Nouvelle année, nouveau projet. NEVS fonctionne sur le D1.

Sous le code de projet D1, les travaux sur un nouveau projet ont commencé à Stallbacka. Cela pourrait devenir le projet crucial pour NEVS, qui en est à ses débuts. Dans un article payant du journal local, le PDG Tilk a partagé les premiers détails.

Présentation de NEVS 9-3 EV à Tianjiin
Présentation de NEVS 9-3 EV à Tianjiin. Image: NEVS

Projet D1. Conduite autonome pour DiDi.

Le projet D1 est mis de l'avant pour le partenaire de coopération de NEVS DiDi. Les employés de 30 à Trollhättan sont impliqués dans le développement d'une voiture électrique autonome, qui n'est pas un développement complètement nouveau et basé sur le 9-3 EV. À partir de 2020, D1 pourrait être produit en Chine en tant que solution de location et de taxi pour le fournisseur de mobilité Didi.

La nouvelle voiture électrique est toujours en phase de démarrage. À l'étape suivante 70, alors peut-être 600 à 700 développeurs devraient y travailler. Si le client DiDi aime les premières ébauches et que le projet entre dans une phase ultérieure, cela pourrait renforcer la relation entre NEVS et Didi. Car le partenariat et l'éventuelle entrée en tant qu'actionnaire ne sont toujours pas sécurisés. DiDi a mandaté plusieurs entreprises pour développer des véhicules autonomes et a le choix entre différents fabricants de matériel. DiDi Chuxing décide après le dernier tour de table plus d'un milliard de réserves et pourrait résoudre les problèmes de NEVS avec une emprise souveraine dans la petite caisse.

NEVS 9-3 pré-série à Tianjin. Image: NEVS via Linkedin
Nouvelle année Vieux problèmes

2018 le démarrage dans le stablebacka encore tourmentent les vieux problèmes. La liquidité est limitée, la saignée continue et les employés quittent l'entreprise. La préparation du développement et de la production du projet NEVS 9-3 EV a été entièrement externalisée en Chine. Les employés suédois font la navette entre les deux endroits. Ils travaillent d'arrache-pied sur les solutions de connectivité et de cyber-sécurité pour les nouveaux véhicules.

L'année dernière s'est déroulée mieux que prévu, a déclaré le PDG Stefan Tilk à TTELA. Ce qui pourrait être une question de perspective. On pourrait aussi dire que c'était moins désastreux qu'il n'aurait pu l'être. Parce que l'usine de Tianjin n'est toujours pas terminée. L'atelier de peinture est manquant, tout comme l'atelier de carrosserie. La production du 2018-9 EV devrait démarrer à l'été 3. NEVS attend 10.000 XNUMX unités dans l'année en cours, mais sans financement suffisant et sans l'achèvement de l'usine de Tianjin, cela n'est guère réaliste.

Une solution possible serait un changement dans la structure de l'actionnariat, ce qui indique pour le moment. Les anciens actionnaires pourraient donner leurs actions, de nouveaux actionnaires et apporter des liquidités. DiDi Chuxing serait une option, mais à l'exception d'un grande performance à Trollhättan, rien de concret n'a encore vu le jour. DiDi a le choix, contrairement à NEVS. Le géant mondial a le futur de son côté et peut attendre. Mais à Stallbacka, l'horloge tourne et tout pourrait être connecté à ce partenariat.

15 commentaires sur “Nouvelle année, nouveau projet. NEVS fonctionne sur le D1. »

  • Mais ce qui serait formidable dans toute cette misère du NEVS, si ORIO offrait l'avant du véhicule représenté ici comme une possibilité de lifting. Je pense que c'est assez réussi (certainement de Trollhättan) ET elle est finie. Ce que j'aime le plus, ce sont les feux de jour et la calandre. Au lieu de cours fermé avec grille et SAAB au milieu. Ce serait quelque chose! Et pas si hors de propos avec un certain engagement et une rétroaction positive de la communauté.

    • Je ne voudrais pas le clip beaucoup trop long dans le radiateur. Cela ne devrait être que dans la partie du milieu.

  • Le prochain recycleur de technologie sur le marché, une petite BMW, une petite Tesla, ...

  • Salut Tom,

    Les 10.000 unités prévues pour 2018 ne sont probablement pas toutes destinées à être utilisées comme taxis - ou est-ce prévu?

    NEVS ne doit en aucun cas se concentrer uniquement sur cette activité de taxi à long terme - l'e-mobilité deviendra également de plus en plus importante pour les conducteurs "normaux" dans les années à venir et un grand nombre de voitures continueront d'être demandées dans le monde entier sont privées possédé. Dans les zones urbaines, la facture de DiDi + Co. pourrait fonctionner - dans les zones rurales, je préférerais certainement avoir mon propre SAAB / NEVS dans le garage et donc immédiatement disponible pour tous les trajets.

