NEVS.

NEVS se considère comme un fournisseur de services de mobilité. Pour l'entreprise, il ne s'agit pas seulement de proposer des véhicules. Dans un contexte de pollution et d'embouteillages, des solutions de transport intelligentes mais simples sont importantes. L'utilisation des nouvelles technologies les rend possibles. Dans l'écosystème NEVS, les solutions de mobilité, les véhicules et la société travailleront ensemble.

Le projet actuel le plus important chez NEVS?

L'entreprise travaille sur un certain nombre de projets. L'un des plus importants est que PONS / Sango Projet. Un robot taxi autonome pour l'environnement urbain. Les solutions de mobilité jouent également un rôle majeur ici. NEVS travaille également sur le développement de nouveaux modèles de voitures Evergrande qui seront lancés en Chine l'année prochaine.

NEVS fabrique-t-il actuellement des voitures?

NEVS n'a actuellement aucune production en série, déclare Stefan Tilk. Nous ne produisons que de petits volumes pour divers projets de développement en cours.

Comment se déroule la coopération avec Koenigsegg?

Ça marche. NEVS réalise des tests sur les systèmes et les composants. L'idée est que certains composants de la nouvelle Gemera seront fabriqués à Trollhättan.

Tilk, au-delà de NEVS

Le développement du fournisseur de services de mobilité NEVS laisse du temps à d'autres activités. Per Stefan Andersson Tilk est occupé. Le PDG de NEVS a des intérêts ou est détenu à XNUMX% dans un certain nombre de sociétés suédoises. Son dernier engagement, au-delà de la Suède, est une mobilité sans émissions. Tilk est désormais également membre du conseil d'administration de HumainForêt. La start-up de vélos électriques à Londres a démarré en juin.

Les abonnés peuvent traverser la ville sans émissions avec le vélo électrique, 20 minutes par jour sont gratuites pour les particuliers. À ce jour, 14.000 42.000 conducteurs ont effectué 8 02 trajets. HumanForest affirme avoir évité 1.8 tonnes de C1.000. Aujourd'hui, la société a levé 2.000 million de livres sterling pour étendre sa flotte de vélos de XNUMX à XNUMX. Les nouveaux vélos sont attendus à Londres à la fin du mois.

pensées 15 sur "Quatre questions à Stefan Tilk, PDG de NEVS"

  • @ Ebasil,

    Je regarde quelque chose comme ça aussi. Malheureusement, le vélo électrique est principalement utilisé de manière perverse et remplace les sentiers dans le trafic de banlieue (par exemple, Londres en tant que service de mobilité) et économise l'activité physique à l'air frais pendant les loisirs (en tant que propriété privée) ...

    Tout cela est très triste.

    Cependant, il existe très peu de contre-exemples d'utilisation sensée qui se déroule réellement comme une alternative à la voiture. Je connais un marathonien avec un travail de bureau, ainsi que des participants à des courses cyclistes au format de chacun. Il a flirté intensément avec un vélo électrique pour son trajet de 25 km (aller simple) jusqu'au travail.

    Cela représente 350 km par semaine, après déduction des jours fériés, et ainsi de suite environ 15.000 XNUMX par an. Il n'en a pas encore acheté, mais s'il le faisait, je ne le blâmerais pas ...

    Ce serait enfin quelqu'un qui n'utiliserait pas à mauvais escient un vélo électrique pour augmenter son empreinte écologique, mais qui l'utiliserait pour la réduire. Quasi l'opposé de Londres et des pilotes récréatifs paresseux.

    En termes purement techniques et théoriques, ces choses ont en fait un énorme potentiel (d'économies) par rapport aux voitures conventionnelles. Seul (presque) personne ne les utilise au profit de l'environnement. Comment avez-vous écrit si joliment et avec précision? Tout «au top».

    C'est exactement là que réside le problème. «En plus» est la croissance. «En haut» est le bienvenu. Je ne connais pas un seul exemple en Allemagne qui, politiquement et économiquement, au nom de l'environnement, ait jamais été exigé et promu moins que «au sommet» ...

    Nous savons depuis longtemps que «sur le dessus» n'économise ni énergie ni ressources. «En plus», cependant, est bien trop attrayant sur les plans économique et financier pour faire ce qu'il faut.

