Supporters du blog Saab. Saab Parts Suisse AG.

La Suisse est Saab Land. Au moins de mon point de vue ouest-allemand. Parce que dans la république alpine autour de 25.000 Saabs sont sur le chemin. En Allemagne, avec dix fois la population, seulement deux fois plus. Les Suisses sont si prononcés Saab-affin. Peut-être que je devrais demander un passeport suisse?

Saab Pièces automobiles AB
Saab Pièces automobiles AB

La densité Saab est non seulement plus élevée par habitant, mais la fidélité à la marque suédoise est également ininterrompue. Malgré les mauvaises nouvelles des dernières années en provenance de Suède, l’enthousiasme pour Saab se poursuit et le nombre de Saabs enregistrés en Suisse est resté presque constant au cours des dernières années 3.

Ce qui est bien sûr dû aux ateliers compétents et au bon service dans le pays. Les partenaires de 45 Saab en Suisse et au Liechtenstein sont soutenus par la succursale nationale de Saab Automobile Parts AB à Glattbrugg près de Zurich. Le directeur national Daniel Blaesi, responsable de la marque Trollhättan depuis 1999, est responsable du marché suisse.

Saab a une longue tradition en Suisse. Le plus ancien revendeur Saab du pays est le Garage Wittwer AG am Thuner See, qui est là pour la marque suédoise depuis plus de 50 ans. L'une des premières Saab de Suisse y a été enregistrée, le document à ce sujet existe encore aujourd'hui. Et puis il y a aussi Hirsch Performance. Une autre spécialité suisse qui rend la conduite amusante dans le monde entier depuis des années. Pas de doute, les Suisses ont Saab dans le sang!

L'équipe de saabblog.net est heureuse d'accueillir la branche suisse de Saab Parts AB en tant que partenaire!

Texte: tom@saabblog.net

Image: Saab Automobile Parts AB

10 commentaires sur “Supporters du blog Saab. Saab Parts Suisse AG. »

  • vide

    9-5 Aero a certainement décrit l'état actuel des choses avec ses descriptions.

    Les amateurs de SAAB nous ont secoué toute la misère mais pas les NEVS.

    Il est extrêmement difficile pour NEVS de remettre le chariot en marche (licences révoquées pour les grands véhicules, levée d'énormes ressources financières pour de nouveaux développements, frais de personnel qui ne seront guère compensés par des bénéfices dans la phase initiale - une liste d'adversités qui pourraient être élargies sans problème).

    Néanmoins, on veut oser redémarrer et nous, les fans de SAAB, devrions attendre un peu plus longtemps jusqu'à ce que des jugements définitifs sur NEVS soient possibles - peut-être que le dicton "les bonnes choses prennent du temps" s'applique en quelque sorte. Tous les fans et patients revendeurs/sociétés de services de la marque l'auraient mérité - mais aussi ceux qui s'impliquent du côté du constructeur !

    • vide

      Oui, nous attendons patiemment des années comme les agneaux devant l'abattoir et continuons d'avoir de nouvelles histoires, que nous croyons toujours bien. Et s'il n'y en a pas, nous en inventons nous-mêmes. Est-ce l'esprit SAAB?

      Je ne souhaite à personne de mal, même NEVS. Je ne fais que douter de plus en plus que quelqu'un pense à nous en Europe ou y ait jamais pensé. Si oui, l'histoire serait plus qu'amateur et je serais sérieusement poser la question de savoir si je devrais investir mon argent encore une fois dans cette marque, après quoi j'ai frissonné avec elle pendant des années. Après tout, c'est aussi avec nous des acheteurs pour des sommes que nous ne payons pas à partir de la petite caisse et que nous voulons voir utilisées à bon escient, non? Si les besoins des clients et la communication avec eux ne sont pas critiques pour l'avenir d'une marque, alors quoi?
      Ensuite, il est évident que d'autres objectifs primordiaux sont poursuivis.

      Du point de vue de l'État chinois, NEVS fonctionne assez bien - après tout, avec les droits des anciens SAAB 9-5 et 9-3, la technologie a été introduite en Chine à un prix de dumping, ce qui a déjà permis un saut technologique là-bas.

      Dans quelques années, nos fournisseurs européens connaîtront la prochaine génération de ces produits en tant que concurrents sur les marchés européens. Économiquement, économiquement et politiquement tout à fait compréhensible - ce n'est pas une réponse à mes besoins de mobilité et pour l'avenir de la marque SAAB dans l'ingénierie automobile.

