Saab Lage aktuell: Radio Stockholm annonce ...

Hier et aujourd'hui, j'ai passé des heures avec les appels téléphoniques de Saab. Ce qui nous vient de Suède ne semble pas vraiment nous exciter. Les parties aux négociations font face à un long week-end à Stockholm, le temps presse et la situation est critique. Maintenant, j'essaye de trouver un équilibre, j'écris ce qui peut être écrit et ce qui est le moins possible spéculatif.

Essayons ... très attentivement! Si quelqu'un pense que j'écris aussi "fleuri" comme Dieter hier, je dois protester contre cela. Cher Dieter, cela s'appelle "diplomate", pas fleuri. 😉

La délégation chinoise et les autres parties ont beaucoup à faire et ce sera, comme prévu, à nouveau une chose de "dernière minute". Il est difficile de dire à quoi ressemblera la structure de propriété à la fin. En fait impossible. Trop de configurations possibles J'ai entendu les dernières heures 48.

Ce qui est certain, c’est qu’il n’y aura pas d’argent pour les salaires et traitements, à moins de trouver une solution viable. Ce n'est pas une déclaration officielle de Saab maintenant, la demande vient de moi. Les investisseurs chinois veulent maintenant la solution, ils ne veulent plus de retard, ce qui est également au sens de Saab. C'est pourquoi ils serrent les vis, même si ça fait mal. Pour moi, la position est compréhensible et compréhensible.

GM ne veut pas accepter la majorité des Chinois. C'est presque certain et la proposition de Saab de vendredi dernier semble n'avoir trouvé aucune acceptation à Detroit. Ce que je peux imaginer serait une solution de niveau possible. Pendant une période de transition, tant que la production sous licence fonctionne, Saab reste majoritaire entre les mains d'une troisième société non chinoise. Seulement après l'achèvement de la production de produits sous licence, la majorité est entre les mains des Chinois.

Je ne nomme pas délibérément les noms de sociétés pouvant être impliquées à court ou à long terme. J'ai entendu beaucoup de noms au cours des derniers jours, dont certains sont totalement absurdes, d'autres voeux pieux ou spéculations.

Il y a le facteur temps. Pas de salaire, c'est (presque) la fin de la reconstruction. La reconstruction, cependant, ne peut qu'annuler Lofalk. Mais il ne tirera que si aucun succès n'est possible. Le temps presse et le marteau pourrait probablement tomber mercredi ou jeudi la semaine prochaine. Il n'y aura pas plus de temps. Ensuite, couchez-vous littéralement dans le puits et les lumières s'éteignent finalement.

Si cela arrive un peu avant Noël au pire, je ne peux plus imaginer de sauvetage. En fait, je pensais qu'il était possible de sortir un investisseur de la faillite. Un ami qui lit et qui m’a parlé aujourd’hui ne le voit pas de cette façon. Malheureusement il a raison. Parce que sous Victor Muller, tout a été vendu ou mis en gage, ce qui est précieux. Alors quelle substance est laissée?

Ce qui nous reste, c’est l’espoir de voir aboutir les négociations de Stockholm. Les investisseurs Pang Da et Youngman ont beaucoup investi dans Saab. Il est donc difficile d’appuyer sur le bouton "Sortie". Un point pour nous et pour Saab!

Ne gâchons pas le week-end. Comme toujours, nous restons courageux et forts! Attendons de voir ce que la semaine prochaine apportera!

Passez un bon week-end à tous, où que vous soyez!

Texte: tom@saabblog.net

Les pensées de 7 aussi "Saab Lage aktuell: Radio Stockholm annonce ..."

  • Au joue, je suis vraiment inquiet ... .. 🙁

  • ... Je ne sais pas, c'est l'affaire, tout le monde essaie de presser la dernière goutte du citron, parfois jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à presser. Malheureusement, les opinions sont liées.
    Les Chinois veulent acheter, parce qu'ils veulent du savoir-faire et avoir de l'argent, GM ne veut pas, car ils ne veulent pas vendre leur savoir-faire aux Chinois et SAAB est dit citron entre les fronts, sans liquidité et Sustanz. C'est tout - et s'il y a une solution, les deux côtés doivent agir, mais je ne veux pas vraiment y croire, ils avaient déjà suffisamment de temps pour cela.

    Maintenant, si nous regardons la situation inverse, il devrait être proche de la fosse, GM perd de l'argent (stocks et redevances), les Chinois perdent aussi de l'argent (qu'ils ont déjà fermé et ne reçoivent pas la technologie) et le gouvernement suédois perd aussi de l'argent ( Collatéraux, prestations de chômage pour les travailleurs de 3000, etc ...). Donc, pour toutes les parties pas une bonne affaire. Donc, pas de solution satisfaisante - pour tout le monde.

    Seule une solution reste à propos de la structure de participation. Une possibilité avec les variantes de 1000end. Personnellement, je voudrais quelque chose comme un investissement chinois dans GM et une prise de contrôle de SWAN de GM avec des droits de préemption pour les Chinois. Après expiration des termes de la licence, les Chinois reprendront le stock de SAAB de GM et SWAN sera dissous. Ce serait une bonne solution. GM peut approvisionner son stock d'actions sans valeur et négocier de nouveaux accords de licence, les technologies chinoises et SAAB pour le marché chinois (où GM gagne à nouveau) et SWAN peut être liquidé discrètement, ce qui est déjà le cas de toute façon.

  • ... juste avant Noël, je le trouve particulièrement mauvais!
    Que dois-je dire d'autre ??
    Allen est toujours un gentil 2. Advent.

  • Mais le fait est que GM est maintenant le 2.te temps le problème, au début ils ne voulaient pas Antonov et maintenant ils ne voulaient pas les Chinois - GM est définitivement l’obstacle que SAAB peut faire tomber ... est comme le cheval qui court plus longtemps La distance devient plus lourde que les obstacles même s'ils ne montent pas, vous avez un bon cheval que vous gagnez, vous avez un cheval faible que vous tombez sur le museau, voyons à quel point SAAB est encore fort et ce que le jockey peut faire des réserves mobiliser ......

  • Il ne reste pour le moment que ce qui est constamment rappelé, comment dilettantisch GM a traité les années écoulées avec SAAB - depuis la prise de contrôle intégrale de l’année, 2000 GM a ensuite "conduit le chariot dans la boue"! Même toute la société avec toutes ses filles était connue pour être en difficulté - jusqu'à ce que finalement (la plus petite fille SAAB ait été vendue auparavant), tout s'effondre et l'État américain, doté de milliards de dollars, apporte son aide.

    Particulièrement mauvais est qu'après le sauvetage du groupe, les chefs de groupe sans égard aux pertes se remettent sur la voie et ont mis sur le même comportement stupide et antisocial que des années auparavant - avec ce que SAAB a gagné en Suède une telle pénalité? Cela frise le mépris pour les êtres humains et l'égoïsme de la pire sorte - vous devriez tirer le magasin entier de GM sur la lune!

  • .... tirer sur la lune .... serait une très mauvaise solution… .. là aussi, GM crée l’insolvabilité dans un bref délai; et d'où vient l'argent économisé ?????

Les commentaires sont fermés.