Nouveaux emplois, mais nombreux points d'interrogation

Qu'est-ce qui nous intéresse dans le développement en Suède? Tout d’abord, c’est le destin de l’ancienne usine Saab. Une tradition pourrait peut-être avoir un avenir ici, même si les véhicules ne portent plus l’inscription habituelle, vient en premier.

Ancienne usine Saab à Trollhattan
Ancienne usine Saab à Trollhattan. Crédit photo: NEVS

Après l'arrivée d'Evergrande, les choses semblent se détendre dans le nord. NEVS annonce pour la première fois depuis longtemps de nouveaux emplois. la emplois sont proposés en recherche et développement, mais les outilleurs sont également recherchés. Rien ne peut être trouvé pour l'œuvre elle-même, et il serait prématuré de l'espérer.

Premièrement, des investissements plus importants sont nécessaires dans l'ancienne usine de Saab et, deuxièmement, aucun produit en vue ne pourrait être commercialisé avec succès en Suède et en Europe. Il n'est pas nécessaire de commencer avec le 9-3 EV basé sur Saab. Parce que ces projets ont déjà été critiqués dans la presse chinoise. Le concept de plate-forme et de carrosserie est derrière eux - 17 ans après leur lancement et au-delà de toutes les sentimentalités Saab. La question passionnante est de toute façon ce que l'actionnaire principal Evergrande prévoit avec NEVS. Parce que les derniers événements en Chine soulèvent des questions sur la stratégie à long terme.

Point d'interrogation - où va Evergrande?

Sur le 25. janvier fondé Xu Jiayin a fondé une nouvelle société nommée "Evergrande New Energy Vehicle Co. Ltd." Le capital social de 2 milliards US $ est luxuriante, et l'objectif de l'entreprise avec les 4 sous-sociétés couvre toute la chaîne de valeur des voitures électriques à travers la recherche et le développement jusqu'à la vente. Le 20 février, le nom a été changé en «Evergrande National New Energy Vehicle Group Co.Ltd». et il est à noter que toutes les activités ont eu lieu après avoir rejoint NEVS.

Que NEVS jouera un rôle majeur dans le développement du groupe émergent n'est pas clair et reste dans le domaine de la spéculation. Parce que le 28 février, Evergrande a annoncé qu'en Zengzhou veulent créer une usine de batteries et de voitures électriques. Aucune trace de Suède, de Trollhättan ou des projets de la «marque» NEVS et de l'Europe. Et pas un mot sur l'usine de Tianjin et la licence de production du NEVS EV.

Les voitures électriques ont un temps de développement assez court. En supposant des fonds liquides suffisants et des développeurs compétents, un produit fini et moderne peut retirer les bandes de 12 à 18 mois. Les start-up chinoises en électromobilité ont réussi, Evergrande pourrait faire de même. La coopération qui commence maintenant avec Koenigsegg, la start-up en Chine. Une vraie stratégie ne peut pas encore être lue. Le destin de l'ancienne usine de Saab reste incertain, même si les nuages ​​au-dessus de Stallbacka disparaissent lentement.

Réflexions 8 sur “Nouveaux emplois, mais nombreux points d'interrogation »

  • Et qu'est-il arrivé aux trolls? Ont-ils déjà été enchaînés et expédiés?
    J'espère qu'ils sont restés et qu'ils ont maintenant hâte de travailler sur Koenigseggs ...

  • Malheureusement, tout ce que je vois est une entreprise chinoise, qui utilise une meilleure expertise pour concevoir et fabriquer des outils, etc. pour une utilisation en Chine….

    Pas grand chose pour le travailleur en Suède, malheureusement !!

  • Il reste à voir comment les véhicules sont fabriqués. Avec beaucoup de chance, l'esprit SAAB reviendra - un emblème avec le mot SAAB n'est pas déterminant ici.

    Mon souhait serait une belle série hybride à hayon (propulsion électrique en relation avec l'essence / biocarburant) - la mobilité électrique exclusive (prise) n'est de toute façon pas sur les listes de souhaits de la plupart des automobilistes.

    5
    1
  • Attendons le début du printemps ..., apparemment "quelque chose" change dans la stratégie de l'entreprise en 3 semaines environ ... 😉
    J'ose douter que l'idée NEVS devienne jamais quelque chose. En ce moment, je vois la voie de NEVS dans une prise de contrôle et un traitement habiles ... ce que je n'espère bien sûr pas de l'usine de Troll City! Là j'espère de la vie et des emplois pour la région. Qui sait ce que «l'esprit de SAAB» évoque encore ..., les ingénieurs ont toujours su sortir des sentiers battus, les pénuries ont toujours été un sujet d'accompagnement. De telles situations font grandir la créativité! En ce sens: bonne chance à Trollhättan! 🙂

  • Le NEVS qui n'a plus si longtemps à tenir à flot est déjà sensationnel ...

  • L'usine a toujours l'air impressionnante (du moins de loin). Tellement de potentiel ...

    ... et pas de production depuis longtemps, et même avant si peu de production depuis plusieurs années. Ce serait bien que cela change d'une manière ou d'une autre et à un moment donné. Même si cela n'avait pas grand-chose à voir avec SAAB ...

  • NEVS n'est-il pas le seul drame? Ou l'entreprise appartient-elle aux morts qui vivent plus longtemps? Je suis comme l'auteur. Je ne vois que des points d'interrogation.

  • Bonjour. En résumé la situation de NEVS s'éclairci, avec un peu de chance nous aurons peut-être des NEVS en Europe, mais je suis perdu dans les participations et les reprises dans NEVS.

Les commentaires sont fermés.