Rétroviseur: l'aventure à Trollhättan

La vie est colorée et pleine de surprises. Surtout si vous êtes un fan de la petite marque suédoise Saab. Avec Saab tu traverses des hauts et des bas, tu souffres avec la marque et l'aime toujours ou juste à cause de ça. Saab, ou plutôt les nouveaux propriétaires de Saab, veulent le 34. Semaine à Trollhättan construire de nouvelles voitures. Il n'est pas encore sûr pour 100%, mais possible. Dans les prochaines semaines, la confirmation, puis l'aventure commence vraiment.

C'est le seul côté pour construire des voitures. L'autre est de les commercialiser. Le sceptique dirait que cela semble sombre ici, l'optimiste verrait le défi ici. Voyons cela comme une aventure et posons-nous quelques questions.

Toujours calme: usine de Saab dans l'écurie
Toujours calme: usine de Saab dans l'écurie

Le produit…

La base pour le redémarrage est 10 ans et a un grand lifting 2008 déjà derrière. Actuellement, le Saab 9-3, il serait inchangé sur les bandes, donc en Europe ne sont plus éligibles. Le règlement sur la protection des piétons a changé au début de l'année, une refonte du bâtiment avant serait nécessaire. Quels nouveaux cratatsts entraîneraient pour obtenir l'approbation pour la vente.

Le 9-3 classique courrait alors pour 24 à 36 mois des bandes suédoises. Est-ce que cabriolet, berline et break trouveraient leurs acheteurs? Saabsunited discute de ce sujet encore et encore, et les commentateurs, principalement des États-Unis, disent que Saab devrait être guidé par les prix de Hyundai et Kia.

Ce qui serait aussi réaliste que de demander à Aston Martin d’offrir la gamme au prix VW. Saab est un petit fabricant. Qu'il s'agisse de véhicules 60.000 ou 100.000, Saab est et reste petit. Qu'est-ce que nous avons un problème avec. Vendre au dessus du prix serait fatal dans notre cas. Petit est synonyme plus cher et avec un véhicule qui n'est plus frais. Les prix seront davantage axés sur Audi et BMW que sur Kia et Hyundai. Ce qui est réalisable si vous fournissez un équivalent bien équipé, associé à l’individualité, au design suédois et à une histoire que seule Saab peut raconter.

Parce que la taille manquante ne doit pas être une tache. Petit peut être bon, si petit est différent. Si vous vous souvenez que Saab est simplement Saab et ne veut pas être BMW. Ni l'apparence de la marque ni la structure du concessionnaire. Saab a de nouveau la chance de devenir quelque chose de très unique. Vraisemblablement, la marque a vraiment la vie de 9, et nous sommes probablement au nombre 8 ou 9 maintenant.

Solitaire: le portail nord
Solitaire: le portail nord

Les marchés…

Où les nouveaux véhicules doivent être vendus est encore un secret aujourd'hui. Au début, l'accent était uniquement mis sur la Chine, mais en réalité, ils ne voulaient construire que des voitures électriques. Avec le passage aux variateurs conventionnels, ce plan sera devenu superflu ainsi que la pure concentration sur le marché chinois. Une chose est sûre: NEVS-Saab ne dispose pas de son propre réseau de vente. Si vous voulez vendre des voitures dans 7 ou 8 mois, vous devez accélérer. Et maintenant, ça devient vraiment aventureux et pas pour les âmes sensibles.

Le marché en Chine ...

Pour la Chine, « Sabo », le nom de la marque actuelle, est absolument inconnu. Un réseau de distribution n'existe pas, la marque n'est pas sur la liste de courses des riches chinois. Il y avait l'histoire - on s'en souvient - avec Pang Da. Le grand concessionnaire automobile chinois avait commandé des tas de Saab et les avait déjà payés. Pang Da était très optimiste à l'époque et voulait démarrer une grande entreprise avec Saab. Cependant, les signes étaient différents de l'actuel. Pang Da aurait commandé le 9-4x en premier et le 9-5 II en second, puis le Saab 9-3. Comme partout ailleurs dans le monde, les riches et célèbres, ou ceux qui pensent l'être, sont fous de SUV sophistiqués. NEVS-Saab n'a pas de SUV ni de grosse berline de prestige lourde. En Chine, c'est le statut et la puissance qui comptent. C'est pourquoi il y a des véhicules en Chine que nous n'avons pas. Par exemple, de puissants SUV Audi équipés de moteurs à essence qui ne seraient pas à vendre en Europe.

