Livre SAAB. Saab - le chemin d'une marque culte.

Un autre livre de Saab? Oui, une autre nouvelle publication et un livre avec lequel j'ai eu l'un ou l'autre problème. Une raison pour laquelle la discussion du livre a pris si longtemps. Parce que de temps en temps je me suis posé la seule question: j'aime le livre, ou je ne l'aime pas. L'auteur Dieter Günter ne le fait pas si facilement pour nous.

Le livre de Saab: la voie d'une marque culte
Le livre de Saab: la voie d'une marque culte

Le livre compte 160 pages. Parmi celles-ci, 10 pages sont réservées à Volvo. Volvo? Non, je n'ai rien contre les Göteborg. Au contraire ! Nous, les fans de Saab, sommes tolérants. Mais... imaginez qu'il y ait un nouveau livre BMW. En évidence - au milieu du livre - 10 pages seraient alors réservées à Audi sous la rubrique "L'autre marque bavaroise". Les fans de BMW seraient en colère, et à juste titre. Mais les fans de Saab acceptent cette imposition. Parce que c'est une impertinence. Mais est-ce que cela rend le livre mauvais ?

Non, parce qu'il y a des côtés forts qui peuvent tout à fait se réconcilier. Les images sont très bonnes, partiellement jamais vues auparavant. Le design graphique est de haute qualité et sophistiqué, il est donc amusant de prendre le travail dans la main et de le feuilleter. Un autre avantage est le très beau style narratif de Dieter Günter. Je connais et aime ses articles, qu'il écrit pour les FAZ, et sa façon particulière d'écrire se réconcilie avec les pages 10 de Volvo. Vous pouvez sentir la longue expérience en tant que journaliste automobile, et puis il y a une spécialité. Le livre reflète non seulement le développement de la marque Saab, il touche également à plusieurs reprises le marché allemand et ses particularités. Un sujet qui n'a jamais été abordé dans aucun autre livre sur la marque culte de Trollhättan.

Les classiques Saab sont très bien décrits. Le Saab 9000 obtient également son chapitre et une place qui lui revient dans l'histoire de Saab. Cela pourrait continuer comme ça, pense-t-on. Puis…. Oui, alors une belle opportunité sera gâchée. Dieter Günther aurait pu décrire Saab 900 II, Saab 9-3 I et Saab 9-5 I comme les modèles le méritent. Mais il rate cette opportunité. Pourquoi? Les véhicules de l'ère GM sont brièvement discutés. Loveless et dommage à ce sujet. On pourrait apprendre des Suédois. À Trollhättan, ils sont déjà plus loin dans la confrontation avec le passé. Il y a aussi des Cadillac dans le magazine du musée Saab. Ces véhicules appartiennent plus à GM qu'à Saab. Mais ils font partie de l'histoire et ne sont donc pas traités plus mal que les véhicules avec le logo Saab.

Le dernier chapitre concerne l'avenir de Saab. L'auteur n'a écrit ce chapitre qu'en début d'année afin d'être le plus à jour possible. La dernière phrase du livre est alors « Regardons devant ! ». Une belle fin pour un livre avec une incohérence majeure et une occasion manquée. Néanmoins, principalement à cause du style de l'auteur, un livre qui vaut la peine d'être lu où les choses positives l'emportent sur les négatives. Alors un heureux résultat ?

presque ! J'aime le livre, il a une place permanente dans ma bibliothèque, je l'admets. Mais il a un arrière-goût que je ne peux pas garder pour moi. Parce qu'en même temps que Delius Verlag réalisait son livre Saab, un autre éditeur allemand dirigeait également un projet Saab. L'auteur, avec une formation 100% Saab, n'aurait pas pensé à mettre 10 pages Volvo dans un livre Saab. Il aurait certainement mieux traité l'ère GM et il aurait emballé encore plus de Saab dans le livre basé sur l'histoire de sa vie. Avec l'apparition de "Saab - La voie d'une marque culte", ce projet a été mis en attente.

Ce qui est dommage mais j'espère que ce n'est pas le dernier mot. Parce que l'histoire de Saab continue et ne s'arrête pas au printemps 2013. Le futur proche pourrait être intéressant et faire place à une autre publication allemande. "Saab - Le parcours d'une marque culte" est disponible en librairie et dans notre fan shop.

Texte: tom@saabblog.net

Image: saabblog.net

 

4 commentaires sur “Livre SAAB. Saab - le chemin d'une marque culte. »

  • Si l'éditeur met le projet en attente, c'est de votre faute. Alors pas un seul livre Porsche traitant du passé ne devrait paraître. J'ai maintenant lu presque toutes les publications en allemand sur Saab. Vous pouvez toujours les acheter si vous les recherchez. Ce qui aurait du sens pour moi en tant que publication de livre serait la période de 1997 avec l'introduction du 9-5 à nos jours. Tout le reste est en fait déjà connu des fans. Mais chaque livre a sa justification et nous pouvons être reconnaissants pour chaque apparition. Il y a aussi des lecteurs qui ont peu (plus) de connaissances de base ou qui le souhaitent.

    Meadow sont en fait les livres en anglais par Cole pas traduits en allemand?

    Salutations!

    Matthias

  • Au début des pages Volvo, je ne savais pas si je devais pleurer ou rire. Tom apporte ce joli charme au point. Chez BMW / Audi, tout aurait été bien pire. J'aime le livre et s'il vous plaît, chers éditeurs, faites encore plus de livres SAAB!

  • .... mettre le projet "livre SAAB" en attente. Je ne peux que dire : Quel dommage ! Parce que pour moi je peux dire : Le Trent va au "deuxième livre" !!! Pourquoi si peur ??? Il y a aussi plusieurs auteurs de romans policiers, des romanciers, des livres sur l'Italie ou la Suède, etc. !
    Les pages Volvo ne m'ont pas dérangé. Mais c'est à cause de ma "tolérance" envers mes compatriotes suédois. Sinon j'ai lu le livre y compris les bonnes photos rapidement ! Bonne lecture pour un week-end ensoleillé SAABy !

  • J'étais heureux d'acheter le livre parce que c'était exactement la même chose - ma première Saab était sur la couverture - j'étais encore plus heureux quand j'ai vu dans le livre la Volvo (la couleur n'est pas la bonne) qui m'accompagnait dans mon baccalauréat avant le Saab 🙂
    Maintenant, j'ai deux mouches d'un coup!
    Tom - bien sûr, j'ai maintenant un Aero V6 turbo xwd - alors ne vous inquiétez pas, je n'ai pas le mauvais Suédois.

    Salutations de Davos
    Andy Hirschi

Les commentaires sont fermés.