Nouvelles SAAB. Temps sauvages.

L'industrie automobile suédoise connaît des moments agités. Le flot d'articles de ces derniers jours était plus que la précipitation dans la forêt de feuilles. Il y a beaucoup de mouvement chez Volvo et Saab, et il est difficile de suivre. Ostensiblement, l'affaire fiscale entourant l'ancien PDG de Saab, Victor Muller, domine le paysage médiatique.

Usine de Saab Trollhattan
Usine de Saab Trollhattan

Pendant ce temps, la répression sur les procureurs dans la critique. L'action des procureurs en chef, qui rappelle un scénario du Far West, est considérée comme complètement exagérée et irresponsable Olof Sahlgren a appelé. Il veut assigner d'autres participants, tels que les représentants syndicaux de Trollhättan. Il est condamné au succès par son avance dans tous les médias. La somme à prendre semble être relativisée maintenant. Les médias suédois parlent, sans être confirmés, de moins de 25.000 euros, qui devraient être retirés des contributions sociales à l'Etat.

Ces histoires vous feront sourire avec Volvo seulement fatigué. Plus grave encore est le carrousel de personnel en rotation de l’autre marque suédoise, de plus en plus rapide. Depuis octobre, les dirigeants 2012 sont au nombre des quatre et cinq ont débarqué. Étonnamment, le patron des achats Alex Maschka a quitté le groupe de Göteborg. Une semaine seulement après avoir expliqué au Stuttgart Forum automobile, la nouvelle stratégie de magasinage développée par lui. Dans le même temps, Doug Speck, vice-président du marketing et des ventes. Deux coupes difficiles, et notamment le départ d’Alex Maschka, constituent un revers pour la restructuration de l’entreprise. Jusqu'à présent, le patron de Volvo, Hakan Samuelsson, n'a pas réussi à assurer la continuité de son activité. La situation à Göteborg reste turbulente.

Dans toute cette vague d'informations, un article sur Saab 2.0 a presque été perdu la semaine dernière. Dagens Industri, actuellement occupé à écrire sur Victor Muller et les récits fiscaux, a trouvé le temps vendredi d'écrire un article Saab différent. NEVS recherche du personnel et "attend maintenant -" il est possible que l'usine soit de nouveau prête à fonctionner après plus de deux ans d'immobilisation ". Incroyable, mais vrai. Si positif que le journal Saab, leader dans le domaine des affaires et connu de manière critique en Suède, ait écrit ces derniers jours à propos de notre marque.

Comme il est temps, celui-là se recharge et vient de Trollhättan un message du côté officiel. De kilomètres 1.200 bien, vous pouvez seulement regarder ce qui se passe là en ce moment. Mais il semble que vous aurez quelque chose à dire très bientôt. Il y a beaucoup d'intérêt des médias et le bureau de presse de NEVS a beaucoup à faire. Le journal jeudi et vendredi prochains semble très occupé. Les journalistes obtiennent, le cas échéant, seulement des dates avec un corset de temps serré. C'est pourquoi certains représentants de la presse ont mis leur date à la semaine après l'événement Saab, où plus de temps est disponible. Il sera incorrect de lier la fréquence accrue des visiteurs à NEVS avec le festival. L'événement international à Trollhättan est un spectacle principalement pour les fans. Il se peut donc que vous deviez communiquer quelque chose d'important dans les prochains jours. Les temps sont sauvages! Mais aussi excitant!

Texte: tom@saabblog.net

Image: saabblog.net

Les pensées de 7 aussi "Nouvelles SAAB. Temps sauvages."

  • Bon SAAB veut avoir du temps ... Espérons que les «bonnes» nouvelles viendront bientôt! La semaine d'information semble avoir commencé! Comme plus positif NEVS!

  • La situation circonstancielle est claire, ce ne sera guère le cas à Festval. De toute évidence, NEVS rumine sur de bons NEVS

  • Peut-être que le 2 veut de Volvo à Saab ....

  • NEVS / SAAB serait-il également lent après un an!

  • En ce qui concerne les "Nouvelles de NEVS", ceci peut être trouvé dans le programme du Festival de Saab:

    Dimanche: 11: 15 - 12: 15 Séminaire au musée - "NEVS - Notre avenir" avec Mattias Bergman.

    Je pense qu'ils vont apprendre de nouvelles choses sur les plans NEVS là-bas.

  • Peut-être qu'une pause comme celle-là n'est pas mauvaise du tout. Pendant ce temps, un typhon a été balayé par l'industrie automobile et plusieurs usines ont été fermées, comme celles d'Anvers, de Genk, de Bochum, d'Aulnay ou de Rededicated (Nedcar). Cela pourrait atténuer la surproduction et éventuellement donner à Saab une chance, si nécessaire également pour les commandes externes, comme le fait Magna.

    Je suis tombé dessus par hasard:
    http://www.automobil-produktion.de/2012/03/gemeinsame-plattformen-von-opel-und-psa/

    "Donc, pour fonctionner sur une large plate-forme qui existe déjà, les berlines de la classe moyenne supérieure de la bande. En question serait une plate-forme sur la base de la Opel Insignia hors ligne.

    "La plate-forme est extensible vers le haut. Entre autres choses, cela devrait être la base d'un modèle Saab plus grand qui n'a pas été mis en production de masse ", a déclaré un directeur du journal Opel. Un problème majeur pour PSA est le manque de grands modèles qui peuvent être vendus avec de bonnes marges, selon le journal.

    • Le 9-5 est probablement entré en production.
      D'une manière ou d'une autre, cette déclaration d'un manager d'Opel vient à mon attention. Je pense que dans 2012 il l'a déjà dit (ou cet article n'est pas nouveau).

Les commentaires sont fermés.