Non peint - le SAAB avec eye-liner

L'été en ville Ciel bleu avec moutons blancs au-dessus et feu rouge devant nous. Les vitres teintées standard et le toit argenté de Saab filtrent ou réfléchissent le soleil, ce qui facilite la climatisation du 9-3 I. Nous nous tenons derrière une Mercedes de la classe E. À côté de moi ma femme bien-aimée avec le ventre boule.

Sans parti pris et comme neuf: le 9 5 (EZ 2007) sur Rømø
Sans parti pris et comme neuf: le 9 5 (EZ 2007) sur Rømø

Ma main droite se déplace vers sa gauche ou même sur le ventre. Je ne sais plus exactement. En tout cas, l'ambiance au SAAB n'aurait pas pu être plus belle. Nous nous sourions et attendons avec impatience ...

... quand il craque et éclate et que nous sommes projetés en avant.

Un adieu triste

La classe E devant nous était plus courte de quelques centimètres sans que vous ayez beaucoup regardé devant la SAAB. La SAAB à l'arrière ou à l'avant de la Ford Mondeos, qui est là, mais déjà. La scène et les conséquences pourraient être décrites plus en détail, mais l’essentiel est que le 9-3 I ait fait son travail et son devoir involontairement et sans faute. La famille grandissante allait bien, mais elle avait besoin d'un nouveau SAAB.

Un eye-liner frais

Le choix se porte sur un 9-5 SC noir avec le BioPower 2.0t et des lunettes chromées. Il était déjà chez un concessionnaire, était immédiatement disponible et bon marché. Et il se sent bien. Il est même ravi tant qu'il est nouveau et inconnu. Aussi ingénieux que le hayon était, le coffre du SC est plus grand et devant la voiture la route et les panneaux de signalisation semblent deux fois plus lumineux la nuit, grâce à la lumière au xénon. Le 9-5 est plus silencieux. À rampement, des doutes surgissent encore et encore, que le moteur soit encore allumé. Un coup de pied sur l'accélérateur apporte de la clarté. Le turbo engagé joue dans une ligue différente de celle du moteur à aspiration naturelle du 9-3.

Un nouveau jeu favori avec des règles simples. Sur les chantiers d’autoroutes, on s’en tient à la limite de vitesse et on n’accélère pas jusqu’à ce que l’on autorise à nouveau. Pendant longtemps, une Audi, une Mecedes et tout ce qui reste à gauche ou à gauche dans une voie, poussent dans les rétroviseurs extérieurs ou sont déjà à la même hauteur à côté de nous.

Ce n'est qu'alors que le SAAB entre. Avec "seulement" 340 Nm et 220 PS à partir d'énergie renouvelable. La vitre côté conducteur est soudain à nouveau vide et le reste du monde semble ralentir dans les rétroviseurs du BioPower. Le brouillon est fascinant ...

Les verres chromés sont neufs, SAAB est toujours proche de la vie et même d'un mythe vivant! Les commentaires de ceux qui nous entourent étaient: «Quel genre de cuirassé est-ce?» Ou «Oh, un SAAB! Certainement pas sans cela! Qu'y a-t-il sous le capot? »Les passagers ont exprimé leur enthousiasme. Aucune trace de pitié ...

Mais comment est votre propre perception de 2019, après presque des années de 12 et un bon kilométrage de 125.000?

Vieillissement et vie quotidienne d'un Suédois

En vérité, SAAB est en faillite depuis longtemps et je ne suis aujourd'hui ni un "ambassadeur de la marque" ni un écologiste supérieur. Je conduis un moteur à essence qui n'est plus jeune et techniquement arbitraire, une combinaison de la classe moyenne supérieure avec une boîte de vitesses 5. Sans E 85 pousse la conscience écologique et je conduis plus lent, plus silencieux et moins global. Je conduis SAAB. Dans la vie quotidienne et comme voiture de voyage.

