Carl Peter Forster parle de Saab

Carl Peter Forster est aujourd'hui le consultant en chef du groupe Geely, qui comprend également Volvo. De 2005 à 2009, il a été président de Saab Automobile AB et directeur général de GM Europe. Comparé à la Svenska Dagbladet, il a parlé pour la première fois des années de crise à Saab.

Carl Peter Forster présente le concept 2008-9x de Saab à 4 à Detroit
Carl Peter Forster présente le concept 2008-9x de Saab à 4 à Detroit

La gravité de la situation en 2005 apparaît clairement dans la première phrase. "Jésus! GM hade inte investerat i Le produit de Saab på tolv år.« … GM n'avait pas investi dans de (nouveaux) produits Saab depuis 12 ans. Lorsqu'il a rejoint GM en 2005, il a appelé à un investissement rapide de 2 milliards de dollars dans la marque Saab. Quatre nouveaux modèles Saab devraient être créés.

Saab avait déjà développé un SUV basé sur le 9-3 dans le passé, et le nouveau modèle était à un stade très avancé. Sur instruction de GM, le nouveau développement a été abandonné. L'une des premières activités du nouveau poste a été l'élaboration d'un plan d'affaires. Et puis, en 2005, Saab d'abord (!) Avait un business plan qui méritait son nom. Et un conseil d'administration prêt à s'appuyer sur la marque.

Puis vint la crise financière de 2008 ...

«C'était super frustrant», dit Forster. « Nous avons commencé à investir trop tard ».

La crise financière a contraint GM à la faillite ordonnée de 2009 en juin. Seulement deux modèles de véhicules pour Trollhättan ont été finis peu avant. Le Saab 9-5 et le Saab 9-4x. En septembre, 2009 Forster a quitté GM.

Auparavant, le groupe était en chute libre. Pour GM Europe, Forster était avec Angela Merkel, puis à Bruxelles. Il s'agissait de soutien de l'Etat. Pendant ce temps, les chiffres à Saab étaient de plus en plus rouge vif. Le reste est connu.

J'ai appris ma leçon de ceci, Forster a dit à Svenska Dagbladet. Si vous n'investissez pas dans le développement de produits, cela ne fonctionne pas.

[sam id = "13" codes = "true"]

L'interview - c'est la première fois que Forster parle si ouvertement - nous donne une idée de la gravité des choses pour Saab au fil des ans. Cela montre également à quel point la stratégie de GM était étrangement aléatoire. D'une part, beaucoup d'argent a été investi dans la production moderne et l'un des meilleurs ateliers de peinture de tout le groupe a été installé à Trollhättan. En revanche, aucun argent n'a été débloqué pour le développement d'autres produits pendant plus de 12 (!) Ans.

Un SUV 9-3 aurait-il pu sauver Saab?

Un SUV sur la base de Saab 9-3 serait certainement devenu un moteur de vente. La petite série de modèles a toujours été responsable des quantités. Peut-être que Saab aurait survécu, dans le boom général des VUS, et ferait toujours partie de GM aujourd'hui. Que cela ait été bon ou mauvais, c'est la question. Sur SU il y a eu une discussion similaire il y a quelques jours, et certains commentateurs voient Saab mieux chez GM que NEVS. La réponse que nous connaissons dans les années 5 ou 6, si nous pouvons juger le développement sous la direction de NEVS.

Quatre nouveaux Saab - nous n'en connaissons que trois ...

Mais une question reste ouverte. Carl Peter Forster parle de quatre véhicules qui ont été nouvellement développés pour Saab. Nous connaissons la berline Saab 9-5 NG et la 9-4x. Le numéro trois aurait été la combinaison de sport, qui est restée inachevée à l'époque de Spyker et a ensuite été entièrement développée à Trollhättan. Il était prêt pour la production en série, mais il n'était plus produit. Un autre Saab est toujours porté disparu. Est-ce un véhicule basé sur la plate-forme Phoenix qui, selon la légende, a été développé à l'insu de GM? Ou y avait-il un autre Saab inachevé - peut-être un petit 9-1 compact?

Carl Peter Forster pourrait répondre à ces questions et peut-être un jour il le fera. S'il veut.

Texte: tom@saabblog.net

Image: General Motors

 

 

13 commentaires sur “Carl Peter Forster parle de Saab »

  • vide

    Malheureusement je ne comprends pas l'énoncé. Je pense que « ne plus investir » serait un afflux de fonds de l'extérieur. Je peux comprendre si GM aurait cru que Saab devait se financer, d'autant plus que la technologie de l'ensemble du groupe était disponible. Vous, Tom, interprétez cela différemment, à savoir comme si même les propres bénéfices de Saab n'étaient plus autorisés à être utilisés pour le développement, ce qui est toute une différence.

    Après tout, cela ne signifie pas qu’aucun nouveau Saabs n’a été mis au point. À un moment donné, j’ai lu que le département de développement de Trollhättan avait été réduit de moitié, à environ 450. Bien sûr, vous ne pouvez plus construire vos propres voitures, juste la déco design. Mais bien sûr, Opel pourrait continuer à développer des Saabs et à construire à Trollhättan. Et c'était aussi la stratégie, même si elle a été rejetée quelques années plus tard (voir ci-dessus), probablement après qu'il s'est avéré que Saab avait un puissant groupe de développement et qu'Opel n'était en fait pas motivé, le plus grand et le plus intéressant Saabs. à construire (c’était à ce moment-là qu’Opel devait développer tellement de modèles GM qu’ils ne venaient même plus à concevoir Opel).