      Il appartient à NEVS de convaincre les acheteurs de l’inverse. Le temps en a déjà assez. Cela aussi est la réalité économique.

      • vide

        Bien sûr, cette attente prend beaucoup trop de temps. Si vous voulez continuer à conduire Saab, vous devez vivre avec un kilométrage plus élevé. En passant, c'est parfait, car j'ai festgetellt et ne blesse pas du tout si vous avez craqué la marque 100.000er une seule fois.
        En ce qui concerne NEVS, nous verrons toujours ce que vous avez dans votre portefeuille cette année et pouvons décider si vous l'aimez ou non. Et la stratégie commerciale devra (devra) être rendue publique au plus tard début 2014. À propos, ma relation avec NEVS est, au mieux, neutre. Parce que nous écrivons ici un Saab - et non un NEVSblog ;-).

        • vide

          Effacer Tom. Je ne vous ai pas accusé d'écrire un blog Nevs - :). Mes sympathies sont également limitées pour une société sans investisseurs ayant un siège légal sur les îles Vierges et son siège à Hong Kong. C'est loin de l'ancienne image de SAAB.

  • vide

    Tout d'abord, bienvenue en Suisse ! Je ne peux rejoindre que Matthias et 9-5 Aero. La marque SAAB ne vit que dans le cœur de nombreux fans de la marque. En tant que voiture de tous les jours, vous ne pourrez probablement plus la conduire dans 2-3 ans (où commençons-nous et où cela s'arrête-t-il ? Avec la 901 jusqu'à la 9-5 II ?). Mais alors beaucoup de 901 n'ont pas encore 30 ans pour obtenir une note H ici en Allemagne et cela avec les zones environnementales ou les classes de polluants sera renforcé. C'est à dire les impôts ect. sera plus élevé, puis un accident ou des réparations majeures devraient signifier la fin de cette Saab. Ce dernier même pour les modèles "plus récents" ala 9-3 et 9-5 qui n'ont pas de pièces d'Opel.
    Il y a (oh merveille) encore des pièces sur l'étagère GM. Malheureusement (avec beaucoup de soin) ils n'atteignent pas le kilométrage d'un 901 ou 9000 avant 1993 ... C'est le nœud du problème. Tous les modèles construits après cela (902, 9000, 9-3, 9-5) ont également été stockés dans l'étagère GM (Opel). Nous avons vu où cela allait ...

  • vide

    Bonjour,

    J'ai ces jours-ci avec un concessionnaire suisse Saab au téléphone et a également eu à la réunion dans la forêt de Bavière avec Swiss Saabfahrer contact.

    Je voudrais partager ton optimisme, Tom, mais je pense que la réalité est différente en ce moment. La plupart des Saab (pas seulement en Suisse) auront bientôt un kilométrage de plus de 100.000 XNUMX km au compteur, quiconque conduit pour affaires devra tôt ou tard chercher autre chose. Quiconque conduit en privé doit aller travailler avec beaucoup de passion. Tout le monde ne peut pas laisser sa voiture dans l'atelier plusieurs jours. Le passé et "l'esprit" de la marque sont formidables et il le restera, peu importe comment les choses se passent avec Saab. La plupart des conducteurs de Saab sont des "fans" et des partisans de la marque - avec un autre fabricant, les choses semblent probablement sombres.

    Le nombre de Saab enregistrés diminuera fortement au cours des 3 prochaines années - de nombreux Saab 900 II et les premiers 9-5 disparaîtront du marché. Et les voitures de ces années avaient beaucoup plus d'immatriculations que les années précédentes. En ce moment, je vois Saab vivre une transition transparente vers la voiture classique et fan - certains concessionnaires et ateliers peuvent en vivre, mais pas du tout. Même si beaucoup conduiraient une Saab dans la vie quotidienne et pour affaires, ils ne le feront pas ...

    Néanmoins, je voudrais bien sûr une résurgence dans la nouvelle zone de voiture, mais malheureusement je ne peux pas l'imaginer pour le moment.

    Salutations à tous les fans de Saab!

    Matthias

    • vide

      mon 9-5 actuel a 208 000 km et est régulièrement utilisé pour des voyages d'affaires dans toute l'Europe. Le kilométrage n'est pas un problème en soi, aucun SAAB ne m'a jamais quitté, même avec un kilométrage nettement plus élevé. Il est bien entretenu, n'a pas l'air usé et j'aime toujours le conduire.