Les investissements sont limités à un nouveau chargeur et à 2018 un nouvel embrayage, ce qui est bien. Et pourtant, l'intention initiale était de maintenir la belle voiture en ordre et de la maintenir, malheureusement, abandonnée depuis longtemps. Ce sont les petites choses qui sont difficiles à mettre en œuvre.

Le confident utilise de la colle chaude ou des serre-câbles pour fixer la monture des lunettes ou le couvercle du moteur. Ou un servomoteur défectueux de la serrure de réservoir bloquée est jeté sans remplacement. Lorsqu'il est de nouveau disponible, la garniture intérieure doit être retirée et réinsérée pour la deuxième fois.

Cela coûte du temps, des nerfs, de l'argent et ne fait pas bien la voiture. Les pièces en plastique ne doivent pas être touchées plus souvent que nécessaire. À l’extérieur, les solutions vieillissantes et improvisées assurent visuellement des écarts mineurs et davantage de bruit du vent. Même sous le capot ou à l'intérieur, des bruits apparaissent progressivement qui, d'un point de vue technique, peuvent être ignorés, mais au total ne sont pas beaux. Je doute que mes lunettes de protection au chrome soient encore plus silencieuses que celles du 9-3 que j'étais?

Je la conduis. Toujours heureux! Mais les années (et la situation des pièces de rechange) ne sont pas ignorées par la voiture, mon enthousiasme initial ou la fierté de mon propriétaire initial. Et les roues des autres voitures ne sont-elles pas aussi rondes?

Je continue à la conduire parce qu'elle fait son travail et parce que, tant que vous pouvez conduire SAAB au quotidien, je préfère m'asseoir dans un SAAB. C'est encore dû à de petites choses - mais il y en a beaucoup et elles sont positives. Le paquet global est juste et le design est bon. On se sent de plus en plus naturel au fil des ans. Mais je peux juste me rappeler comment l'éclairage rouge d'un tableau de bord déchiqueté et surchargé m'a presque rendu fou lors d'une longue nuit de route. Combien j'aimerais que le voyage se termine ou que je puisse le continuer dans un SAAB.


Merci à Herbert Hürsch pour cette histoire de Saab! Comment cela se passe-t-il dans la vie quotidienne avec une Saab plus âgée? Que ressentez-vous, comment réagissent les amis, les collègues et la famille? Avec indulgence, enthousiasme ou compassion? Comment maintenez-vous la Saab en vie? Que faites-vous des pièces de rechange et des ateliers? Comment optimisez-vous ou restaurez-vous les vieux Suédois?

Un large sujet pour le "Histoires Saab 2019!». Difficile, mais aussi intéressant. À quoi ressemblent les fans, quelle est la force du cœur de Saab dans la vie quotidienne? Ecris-le nous, ça vaut le coup!

10 commentaires sur “Non peint - le SAAB avec eye-liner »

  • vide

    En ce qui concerne les verres chromés, je les aime mieux de la première série 9-5I. Elle a toujours l'air moderne dans la scène de rue et n'est pas considérée comme une vieille voiture.

  • vide

    Pouvez-vous déjà féliciter le bébé, dans l'affirmative, alors félicitations et meilleurs voeux!

    1
    1
    • vide

      Le "bébé" aura probablement aussi des boutons bientôt. Comme l'antenne de toit...

      J'aurais peut-être dû préciser le timing ? J'ai pensé que cela résulte de la contribution (« Mais comment est ta propre perception en 2019, après presque 12 ans et un bon 125.000 9 km ? »), Les images et les légendes (« Deux enfants de quatre ans : l'accident prénatal testé enfant et le remplaçant du 3-XNUMX")...

  • vide

    Les verres chromés que je n'ai jamais trouvés aussi brillants, bien au contraire. J'ai été horrifié quand j'ai vu les premières images sur le net. En outre, ils ont oublié le Saab Schrifzug sur la calandre, non?