Ça va être difficile en Chine. La marque est inconnue et les droits d'importation restent élevés. Un défi et un long chemin.

Test: Certaines voitures sur le site.
Test: Certaines voitures sur le site.

Le marché américain ...

Pour Saab, c'était autrefois le marché le plus important. Quand Spyker a repris Saab, les gens de Trollhättan ont supposé que les Américains continueraient à être fous de métal suédois à l'avenir. Le projet de loi avait été fait sans GM. Les Américains ont saboté le réseau de concessionnaires du mieux qu'ils pouvaient et empêché un redémarrage réussi. Au moment où Trollhättan a répondu, il était déjà trop tard. Le nom Saab est endommagé aux États-Unis, et même aujourd'hui, il y a des voitures neuves invendues chez certains concessionnaires. Malgré des réductions importantes! La faillite de Saab Amérique du Nord et la situation difficile des pièces de rechange au cours des mois ont contribué à cela. Pendant ce temps, la situation s'est stabilisée, ce qui est agréable. La fourniture de pièces de rechange fonctionne à nouveau, mais jusqu'à ce que la marque a récupéré de cette image dommage, il faudra du temps.

Le marché européen ...

Il semble relativement bon en Europe. Il existe également des différences entre les différents pays ici, mais Saab Parts AB a réussi à préserver avec succès des parties du réseau de concessionnaires. Parlons de l'Allemagne ! L'Allemagne est la patrie de Porsche, BMW et Mercedes. Pour ceux qui veulent vendre des voitures dans le monde entier, qui veulent réussir, l'Allemagne est la référence. C'est là que la concurrence est la plus intense, et les mythes « Autobahn » et « Nordschleife » sont bien connus dans le monde automobile.

Ce n'est pas pour rien que les fabricants chinois vendent leurs produits à l'Égypte, à la Turquie et aux Balkans. Ils n'osent pas (encore) aller en Allemagne. Et si, alors il y avait un nez ensanglanté. Au moins jusqu'ici. Saab 2.0 sera-t-il pris au sérieux, alors vous devez réussir en Allemagne au moins dans le respect des succès.

Il serait logique de coopérer avec Saab Parts AB ou d'acheter immédiatement la société à Nyköping. Ce qui devrait arriver rapidement. Car la succursale allemande, qui a réussi à endiguer l'érosion du réseau de concessionnaires, est spécialisée dans le service après-vente. La question se pose de savoir combien d'employés sont nécessaires pour créer un nouvel importateur. La planification initiale de Saab, du temps de Victor Muller, prévoyait un effectif de 20 à 30 employés pour la succursale allemande de Saab Automobile AB.

De nouveaux emplois devront être offerts, les contrats des concessionnaires seront fermés, les agences seront facturées. Nous ne voulons même pas parler d'apparitions commerciales. Tout cela avec un calendrier assez serré. Aventureux, ou plutôt, un défi. L'Allemagne est représentative de l'Angleterre, de la France, des pays du Benelux.

D'un autre côté, il y a de bonnes nouvelles. Ils sont un peu spécifiques à l'Allemagne, mais peuvent également être transférés vers d'autres pays. Un partenaire Saab bien connu vend une ou deux Saab d'occasion chaque semaine. Principalement à faible kilométrage 9-3 II, qu'il organise de toute l'Europe. Son problème est qu'il n'a pas assez de voitures. "La communauté est intacte"Il a dit dans une conversation il y a quelques jours. Comme il n'y a plus de voitures neuves, sa base de données clients s'agrandit chaque mois et il vend probablement plus de Saab d'occasion par an que lorsqu'il y en avait de nouvelles de l'usine.

