La culture automobile retrouvée. Le projet Saab Spotlight.

Le projet Saab Spotlight nous était également inconnu jusqu'à il y a quelques mois. Par chance, nous avons eu les sept cassettes vidéo qui ont environ 30 ans et plus. Labellisés Saab Spotlight, ils ont suscité l'instinct de découverte. C'est à propos de quoi? Il n'y a aucune preuve de cela sur Internet, et seuls les partenaires Saab plus âgés peuvent s'en souvenir très faiblement. La recherche d'indices est difficile, les résultats sont rudimentaires.

Saab 9000 et Citroën XM quittent l'usine Saab
Saab 9000 et Citroën XM quittent l'usine Saab

Entre 1988 et 1991, peut-être même plus tard, l'équipe éditoriale de Spotlight a travaillé pour Saab. Au nom des Suédois, elle a produit au moins 9 vidéos, probablement plus. Il s'agissait de la comparaison des modèles Saab, notamment des deux 9000 générations, avec la concurrence. Les contributions durent généralement environ 15 minutes. Ils ont été tournés pour un usage interne et les marchés internationaux et doublés dans les langues nationales respectives.

Lutte culturelle dans les années 90

Les films sont des documents uniques de la culture automobile engloutie - bien avant que la vague des SUV ne déferle et que la Chine ne soit à l'ordre du jour. Ils montrent les soucis de l'époque et l'image de soi fière d'une petite marque. Les Japonais sont du côté des inquiétudes. Le danger japonais, en tant que titre d'un magazine de Hambourg, a attaqué dans les années 90 dans la catégorie des véhicules haut de gamme. Entièrement équipées, abordables et bien faites, les marques de Nippon braconnent en Amérique du Nord. Succès - et à Göteborg et à Trollhättan, il y avait des inquiétudes concernant le marché le plus important.

L'équipe éditoriale de Saab Spotlight s'est occupée du problème. Elle a comparé intensivement la Honda Legend avec la Saab 9000. L'équipe éditoriale n'était pas seulement concernée par le produit. Un choc des cultures, l'Europe contre l'Asie. Tradition contre les attaquants. Une longue vidéo qui vous fait sourire aujourd'hui. C'est possible. Mais peut-être que le sujet, dans différentes circonstances, est à jour. En tout cas, la légende est aujourd'hui oubliée, elle était à l'époque l'un des favoris des acheteurs de voitures américains.

Saab contre le reste, petit contre grand.

La Honda et ses collègues nippons sont l'exception de la vieille Europe. À l'image de soi de Saab, ils étaient sur un pied d'égalité avec les autres marques. La confrontation directe a été recherchée en toute confiance avec les très gros fournisseurs. BMW, Mercedes, Volvo, Jaguar. Ou avec Alfa Romeo et Porsche. Oui, Porsche, vraiment. Il y a aussi une comparaison spéciale là-bas. Ce qui, tant de choses ont été révélées, ira bien sûr en faveur des Suédois. Dans les années 90, le monde de l'automobile était encore plus coloré qu'il ne l'est aujourd'hui. Ce ne sont pas seulement les marques bien connues qui fabriquent la phalange premium aujourd'hui. Les Français ont également apporté leur contribution dans les classes supérieures, et ils y ont réussi.

Les films Spotlight sont un morceau de la culture automobile. À leur époque, ils étaient un outil pour expliquer les forces et les faiblesses de leur propre produit et la concurrence aux vendeurs du monde entier. Dans le présent, ils nous envoient dans un voyage de découverte. Les films semblent bizarres en partie, vous pouvez redécouvrir des modèles de voitures oubliés et noter d'étranges méthodes de construction. Et vous serez étonné de découvrir la préférence de toute une génération pour les chaussettes de tennis blanches.

Tout ce qui brille est la fierté de Saab dans les produits. Le 900 classique, mais surtout le 9000 CC et le CS. La voiture d'exception de Trollhättan, le coup d'Etat surprise. Les éditeurs restent pour la plupart justes dans leur jugement, parfois un peu subjectifs, parfois même déconcertés. Et même le rival local, qui n'a presque aucune chance avec une technologie quelque peu dépassée, se voit accorder des atouts que le profane n'aurait pas pu découvrir sans l'équipe éditoriale de Spotlight.

L'équipe éditoriale a numérisé 7 films avec un support externe et les a ainsi sauvés de l'oubli. Nous allons commencer une petite série avec la culture automobile nouvellement découverte dans les prochains jours et nous plonger dans une époque révolue. Une petite distraction ne peut pas faire de mal dans des moments comme celui-ci.