  • Volvaab - exactement ça!

    Oui, je ressens la même chose. Approches très intéressantes dans les commentaires! Et vous voulez presque désespérer de ne pas savoir comment contrer efficacement ces arguments contre le battage médiatique public de la feuille de vigne écologique.

    En ce qui concerne les vélos électriques, en passant, je suppose que même dans une propriété privée, presque personne n'en achète un au lieu d'une voiture. Dans tous les cas, dans mon cercle de connaissances, ils ne sont achetés qu'à la place ou en plus des vélos normaux - pour que les derniers disparaissent dans le hangar, pour ne plus jamais être revus. Les gens sont tout simplement trop paresseux ou trop paresseux ou trop antisportifs pour tous vouloir ce soutien. Et puis les choses chères sont attachées au porte-vélos du SUV pour qu'ils puissent faire de beaux voyages. Vous pouvez le voir ici tout le temps!

    Un ami vient d'acheter de nouveaux vélos électriques pour lui et sa femme pour 10.000 XNUMX euros (aux fins de l'excursion mentionnée ci-dessus). Il s'agit déjà de leur deuxième génération de vélos électriques, les prédécesseurs, presque aussi chers, sont désormais inutilisés dans le garage car les batteries sont cassées et leur remplacement n'est pas économiquement viable.

    Folie totale et exactement le contraire - pure pollution pour le climat! Je - certes aussi par image de moi sportive - veux vraiment faire du vélo, c'est pourquoi mon oppa semi-cyclomoteur ne vient jamais chez moi. J'utilise toujours mon vélo Peugeot des années 200, que j'ai acheté d'occasion (et révisé par un spécialiste) pour 80 euros, avec beaucoup de plaisir (dans la mesure du possible en ville). Un «demi vélo de course» et un véhicule vraiment cool! 🙂

  • Services de mobilité

    Les articles et les commentaires me permettent de continuer - finalement, tout le sujet.

    J'aime penser complexe, conceptuel et il y a vraiment beaucoup de bons points de vue, d'arguments et de suggestions ...

    À peu près d'Aero-9-3. Il est vrai que les taxis partagés d'un fournisseur de services de mobilité peuvent réduire le volume de trafic dans les zones métropolitaines, économiser des ressources et réduire les émissions - contrairement à un Hengchi, qui a déjà l'air hier.

    Ou Saab noire. Si vous voulez un vélo électrique, achetez-en un.

    Ou Ebasil, qui souligne que les services de vélos électriques et de trottinettes électriques sans faux indépendants et leurs trajets sales à des fins de service ne peuvent pas du tout être mis en œuvre.

    L'essentiel est qu'un vélo électrique n'a de sens que s'il est utilisé dans de vieilles boîtes en ville sans poursuite intensive en CO2 par de faux indépendants, s'il est chargé, entretenu et utilisé à titre privé comme alternative à une voiture.

    Mais ce n'est pas l'agenda de M. Tilk, qui ne peut pas expliquer et justifier de manière significative ce que font réellement les vélos électriques dans le contexte d'un service de mobilité global et d'un concept urbain cohérent sur les derniers mètres entre le métro et le bureau?

  • Volvaab - Chiffres et RP

    Très clair et factuel, super, merci! Dans mon travail, l'une des compétences les plus importantes est de pouvoir lire les faits pertinents sur beaucoup de choses. Dès que j'ai jeté un coup d'œil rapide à l'article et que je n'ai pas fait le calcul, j'ai pensé que les vélos devaient être très peu utilisés. C'est un calcul très simple. C'est mauvais quand le "PDG si important avec ses doigts partout" croit qu'il peut créer une impression tellement éco-exemplaire. Pire encore, malgré le contraire évident, il le fera probablement pour la plupart des gens.

  • @ Tim Weber (Sango),

    bonne question, quelles normes peuvent et doivent être appliquées à la conception d'un taxi-robot?

    Pour moi, il est clair que ce n'est pas une belle automobile. Mais ce n'est pas du tout une automobile - pas au sens conventionnel du terme ...