La Saab 9-3 II est donc appréciée. Il peut être un peu « old school » dans certaines choses. Pas de radar de distance, pas d'avertissement de collision. Pas de chichi, quelque chose qui clignote constamment, sonne, avertit. Conduire une voiture, sous la responsabilité du conducteur et non de l'ordinateur, peut être si calme et détendu lorsque vous conduisez la bonne voiture. La presse à moteur ne manquera pas de bondir sur ces choses lorsque le 9-3 arrivera sur le marché. Mais des choses comme ça ne peuvent pas nous bouleverser, nous sommes habitués à des choses complètement différentes.

Le calendrier est court. Merde pour un moment, et il est temps de tirer un twinturbo. Le KW 34 commence avec le 19. Août 2013 après les vacances d'été suédoises. Aujourd'hui est le 17. Janvier 2013. Il n'y a pas d'activités de vente jusqu'à présent, l'horloge tourne fort. Bientôt, le feu vert pour le redémarrage de l'usine, puis le redémarrage beaucoup plus aventureux sur les marchés doivent suivre. Les objectifs sont ambitieux et exigent beaucoup d'argent. Si les investisseurs ont ces fonds, tout ira bien. Nous sommes là et le suivons presque en direct. Comme je l'ai dit: la vie est colorée et pleine de surprises!

Texte: tom@saabblog.net

Images: saabblog.net

 

17 commentaires sur “Rétroviseur: l'aventure à Trollhättan »

  • vide

    HUT AB, le grand Artkel, a certainement goûté beaucoup de sueur.

    Salut Ulrich

  • vide

    Merci pour la vue d'ensemble,

    Je vois aussi des problèmes avec le redémarrage en Allemagne en ce moment. En raison de la technologie "obsolète", le 9-3 II en Allemagne ne peut être vendu qu'en fonction du prix. Vous cassez donc les prix pour un éventuel 9-3 III. Un dilemme.

    J'y vois une chance jusqu'à l'achèvement de la nouvelle 9-3 III, avec l'ancien modèle à d'autres pays (Europe de l'Est, Russie et seulement la Chine) échapper à. Doit également dépasser le prix, mais vous ne le casser pas sur les marchés précédents. Mais vous pouvez contourner les barrières d'enregistrement en Europe. Avec le nouveau modèle, l'entrée sur les anciens marchés doit être faite et un modèle concurrentiel pourrait alors mieux résister à la pression des prix. En outre, on aurait alors jeté les bases dans les autres pays et pourrait même éventuellement proposer des modèles anciens et nouveaux en parallèle. Skoda réussit cela avec l'Octavia.

    Une fois l'image baissée, cela devient difficile. Vous pouvez le voir chez Opel. 25% de réduction pour un nouvel Insignia dit tout. Saab ne devrait pas y aller avec le nouveau départ.

    • vide

      Bonjour Ded2.

      Ceci est une question royale: le SAAB 9-3II (si construit) devrait-il être également offert en Europe occidentale / USA?
      Bien sûr, la presse peut alors déchirer l'image de SAAB: vieille technologie, vieux design, trop cher ...?
      Mais si le SAAB 9-3II n'est « seulement » vendu qu'en Europe de l'Est/Chine, alors il sera certainement plus difficile pour les NEV de commercialiser et de vendre le SAAB 9-3III en Europe de l'Ouest/USA ! Il s'agirait alors davantage d'une « nouvelle » marque et qu'en est-il de l'infrastructure existante, autrement dit : l'état de préparation des concessionnaires ?

      Mais nous Alfed Hitchcock dit:
      "Tout d'abord, tout se passe différemment et deuxièmement que vous ne le pensez!"

      Passez une bonne journée et salutations du Oldenbourg enneigé

      André

      Je ne pense pas que votre suggestion de la "Stratégie Skoda Octavia" soit si mauvaise :

      1. Construisez le SAAB 9-3 II sous le nom SAAB 9-3 Clssic et vendez-le dans le monde entier à bas coût. Les concessionnaires auraient alors la possibilité de vendre de nouveaux SAAB. Tom rapporte que le marché des jeunes grues d'occasion est également pâturé.
      2. III développer le SAAB 9-3 basé sur la plate-forme Phoenix au repos, puis vendre parallèle à SAAB 9-3II.
      3. Développer et introduire le SAAB 9-5IIa basé sur la plateforme Phoenix!
      4. Pensez à plus de modèles (9-4X / 9-1) et célébrez le Nouvel An 2018!