12 commentaires sur “La culture automobile retrouvée. Le projet Saab Spotlight. »

  • vide

    Si vous en avez plus sur Malmö à l'occasion, je suis très intéressé et j'aimerais en savoir plus! Il y a étonnamment peu de choses à lire - avec toutes les idées récemment louées et louées avec la «démolition des tentes» avec GM - jusqu'à présent. Je pense que c'est une époque et une idée très, très intéressantes de SAAB, qui peuvent montrer de nombreuses pensées et compréhensions à partir de cette époque. De plusieurs manières.

    Merci d'avoir «diffusé» les vidéos dans les médias d'aujourd'hui que nous pouvons voir et apprécier ici aussi.
    Cordialement!

  • vide

    Un peu de nostalgie ne peut pas faire de mal en ces temps… ..
    Je suis vraiment impatient d'y être.

  • vide

    Excellente idée ... il y a beaucoup d'anticipation. Et s'agit-il de l'usine SAAB de Malmö sur un seul tronçon?

    • vide

      Je suppose que c'est Malmö. L'œuvre était nouvelle et ultra-moderne à l'époque, mais avant mon époque.

  • vide

    @ TomL,

    c'est exactement ce que je voulais dire. Quelque chose comme ca. Vous pouvez toujours surpasser une Porsche d'une manière ou d'une autre ...

    À Stuttgart, un 6,3 cylindres de 8 litres a été utilisé à cette fin lorsque Porsche utilisait toujours un 2,2 cylindres de 4 litres.

    Duel 928 contre 9K, cependant, ces relations sont presque exactement l'opposé. C'est aussi excitant. C'est au moins historiquement intéressant.

    Mais que signifie historique?

    AMG construit toujours des voitures comme si le déplacement ne pouvait être remplacé par rien d'autre que le déplacement. Et chez Porsche, la cylindrée et l'aspirateur célèbrent même une renaissance. Dans le dernier journal automobile que mon aîné (13) a apporté, un nouveau Cayman avait 4,0 au lieu de 3,6 litres, mais plus de turbo ...

    Selon les journalistes, le résultat est convaincant et le groupe cible ne serait pas gêné par l'augmentation de la consommation. Pas étonnant que Greta soit parfois en colère ...

  • vide

    Très intéressant! J'aime toujours regarder des films sur le monde derrière les Saab dans leur contexte historique. Aussi, en lisant les différents livres de Saab, on se rend compte à quelle vitesse le monde a changé. La seule chose qui ne change pas est mon admiration pour la marque Saab et pour le dévouement et la fierté des personnes qui y travaillent. Cela fait vraiment l'identité de Saab!

  • vide

    Eh bien, il y aurait des gens qui pensaient que le 928 était génial. Je n'en fais certainement pas partie. Je me souviens encore d'un ami qui tentait désespérément de ne pas laisser une Mercedes à la première place. Ce n'est qu'alors qu'il dépassa la Porsche complètement détendu avec une différence de vitesse considérable. J'aimerais donc beaucoup regarder le film en question.

  • vide

    Une très bonne idée. Merci pour ça! Juste la chose pour échapper un peu au temps présent!

  • vide

    Marlin

    Je suis tendu comme une ligne de pêche entre l'espadon et le bateau ...

    J'ai assisté à un duel privé, nocturne et contemporain entre 9K Aero et 928 en direct au début des années 1990.
    Visuellement, le scarabée vert était un véhicule de production et son chauffeur était un homme bon. Mais il avait le voyou sur son cou et probablement au moins un cerf sous le capot.

    Dans tous les cas, le 928 au moins visuellement pimpé (ailes élargies, gros caoutchoucs, grand aileron arrière) n'avait en fait aucune chance de devenir supérieur malgré de multiples tentatives. Avec un leadership changeant, les museaux des «bons» Suédois et des Teutons n'étaient jamais distants de plus d'un mètre ou deux.

    Même si j'ai rattrapé les combattants à deux feux rouges, je ne peux rien dire sur leurs chaussettes. Mais au moins l'un d'entre eux doit avoir porté des chaussettes de tennis blanches ...

    PS
    Ce qui est souvent oublié aujourd'hui, c'est le temps qu'il a fallu à Porsche pour casser certaines marques (vitesse de pointe, performances, etc.).
    Un regard sur l'historique du modèle aide. Du point de vue d'aujourd'hui, de nombreux modèles semblent étonnamment apprivoisés et même boiteux ...
    Mais ce n'est pas tout à fait juste non plus, puisque Porsche construit depuis longtemps de petites mais belles voitures de sport. Mais cela devient aussi clair en un coup d'œil ...

  • vide

    Tom, excellent rapport. Maintenant, je suis vraiment curieux de connaître les vidéos. Quasi une capsule temporelle. Et pas seulement à cause des chaussettes blanches. Partout où vous pouvez trouver tout cela ... du respect certainement pas seulement le mien.

    16
  • vide

    Bonne idée

    Je l'attends avec impatience. Merci pour votre grand engagement.

    18

Les commentaires sont fermés.