    • Oui. Les véhicules, s'ils sont construits, devraient tous aller aux fournisseurs de services de mobilité. En outre, il faut savoir qu'en Chine il y a un mouvement d'état-loin de la possession privée d'une voiture. Les premières entreprises, dont BAIC, ont déjà pris l'engagement (!) De 2020, plus de brûleurs à vendre à des particuliers. La volonté politique va clairement au prestataire de services de mobilité. Si ce sera exécutoire n'est pas clair. Mais dans le cas d'un cas, l'administration de Pékin a toujours été assez pragmatique dans le passé et s'est corrigée.

      • Ce sont des informations de fond intéressantes.

        "Internet" national avec des moteurs de recherche nationaux et des services de paiement nationaux.
        Et dans les futurs fournisseurs de services de mobilité nationale avec des voitures exclusivement chinoises?

        Serait dans l'image (le mien de Chine, je veux dire par là) ...

        Et cela expliquerait la stratégie de NEVS de travailler avec un seul client. En politique libre
        Dans les pays à économie libre, ce serait une stratégie suicide par excellence ...

        NEVS est devenu encore plus antipathique et indifférent à moi.

  • ... eh bien, disons les choses de cette façon: sans NEVS, il y aurait du calme, mais alors les voitures ne seraient pas nécessairement construites en TH. La question est de savoir si l'idée de produit NEVS est bonne ... alors il y a de l'argent. Pour le moment, il existe de nombreuses études et annonces de produits intéressantes (Byton, Honda, ...) jusqu'à présent, seule Tesla a implémenté la voiture électrique. Hormis le fait que je sois sceptique sur des services comme UBER ou DIDI, UBER a agacé Apple et ils ont ensuite rejoint DIDI avec quelques milliards de dollars. Bref, je rêve toujours de l'iSAAB! 😉

    • ... moi aussi (« iSaab »). 😉

      Ce serait suffisant pour moi si mon oller 2011'er pouvait un jour utiliser Carplay.
      Android est maintenant possible depuis peu de temps, mais le carplay est possible, je peux aussi imaginer dans le futur (malheureusement) dur.

    • Eh bien. Peut-être que les Turcs peuvent le faire avec l'e-saab!
      Même si on entend de la direction de rien, je crois plus à un Elekto Saab de Turquie, qu'à NEVS.

  • NEVS ne sortira probablement jamais du statut de projet.
    Le dernier éteint la lumière….

  • J'interprète cela comme clairement négatif.

    Qu'est-ce que Didi a attribué à NEVS? Et qu'est-ce que Didi a commandé à plusieurs entreprises?

    Il est difficile d'imaginer que Didi, ainsi que plusieurs entreprises - qui peuvent être supposées avoir un intérêt personnel si elles veulent jouer un rôle sur ce marché - devraient entièrement payer les coûts de développement de la conduite autonome.

    "Commandé" signifie probablement que Didi fait signe avec l'option de coopération, ou avec la commande d'un contingent important ?
    Cela signifierait que NEVS s'accroche à la paille avec un risque élevé d'obtenir le contrat pour quelques taxis malgré la concurrence.

    Didi peut s'asseoir avec plaisir et voir si NEVS peut faire n'importe quoi et ce qu'ils peuvent faire ou si NEVS peut être mis sur les coûts de développement parce que la concurrence est plus agréable.

    Et qui, s'il vous plait, voudrait mettre un taxi Didi dans le parking souterrain sous le loft ou dans l'entrée de la villa?
    Alors plutôt un hybride étrange ou un brûlé, un SAAB plus ou moins vieux ou juste un tout nouveau Tesla,

    Si la facture pour NEVS augmente (le cas idéal souhaité), on aurait brûlé pour le reste du marché des véhicules. Quelques taxis, idéal. Bonne stratégie.

    Que le nom NEVS soit associé le moins possible à SAAB. Il n'y a plus rien à espérer ...

    • Bonjour M. Hürsch.
      C'est exactement comme ça que je le vois. À mon avis, NEVS n'a rien à voir avec Saab, sauf qu'ils ont repris l'usine de Trollhättan et les sites contaminés. Je n'associe pas NEVS avec Saab. Saab est l'histoire. Malheureusement.

    • J'interpréterais cela comme une concurrence entre les fournisseurs de matériel. Dites à DiDi les concepts car il y a de l'argent, éventuellement une participation, et des commandes. Le fait que NEVS soit relégué de son objectif initial de fournisseur mondial de mobilité à celui de pur fabricant de matériel est déjà préoccupant. Les chances de NEVS sont, selon les normes occidentales, plutôt minces. Mais la Chine est la Chine ... et qui connaît les liens politiques de KJJ?
      Les véhicules ne vont jamais à des clients privés. Ils sont conçus uniquement pour les fournisseurs de mobilité. Quelque chose nous devons nous habituer.

  • Donc, le drame va dans le prochain tour. Mon souhait serait que la paix vienne enfin, que des conditions stables soient établies et que des voitures soient finalement construites à Trollhättan.

    • Donc, c'est, les messages Potentiels suivent, mais ils ne deviennent jamais réalité. Encore et encore, quelque chose ne va pas.
      franc-troll ; ce que vous dites ici est en fait un drame qui, espérons-le, se terminera rapidement et le calme reviendra à Trollhattan. Mais "reste" que les travailleurs pourraient venir à bien.

Les commentaires sont fermés.