  • vide

    mac9-5 l'a m. E. en un mot. Il y a certainement assez de victimes des dispositifs de sécurité excessifs qui veulent principalement une voiture facile à utiliser mais techniquement bonne et précieuse. Ici, le 9-3II offre une très bonne base. En raison de mes expériences avec les marques les plus différentes de la voiture, je suis toujours agréablement surpris, que je ne dois rien faire d'autre avec notre cabriolet que conduire.

    Surtout si vous voulez vous démarquer de la rude concurrence, il est encore plus important que vous donniez à votre produit quelques USPs profonds sur le chemin. La facilité d'utilisation et la longévité seraient certainement mises en œuvre avec des efforts raisonnables et aussi pour promouvoir. La restriction à l'essentiel (pour beaucoup) aurait aussi l'avantage que la planification des coûts ne doit pas se terminer dans des dimensions immenses.

  • vide

    Permettez-moi de le dire ainsi, même si certains d'entre eux sont sur le point de me lapider ici: sans le marché américain (sur lequel SAAB s'était déjà appuyé dans les années 70/80 et plus récemment au début des années 90 avec ses 900 et 9000) il n'y aura rien avec les ventes de voitures neuves ! Certaines des nouvelles voitures construites doivent être construites pour le marché américain. Bien sûr, également pour le marché chinois. Mais comme Tom l'a écrit dans l'entrée, il y a des années, lorsque SAAB a voulu entrer sur le marché américain avec ses nouveaux modèles 9-3 et 9-5 et 9-4 X / 9-7 X, GM a bloqué cela. C'est pourquoi (et c'est pourquoi je dis) SAAB a fait faillite pour la dernière fois. Le marché américain s'est ensuite effondré et d'autres marchés, en particulier celui de Chine, n'avaient pas été préparés pour des modèles SAAB qui auraient été plus adaptés aux États-Unis. Si ceux d'Opel ne font pas attention, ils s'en tireront comme SAAB. Car GM a positionné ses modèles de Chevrolet en Europe et surtout en Allemagne, en concurrence avec les modèles d'Opel ... Les nouveaux Mokka et Adam sont également utiles, et encore moins comme voiture électrique ...

  • vide

    Très bel article bien réfléchi! Merci.

    Je pense que la chance de Saab 2.0 réside précisément dans une niche. Et peut-être que ce créneau est la voiture électrique après tout. Les voitures électriques ne sont pas comparées aux voitures conventionnelles - elles représentent une nouvelle espèce, pour ainsi dire - cela peut également faire l'un ou l'autre gadget technique que BMW et Mercedes ont. Si un prolongateur d'autonomie était éventuellement disponible (échantillon Fisker Karma, juste un peu moins cher et plus pratique), une certaine aptitude à un usage quotidien serait également ajoutée et certains tomberaient inévitablement sur Saab (notamment en raison du manque de bonnes alternatives). Cela signifierait que le réseau de concessionnaires, qui est actuellement plutôt réduit, n'aurait pas eu un impact aussi important - il est bien connu que les gens aiment conduire un peu plus loin pour des voitures uniques.
    De plus, Saab serait alors avec une consommation « flotte » de whs. Donc environ 2 à 3 l/100km bien armés pour les prochaines sanctions CO2 (qui affecteront bientôt aussi le prix au consommateur final).

  • vide

    Merci Tom pour cet article. Cet article motive et souligne clairement les défis. Donc ça reste (encore) passionnant! SAAB n'est pas encore sorti de la glace….
    Profitons de notre acier suédois!

  • vide

    Salut Tom,

    que le redémarrage n'est pas facile, probablement tout le monde le voit de cette façon.

    Une grande partie dépend désormais du marketing - il ne devrait pas y avoir d'erreurs dans le choix des bonnes agences. Dans le cas du dernier 9-3 III sur la technologie Phoenix, les ventes devraient alors se dérouler sans heurts jusqu'à la commercialisation de haut niveau !

