Saab R900 Groupe A

Saab a une très longue tradition de sport automobile. La Saab 96, en usine et en usage privé, est une légende sur les pistes de rallye du monde. Avec la Saab 900 II, Saab Allemagne voulait s'appuyer sur les anciennes traditions des années 90. Pas une mauvaise idée, n'est-ce pas?

SAAB R900 24 heures de course Nürburgring
SAAB R900 24 heures de course Nürburgring

La société d'Uli Weinmann, spécialiste du moteur et du réglage de Haute-Franconie, a été mandatée pour construire un véhicule de course du Groupe A basé sur la Saab 900 II.

Ce qui n'est pas tout à fait correct. Pour le groupe A Saab est une technique Saab 900 II purement optique, il est déjà basé sur la Saab 9-3 I. Il y avait construit trois véhicules, et les travaux de développement et de reconstruction a également l'homologation du groupe A pour 900 9-3 II et Je suis à la FIA.

Le résultat est impressionnant. Le R900 développe 285 ch à 5.800 tr / min. Le couple maximal de 470 Nm est à 4.400 tr / min. 285 ch dans la Saab légère de 1.100 9 kg! Même un 3-205 Aero de la première série de 230 chevaux roule en toute confiance, même aujourd'hui. Le Viggen de 285 ch est toujours impressionnant. Mais 470 ch et 900 Nm, combinés à une homologation routière, que le RXNUMX a obtenue, transforment finalement la Saab en jet.

Le moteur Saab était équipé de pistons de course, d'arbres à cames et d'arbres à cames changés ou adaptés, de culasses et de ports d'admission traités. Le turbocompresseur a été révisé chez Turbotab, le wastegate, il vient de Cosworth, renforcé et remplacé la gestion du moteur par un programme librement programmable par Weber Marelli.

Deux refroidisseurs d'huile, un nouvel intercooler, un autre système d'échappement avec un convertisseur catalytique de course et de nombreuses mesures individuelles sur le châssis, les freins et la direction ont complété la conversion. Seule la transmission, de l'usine de transmission Saab à Göteborg, est restée en série. Il a un différentiel à glissement limité de 40% ZF et un court trajet final à un maximum de 210 km / h. C'est ça! La transmission a fait face aux 470 Nm demandés sans problème, et les techniciens Opel qui ont suivi le projet ont été surpris. Une des raisons pour lesquelles GM passe des commandes à Göteborg.

SAAB 900R sur le circuit de Hockenheim
SAAB R900 sur le circuit de Hockenheim

Il était alors temps pour la course de l'heure 24 sur le Nürburgring 1995. Saab Allemagne a présenté avec fierté le 900R. De l'Angleterre est venu la première de l'équipe d'Abbot Racing, également avec un 900 Turbo, et de la Suède est venu de l'équipe privée existante de Saab ingénieurs avec sa Saab 9000 CS 2.3. L'équipage de Saab pour les 24 Hours était composé de Volker Strycek, vainqueur de 1983 DTM, de Konrad Lammers et de Friedel Jansen.

La Saab R900 a bien fonctionné. A l'entraînement, l'équipe avait obtenu une 23e place prometteuse avec le Suédois de course. Cela a donné de l'espoir! Pendant la nuit et sous la pluie, le puissant turbo suédois a conduit plusieurs tours les plus rapides, et Volker Strycek a réalisé un impressionnant chrono de 9.22 minutes sur la Nordschleife, y compris le parcours du Grand Prix. Strycek et le Saab devaient bien s'entendre. Strycek, le professionnel, a obtenu un équipement sportif précis à utiliser dans l'enfer vert. Uli Weinmann avait fait un excellent travail.

C'est grâce aux amateurs que cela ne devrait suffire qu'à la 74e place au final. Un accident du chauffeur privé Friedel Jansen a ruiné toutes les ambitions. Un défaut de châssis et de transmission qui en a résulté a entraîné 2.5 heures d'arrêt et de réparation et a jeté l'équipe Saab loin en arrière.

Saab 900R dans l'enfer vert
Saab 900R dans l'enfer vert

Après la course, la Saab R900 a été présentée au public à l'IAA. Saab est sportive par tradition, donc le message aux clients. Le message a été compris et, par conséquent, une version civile du R900 a fait son entrée dans les salles d'exposition en 1996. Le fait que le R900 était plus qu'une histoire de marketing ou un modèle spécial est prouvé par le fait que les pneus et les jantes Saab R900 ont été testés en République tchèque pour coordonner avec le groupe A.

L'histoire a continué pour la course Saab. Il n'y avait pas des apparitions dans le contexte beaucoup plus vaste mais 1996 et 1997 trois engagements suivis course en Coupe Divinol Rundstrecken et le test 1998 et des promenades en République réglage plus / tchèque. Que le Turbo 900R en même temps a également joué un rôle dans le développement du est plus que juste une note de côté Saab 9-3 Viggen,. Ainsi est venue la prochaine présentation et le prochain film 1999 lors de la représentation officielle de Saab 9-3 Viggen à Brno.

Ensuite, le rallye de Saab est resté silencieux. Chez Saab Allemagne, l'envie de faire du sport avait diminué, il y avait un resserrement entre les partenaires, et les dernières apparitions ont eu lieu au niveau régional. En 2001, la Saab a eu un accident, avec des parties latérales, le soubassement et le support d'essieu de l'essieu arrière endommagés. La fin d'une histoire de rallye et la fin de la Saab R900. Ou pas?

Une chose est sûre, la Saab R900 a disparu de la scène. Le projet de rallye Saab, plus récemment en deçà de la limite de perception, a enfin été oublié. Il y a encore une suite. Nous faisons un saut dans le temps de 2001 à l'hiver 2013.

Demain, ça continue.

8 commentaires sur “Saab R900 Groupe A »

  • vide

    Salut Tom, Merci pour l'excellent article, je suis curieux de savoir comment ça se passe. Je serais heureux s'il y avait quelqu'un qui utiliserait la voiture à nouveau dans le sport automobile. Je suis heureux de vous fournir des informations et mon savoir-faire.
    PS: Pourquoi ai-je tué votre histoire avec l'offre de vente ????
    Salut Uli

  • vide

    Bonjour à tous, bonjour Tom!

    Est-ce que quelqu'un a des informations de contact à jour de Uli Weinmann?

    J'ai un numéro de téléphone qui n'est plus à jour - merci de me le faire savoir à matthias minus ketterl ät gmx dot de

    • vide

      Oh. Wolfgang, avec ça tu as "tué" ma suite

  • vide

    Comme l'histoire continue demain, je suppose que je peux deviner. Je connais très bien l'un des mécaniciens qui, à l'époque, faisait partie du projet. Dans l'ensemble, une belle histoire.

  • vide

    Excellent article. Les noms seuls ont déjà un son familier ... Cosworth, Weber, Magneti Marelli ...

    Juste un indice: Volker Strycek a remporté le DTM 1984. 1983 n'avait pas encore inventé, car il s'appelait encore DRM

Les commentaires sont fermés.