    Des années plus tard, je trouve cela plus détendu. Les lunettes ont apparemment leurs qualités et restent une véritable Saab. Même avec de petites faiblesses, qui ont apparemment toutes les voitures. Merci pour l'article!

    • vide

      LIFTING

      Je me sentais de la même façon. Vous pouvez voir (surtout en comparaison directe avec son prédécesseur) que la voiture a été pensée différemment. Sans eye-liner et avec les anciens feux arrière, le design est vraiment issu d'une seule fonte ...

      Et pourtant, je suis très reconnaissant à SAAB pour les verres chromés. Il a l'air beaucoup plus moderne et, à certains égards, il l'est (exemple Xenon). Dans le même temps, un pare-brise relativement raide et de grandes vitres latérales basses ont été conservés, ce qui offre une bonne vue analogique et une bonne sensation d'espace. J'aime vraiment cette combinaison de démodé et de succès, mais techniquement et même optiquement encore en quelque sorte moderne. Et c'est probablement relativement unique ...

      ... parce que lorsque le SC a été abandonné avec la MY 2010, les changements de modèle mouvementés et donc le dernier engouement pour les modes et les designs stupides étaient depuis longtemps une pratique courante.

      2
      1
    • vide

      oui oui, les "lunettes chromées"...
      Quand j'ai vu le SAAB 9-5 une fois, je me suis dit : qu'est-ce qui se passe avec les Suédois ??? Moche high1 ! Trop peu ont été achetés / conduits chez moi dans la région. Il est resté longtemps avec cette première impression. Cela n'a changé que lorsque je suis resté quelques jours à Motala pour beaucoup rouler 😉. À chaque coin de rue, j'ai vu diverses « lunettes chromées » dans les combinaisons de couleurs et les équipements les plus agréables. Puis ma première perception a basculé. J'ai réalisé à quel point cette SAAB était en réalité plus moderne et à l'époque elle anticipait les derniers modèles : par exemple la dernière 3-9 ou la dernière 3-9 NG.
      Malheureusement, le souhait des « verres chromés » est resté inassouvi après ce séjour en Suède. Mais maintenant, la joie des derniers vrais exemplaires l'emporte.
      Tous les propriétaires se sentent bien et sans accident!

  • vide

    Sans fioritures et honnête. Saab le dimanche est amusant et la 9-5 est toujours une belle voiture. Les petites choses, telles que la poignée en retrait, devraient pouvoir résoudre tout atelier SAAB raisonnablement dédié. Ou en manque-t-il dans la capitale?

  • vide

    Sympa, car rapport très honnête. Qui donne à réfléchir? Réaliste? Les deux - mais je suis content que mes lunettes chromées se portent mieux. En tout cas, je suis convaincu que je le garderai, malgré 240.000 km. Sauf pour le très barrage ... les sièges en cuir tout va bien et les petites bêtises se font toujours vite!

  • vide

    Oui, c'est exactement là qu'il appartient (dans le champ de commentaire). Si vous n'aviez pas félicité le blog pour avoir 1.111 XNUMX abonnés et les avoir remerciés pour leur bon travail, je l'aurais fait. Ou peut-être un autre lecteur ...

    SAAB vit juste - tout à fait réel et avec plus de joie que de malchance.

  • vide

    Merci pour cette vraie histoire SAAB. Pas de badigeon, vrai, comme la vie de tous les jours. Avec des hauts et des bas. Et pourtant : toujours plus de plaisir que d'injustice avec les « lunettes chromées » ! ??

    PS: Cela n'appartient pas à ce champ de commentaire, mais je pense que cela vaut au moins 1 mention (ou ai-je manqué quelque chose ???): Bienvenue à l'abonné 1111! Le nombre qui augmente lentement le montre: l'intérêt pour le blog super SAAB est toujours très satisfaisant! Par conséquent: Un grand merci à toute l'équipe du blog pour des histoires et des idées intéressantes et passionnantes pour exploiter les SAABiens ... Continuez votre bon travail!

    14

Les commentaires sont fermés.