    En d'autres termes, je ne trouve aucun critère dans l'usage spécial du Sango auquel sa conception ne rend pas justice.

    Fonction différente = forme différente

    Un taxi-robot ne peut qu'empirer. Les designers faisaient juste leur travail. J'ai même un certain respect pour leur performance.

  • Donc mon principal problème avec le NEVS Sango est juste ... que la chose est moche. Donc pas de façade, mais la pièce n'a tout simplement pas l'air bien, et vous pouvez donner à un cuboïde en mouvement un aspect correct. Mais la partie, non ^^

  • RP - civil volontaire

    Étant donné que je viens de l'industrie (comme je l'ai dit) et que je peux interpréter les chiffres et les représenter positivement ou négativement, voici une alternative factuellement correcte au PR de HumanForest et E-Bikes à Londres:

    «14.000 42.000 utilisateurs ont effectué 1.000 42 déplacements sur nos 3 XNUMX vélos électriques. Cela ne représente que XNUMX trajets par vélo et seulement XNUMX (!) Par utilisateur - pas tous les jours, mais au total.

    Bien que l'offre de HumanForest permette 20 minutes d'utilisation gratuite par jour, nos vélos ne sont pas presque entièrement utilisés et nous ne pouvons pas voir que nous avons suffisamment atteint et convaincu notre groupe cible.

    Au lieu de profiter de l'offre, la distance moyenne parcourue n'était que de 950 mètres. Par rapport à une voiture, qui émet actuellement environ 42.000 g / km en centre-ville, 200 8 trajets de ce type permettent une économie d'environ 2 tonnes de CO1.000, mais cela est compensé par le fait que ces distances sont généralement parcourues à pied. En outre, la dépense de 40 vélos électriques, dont chacun n'a parcouru que XNUMX km environ - encore une fois pas quotidiennement, mais au total.

    Au cours de la phase de test, nous ne pouvons ni déterminer ni prévoir de viabilité économique ou d'effets environnementaux positifs pour le moment. Nous interrompons donc immédiatement le projet et ne recevons plus de financement supplémentaire. "

    Pourquoi est-ce que j'écris toutes ces conneries, ce message PR alternatif mais factuellement correct? Parce que l'écart peut difficilement être plus grand, même si je n'utilise que les chiffres Inclinaison. Fascinant ce dont les gens peuvent et ont le droit de parler. Et combien de financement il y a parfois.

  • Il est bon de lire que la plupart des gens ne sont pas infectés par ce battage électronique et arnaqués. Je pensais que quelque chose n'allait pas avec moi 😉

  • Volvaab, capri73, Griffin ...

    ... Mettre le doigt dessus! Avec le mix électrique actuel, les émissions ne sont générées qu'ailleurs. Il y a aussi ceux impliqués dans la production et l'élimination. Comme l'écrit correctement Volvaab: tout est au top, rien à cause des économies!

    Tout comme avec les scooters électriques fous, ils sont toujours sur le chemin, l'utilisateur a essentiellement dû les laisser debout comme un obstacle au milieu du sentier, où les choses étaient ensuite payées chaque nuit individuellement et - bien sûr complètement sans émission - plus mal que correctement par pièce Saisi des indépendants et ramenés dans leurs anciennes fourgonnettes diesel. Pour une courte durée de vie restante jusqu'à la mise au rebut totale.

    Pas un kilomètre n'est économisé avec le moteur thermique, bien au contraire. Tout est question de plaisir. Et c'est vraiment ennuyeux que ces choses, comme les vélos électriques à Londres, soient pratiquement canonisées sous l'étiquette verte frauduleuse!

  • Je suis d'accord avec vous aussi, Volvaab Driver.
    Chaque véhicule électrique, qu'il s'agisse d'une voiture, d'un vélo ou d'une chaloupe, n'est jamais exempt d'émissions, mais au mieux est localement exempt d'émissions. Heureusement, la centrale électrique est hors de vue dans la ville.
    Cet e-hype non réfléchi est à peu près sur l'arbre à cames pour moi et ma Saab en général.

    12
  • @ Herbert Hürsch,
    Absolument correct!!! Peut 100% être d'accord avec votre texte.
    Marcher ou utiliser un vélo normal est le plus écologique

  • @ Aero-9-3,

    La quantité de CO2 économisée «EXACTEMENT» n'aurait pas été positive pour moi, si quelque chose avait été réellement économisé ...