    • vide

      Mon interprétation est que GM n'a pas investi dans de nouveaux produits Saab. Saab lui-même était incapable de le faire, car les bénéfices en Suède étaient toujours calculés comme étant nuls ou perdus pendant des années. Il y avait beaucoup de possibilités. En conséquence, l'entreprise n'a eu aucune possibilité d'investir dans le Groupe avec la seule responsabilité. Pour GM, c'était un avantage, tant que vous pouviez compter les bénéfices des autres marques en Suède.

  • vide

    Salon de l'Automobile de Bruxelles 2014 (14-26 janvier), http://www.autosalon.be : Vous ne trouvez pas un mot sur SAAB sur la (sur la page d'entrée). Étrange; ou une honte. Même si Bruxelles n'est pas forcément l'un des très grands salons.

    • vide

      Le premier salon de l'automobile de Saab sera Beijing. On ne sait rien des apparitions européennes et je ne les attend pas avant le salon de l'automobile de Paris. Mais peut-être que nous serons surpris ...

      • vide

        En complément: l'ambiance chez VOLVO. - L'avenir est en Chine?
        Source: http://www.tijd.be/dossier/autosalon/CEO_zaait_onrust_over_toekomst_Volvo_Gent.9452166-7593.art

        Traduction interne du flamand (de De Tijd)

        Le CEO (de VOLVO) fait part de son inquiétude quant à l'avenir de VOLVO Gent (Belgique)

        Le constructeur automobile suédois VOLVO, maintenant entre les mains de Geely (Chine), envisage d'exporter de la Chine vers les Etats-Unis et l'Europe. C'est ce que le PDG Hakan Samuellsson a dit à propos de la salle d'exposition de Detroit.

        Une telle exportation (de Chine) serait une mauvaise nouvelle pour les usines VOLVO en Suède et à Gand (Belgique), qui approvisionnent aujourd'hui les Etats-Unis et l'Europe. Ils recevraient une rude concurrence interne de la part des reins des soeurs chinoises. "Chez VOLVO Gent, les gens de 5000 travaillent.

        À ce jour, la déclaration officielle de VOLVO a été que les voitures des usines chinoises sont destinées exclusivement au marché chinois ; aujourd'hui, il est indiqué que la production chinoise peut également être vendue ailleurs. "Mais il n'y a toujours pas de résolutions", souligne le porte-parole Stefan Elfström.
        "Nous devons discuter et convaincre les gens si nous voulons exporter des voitures haut de gamme de Chine", a déclaré Samuelsson à Detroit. Geely avait déjà indiqué plus tôt qu'ils avaient l'intention d'exporter des voitures développées avec VOLVO aux États-Unis à partir de 2016.

        "Ce n'est pas encore pour demain que viendra le VOLVO chinois", c'est la réaction du syndicat BBTK, qui rappelle que l'usine chinoise de Chengdu vient d'ouvrir. "Si les Chinois parviennent à produire des voitures d'une certaine (haute) qualité, alors cela pourrait être une possibilité", déclare Peter De Sutter, syndicaliste de BBTK. « Que ce sera réel est une autre question. Que le monde attende des voitures en provenance de Chine est encore plus une question différente ».

  • vide

    Ainsi, vous pouvez en apprendre beaucoup sur les erreurs que même les grandes entreprises trébuchent. On ne peut qu'espérer que NEVS le fasse mieux et apporte rapidement de nouveaux modèles. Un 9-1 par exemple il peut également être commercialisé en tant que VE.

  • vide

    D'une certaine manière cet article me fait peur. Si vous lisez comment une grande entreprise tourne, alors je suis à perte. Chez GM, vous n'avez apparemment rien appris. Après avoir presque détruit OPEL avec CHEVROLET, vous sortez la marque du marché. Vous avez l'air d'une stratégie à long terme?

    • vide

      Opel s'est démontée, avec une qualité médiocre dans les années XNUMX et XNUMX…. A cette époque, je travaillais dans une agence GM USA / Opel ... avec les Caddies, Buicks, Chevys etc. nous avions beaucoup moins de problèmes qu'avec les Rüsselsheimers ...
      Et l'appel est parti ...

  • vide

    Le 540 (9-3 III) était déjà 2008 (bien équipé de la version grande roue, l'Astra OPC, avec la longueur du Zafira serait) sur la planche à dessin, puis encore basé sur Eps II (trop grand avec 4,8m), puis Delta II et Peu de temps avant la faillite de GM, même Gamma II (Corsa), pas étonnant qu'ils voulussent faire leurs propres rouleaux en Suède.

  • vide

    Moin ensemble.

    Article très sympa et intéressant!
    Et à propos de GM, on ne peut que s’émerveiller.

    Un grand nouveau 900 'avec hayon m'aurait toujours plu!
    (Quand je pense à toutes les choses, nous sommes entrés dans notre 9000'er facilement et grâce à l'énorme volet très confortablement: réfrigérateurs, meubles, machines à laver, etc.) 😉

    • vide

      C'était la philosophie derrière cela ... Que vous puissiez vous rendre au magasin de meubles Ikea le plus proche avec un Saab 900 ou 9000 et les inviter au magasin. Les Suédois ont au moins pensé un peu plus loin que GM plus tard….

  • vide

    Super article, surtout la fin se lit presque aussi excitant qu'un thriller

Les commentaires sont fermés.