      Cependant, il ne s'agit « que » d'un véhicule. Je n'en suis pas amoureux ou fidèlement attaché à une marque qui ne peut montrer aucune perspective. Ma propre recherche de solutions pour des choses quotidiennes techniquement banales qui sont résolues ailleurs me vient vraiment à l'esprit, surtout parce que je ne veux pas utiliser mon temps en tant que fan de la marque ou me laisser aller à des sentiments nostalgiques, mais plutôt un véhicule fiable et sûr car j'ai besoin d'un travail quotidien au travail.

      Aujourd’hui, NEVS n’a pas de réponse valable à mes besoins de mobilité actuels et futurs. Il faut seulement une réparation majeure ou une collision par l'arrière, alors SAAB est pour moi une histoire.

  • vide

    salut Tom

    Respectez le fait que vous tenez le drapeau pour SAAB si longtemps!

    Vous avez bien sûr raison de dire qu'il existe (encore) de nombreux SAAB en Suisse. Cela tient probablement au fait que ces véhicules avaient une très bonne image pendant longtemps, durent longtemps et hésitent à être cédés par les propriétaires. J'en ai moi-même conduit plusieurs pour affaires et j'ai actuellement un 9-5 Aero SC entièrement équipé de 2007. Tous ont facilement atteint un kilométrage élevé.

    J'ai utilisé le mot "noch*" car SAAB a fait peu ou rien ces dernières années pour continuer à fournir à ces clients de bons produits.
    D'abord les comptables de Détroit (qui m'ont apporté des « sièges en cuir » avec empiècements en cuir synthétique), puis un antonov venteux, un Muller gueule, des avocats suédois opaques et intéressés et maintenant des investisseurs chinois qui trichent quelque chose mais ne communiquent rien. Cela est probablement dû au fait que les décisions ne sont pas prises de toute façon en Suède, mais en Chine.

    La marque SAAB est maintenant assez malmenée. Pour croire que la marque peut survivre dans la concurrence mondiale avec ce point de départ, il faut beaucoup d'imagination et d'optimisme. En réalité, cela ressemble plus à un transfert de technologie vers la Chine. Cela va de l'avant - il existe déjà plusieurs dérivés des SAAB 9-5 et 9-3 sur le marché.

    Quoi qu'il en soit, "l'esprit SAAB" n'est pas du servage mais se nourrit de bons produits et d'innovation. La fidélité n'est durable sur le long terme que si elle est réciproque. Ni l'un ni l'autre n'est actuellement visible pour les clients en Europe chez SAAB.

    Un « petit nouveau départ » sur des marchés clés sélectionnés en Europe, avec des produits bien connus, pourrait bien réussir - mais où sont-ils ? NEVS l'a en main - même si les véhicules précédents durent longtemps, le stock diminue constamment. Les concessionnaires le savent aussi - Hirsch vend aujourd'hui Volvo et mon garage maison Skoda. Le tampon SAAB pour le manuel d'entretien est toujours là et les mécaniciens SAAB précédents sont toujours là et font de leur mieux. Cependant, il devient de plus en plus difficile de répondre aux questions techniques. Sans le soutien du fabricant, des lacunes se creusent constamment et coûtent beaucoup de temps. Il est évident que nos véhicules ne sont plus entretenus et mis à jour par le constructeur. La garantie de mobilité a disparu sans préavis lorsque SAAB a fait faillite. Les mises à jour cartographiques pour la navigation par satellite du SAAB 9-5 année 2007 ne peuvent être obtenues qu'avec beaucoup d'efforts à votre manière.

    La fidélité des clients et le service à la clientèle sont différents!

  • vide

    Merci beaucoup pour votre engagement et vos efforts inlassables.
    Transmettra ces précieuses informations au Tessin et à l’Italie, car au cours des dernières années 3, il y a eu beaucoup de nuages ​​gris et de grands changements.
    Fründlichi Grüass

    course Saab Chur

  • vide

    wow, grüezi de Züri. Mais c'est bien que le grand canton pense à nous. Nous conduisons Saab depuis 1967. de 95, 96, 99 LE, 900, 9000, puis 9-3 et 9-5. Sont tous encore rachetés et mobiles. la plupart d'entre eux bien plus de 430 000 km avec le premier moteur et la première boîte de vitesses. Seulement la moitié de Saab, (9-3), n'a fait que 290 000 (arrêt Opel !!) Merci beaucoup pour le gentil compliment à Saab Suisse et à nos fidèles chauffeurs. En fait, le « Spirit of Saab » est extrêmement fort en Suisse. Extrêmement fidèle aux pilotes Saab. Et un autre grand compliment à votre blog Saab, que nous suivons tous les jours. Grüzi de Zurich.

Les commentaires sont fermés.