Retrospect. Moment d'espoir

C'était il y a exactement 2 ans! Le soleil se couche sur son trajet quotidien, évidemment laborieux. Parce que l'hiver approchant pouvait déjà se faire sentir, et ainsi de suite ce dimanche matin, elle se tenait encore assez bas au-dessus de l'usine Saab et attirait une belle et douce lumière d'automne. Dans la zone industrielle de Stallbacka, il y avait un silence du week-end, seulement accentué par le faible bourdonnement de l'usine automobile.

Saab 9-4x et Saab 9-5 II au soleil du matin
Saab 9-4x et Saab 9-5 II au soleil du matin

Cependant, il n'a pas été autorisé à construire des voitures depuis des mois et a attendu l'avenir en mode veille. Quatre visiteurs allemands étaient arrivés à Trollhättan la veille au soir, en provenance de Francfort. Maintenant, ils étaient sur le portail principal. La raison de leur présence, deux combinaisons de sport Saab 9-5 II et deux 9-4x, garées - couvertes par la rosée du matin - dans le parking visiteurs. Le personnel suédois avait tenu parole. Les véhicules étaient prêts. Mais rien de plus. Parce que les Allemands ont été ignorés. Pas de transfert, pas de pouce en l'air, pas de bons voeux en cours de route.

Les clés des véhicules étaient à la garde de sécurité à la porte. Pas de papiers, pas de reçu. Saab était en lutte pour la survie, les temps étaient durs. Et pourtant plein d'espoir. Soulagement quand tous les véhicules étaient en marche. Parce que les sports et les deux VUS venaient directement du procès, tout était possible. Une autre séance photo rapide devant le portail principal et devant le grand pylône de Saab avec le griffon.

Puis en direction de Smaland et continuez vers le sud. Hambourg attendait dans la soirée, le calendrier était serré. La tournée de distribution pour le marché allemand, une dernière tournée aufbäumen, avait commencé Le reste est connu et historique.

Texte: tom@saabblog.net

Images: saabblog.net

9 commentaires sur “Retrospect. Moment d'espoir »

  • vide

    C'est dommage ... Ce sont de si bons véhicules. Le LGT 265 (Sportcombi) et le GWM 850 (9-4X) se tiennent désormais côte à côte dans le garage. Une belle photo.

  • vide

    Nostalgie .... et une ACTION DE CLASSE qui a commencé il y a 2 ans! Certes mobilisé les dernières réserves, mais aussi montré quels grands SAAB pourraient venir de Trollhättan ... NEVS c'est maintenant (presque) tout NOUVEAU, seule la faible communication demeure! Un jour futur sans SAAB n'est qu'à moitié moins beau!

  • vide

    Oh oui, c'était un bel après-midi à Bamberg. Tous sont toujours pleins d'espoir. On se souvient également de la belle conversation avec M. Schumacher.

  • vide

    En regardant les photos, vous vous sentez triste ... J'ai eu l'occasion de voir le convoi Saab à Vienenburg. À l'époque, il y avait encore de l'espoir dans l'air.
    Maintenant, cela semble se passer d'une manière différente. À l'époque, il y avait encore «l'esprit Saab». Espérons qu'il ne se perdra pas chez NEVS.

  • vide

    L'action était bonne mais malheureusement un peu trop tard pour Saab. On peut maintenant spéculer "et si"
    Espérons un nouveau départ. (sans GM)

  • vide

    Bon sang ce sont les belles voitures. Pourquoi nous ont-ils tenus dehors? Je me fâche à nouveau chez Gangster Motors

  • vide

    Quand je regarde les photos du 28.10.11 octobre 9 à Leipzig, quel enthousiasme nous avons eu lorsque Herr Schuhmacher a sauté de la voiture et a annoncé la vente de Saab, ça me rend un peu triste aujourd'hui. J'ai déjà vu un 4-XNUMXX dans mon garage . Malheureusement, tout s'est déroulé différemment. Votre campagne était encore belle et a de nouveau mobilisé la communauté des fans de Saab!

  • vide

    De superbes photos et en quelque sorte très tristes! Mais nous n'avons pas complètement abandonné l'espoir d'une fin heureuse ...

  • vide

    Moin.

    Cette campagne (et la présentation à Brême) est l'une des raisons pour lesquelles je conduis toujours mon «ancien» break aujourd'hui (et l'adore) et je peux / vais attendre encore un peu pour un bon remplacement.
    Si je n'avais pas été à Brême, je serais peut-être sorti avec «autre chose» aujourd'hui.

    Félicitations encore et merci pour cette belle action à l'époque!

Les commentaires sont fermés.