    Soit dit en passant, SAAB n'est pas absolument inconnu en Chine - il y a des automobiles SAAB dans les rues là-bas. De plus, Pang-Da avait déjà assez bien annoncé SAAB dans les médias à l'époque de Spyker.

  • vide

    La chose la plus importante est que la marque automobile SAAB est encore présente pour le moment et continue de conduire des voitures dans la rue.
    Le re-marketing sera très exigeant et demande persévérance et patience. J'espère le meilleur et souhaite à toutes les personnes impliquées, mais particulièrement aux employés du sud de la Suède, que cela fonctionne. La route sera difficile. Et encore plus difficile sans la participation des fournisseurs. Cette confiance doit également être reconstruite.

  • vide

    « … Pas de chichi, quelque chose qui clignote en permanence, tinte, prévient. Conduire une voiture, sous la responsabilité du conducteur et non de l'ordinateur, peut être si calme et détendu lorsque vous conduisez la bonne voiture. ... "

    Très bel article écrit, Tom !!!
    Exactement l'une des raisons pour lesquelles j'aime tellement conduire dans ma Saab "fraîchement relookée" !

    Dans la voiture d'un ami (également avec un « Warner » supplémentaire et diverses applications iPhone actives), je deviens régulièrement « fou » en tant que passager ! ??

    • vide

      Je savais que tu aimerais ça 😉

  • vide

    Bonjour!

    Malheureusement, quand il s'agit de SAAB, c'est toujours comme ça: nous voulons des réponses. Lorsque nous aurons des réponses, il y aura plus de questions….

    Si les NEV construisent encore environ 8000 XNUMX Saabs cette année, ils doivent bien sûr être vendus. Le moyen le plus simple serait certainement via le réseau de partenaires contractuels SAAB Parts ...
    Le design du 9-3 (en particulier le cabriolet et l'arrière du SportCombi) est indubitablement intemporel, mais la technologie ne l'est pas.

    Bien que les Saabs du millésime 2013 puissent et doivent certainement contenir de la technologie moderne, puisque les fournisseurs mettent également constamment à jour leurs produits ... ce qui soulève bien sûr aussi la question de savoir si toutes les pièces individuelles sont compatibles au démarrage de la production ...

    Ce serait certainement bien de pouvoir passer rapidement au SAAB 9-3 III avec la plateforme PhöniX ... et de pouvoir ensuite également présenter le SAAB 9-5 IIa. Avec le 9-5 IIa, NEVS aurait également une meilleure position en Chine!

    Cordialement

    André

    • vide

      Peut-être qu'il y a encore Saab 9-5II. Seulement, Saab ne se tiendra pas là-dessus. Je suis tombé sur la page wikipedia de PSA. Dans le paragraphe sur la nouvelle coopération avec GM, il est dit que PSA construit un modèle haut de gamme développé à l'origine pour Saab Automobile. Saab 9-5II en tant que successeur de C6?
      Serait au moins toujours un moyen de faire apparaître 9-5 II SC. Mais alors arrêtez Citroën malheureusement

  • vide

    L'article me rend attentionné. Bien sûr, certains d'entre nous vont chez le concessionnaire et nous traitent d'un nouveau SAAB, mais d'où viennent les clients? Construire une bonne distribution avec SAAB Spirit en peu de temps, est-ce possible? Combien d'anciens concessionnaires SAAB seraient prêts à revenir après les expériences des dernières années? 🙁 Questions sur les questions!

  • vide

    La question des prix a toujours été une question particulière chez SAAB. Des prix catalogue excessivement élevés (sur la base de BMW) couplés à des remises élevées ont toujours dissuadé les clients commerciaux (taxation de 1 % sur « air »). Ces clients sont pourtant nécessaires, car il n'y aura certainement pas d'argent pour les offres de financement ou de leasing pour les particuliers.

    Un financement par versement final garanti sera très important, car rares sont les traders qui souhaitent garantir une valeur de rachat.

    Puisqu'il n'y a pas assez de fous positifs comme nous, ce rapport pose le problème principal: construire des voitures est une chose, mais vendre des voitures sans une bonne distribution ...

  • vide

    Cela va être une histoire passionnante, bon article!

Les commentaires sont fermés.