    En prenant Londres comme exemple, cependant, le point et la bonne question sont de savoir quelle quantité de CO2 et de ressources ont en plus (!) Été produites ou utilisées.

    Le vélo électrique est relativement récent. Il motorise précisément les distances et les derniers mètres que les humains auraient autrement parcourus seuls de manière très écologique et aussi pour le bien de leur santé. La question des économies ne se pose même pas.

    Un PDG qui conduit tout ce qui est possible et impossible n'est pas un fabricant de vélos.

    L'affirmation d'économies présumées grâce aux vélos électriques ne peut et ne doit pas être autorisée sans enquête supplémentaire.

    Demain, quelqu'un viendra avec des bateaux à rames électriques et reparlera des économies de CO2. Vous n'êtes pas obligé de tout croire, vous ne pouvez pas tout accepter.

    14
  • Il est intéressant qu'un PDG de l'industrie automobile se fie aux vélos comme «ligne de touche» ... Je me fiche de la quantité de CO économisée dans le processus. Certainement plus d'économies que de produire un véhicule électrique (quel qu'en soit le but).
    Se déplacer sur 2 jambes seulement (sans aides) est plus économique.
    J'ai trouvé intéressant que NEVS ne veuille pas (!) Proposer des véhicules, mais plutôt des «solutions de mobilité». Quelque chose a probablement changé / changé ces dernières années. Ces prestataires de services «intelligents» auront probablement besoin d'humanité dans les métropoles…. Sans être sur la route «ensemble», comme c'est le cas maintenant, cela ne durera pas ou «s'arrêtera» longtemps.
    L'annonce d'Evergrande d'inonder le marché de véhicules électriques me semble déjà «comme hier» ... seule la transmission a été modifiée.
    Le manche est un peu fin.
    Je vis dans la campagne. J'ai de l'espace. Je ne suis jamais coincé dans les embouteillages (lors de la planification de vacances, les embouteillages sont un problème ...). Je peux décider librement si je veux visiter une métropole. Le préposé à la station-service a remarqué ma transition de mobilité il y a longtemps ...
    Le changement commence à la maison.

    4
    1
  • La bonne nouvelle: NEVS participe à Evergrande et contribue au développement. 100 points 🙂

    La nouvelle qui n'a pas été discutée: qu'en est-il de la production sous contrat et du Sion. Mort ou vif?

    @Volvaab Driver: Certaines startups sont des feuilles de figuier vertes inutiles. Quiconque veut un vélo électrique devrait en acheter un. Même avec les Britanniques. Pourquoi est-ce? Collecter et vendre des données - j'imagine.

  • communication

    Je viens de l'industrie. Et cela m'ennuie de voir à quel point les déclarations sont arbitrairement construites. Mesuré par quoi exactement, les vélos électriques auraient-ils économisé 8 tonnes de CO2 à Londres?

    Comparé aux vélos conventionnels? Certainement pas. À en juger par la marche du métro de Londres au bureau? Certainement pas …

    Le point de référence est plus probablement la voiture et c'est un projet de loi de laitière couchée. Il y a encore 25 ans (j'y vivais et travaillais), les voitures du centre-ville étaient pratiquement inutiles.

    Les banquiers et même les dirigeants ont préféré les transports en commun. Presque personne ne conduisait de voiture. Et certainement pas du métro au bureau ...

    Si vous êtes honnête, les vélos électriques et les scooters électriques n'économisent rien du tout. En dehors des gens paresseux et pressés marchant ou faisant de l'exercice sur un vélo, une planche à roulettes ou un scooter ...

    Alors, qu'est-ce que vous sauvez l'environnement? CO2? Ressources? Définitivement pas. Mais sous l'étiquette et la feuille de vigne de l'électromobilité, tout le monde peut et est actuellement autorisé à tout faire. Et ils le font. Et ils le communiquent - au nom de l'environnement, de toutes choses. Honte, honte, honte, honte… Honte à vous! ! !

    25

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. En savoir plus sur le traitement de vos données de commentaire.