Saab News Sweden: Dans le nord (presque) rien de nouveau

Saab usine Trollhättan
Saab usine Trollhättan

Hier, les espoirs de Vladimir Antonov de rejoindre Saab ont été considérablement réduits. Selon la banque centrale lituanienne, sa banque SNORAS a prêté des prêts trop légers et violé les lois.

Le contexte: Le prêt à une société russe, qui avait déjà rompu dans toutes les autres banques, a causé des problèmes à SNORAS, de sorte qu'une augmentation de capital était nécessaire. C'est amer pour Antonov, mais avouons-le. La voiture de Londres a longtemps été avec Saab dans le bateau, après tout, il est le financier derrière Victor Muller.

Une fois que les Chinois ont démarré en Suède et que le prêt de la BEI est terminé, Antonov se moque de l'opinion de la BEI. Parce que Youngman et Pang Da ont déjà précisé qu'Antonov est le bienvenu en tant qu'actionnaire minoritaire. Alors, asseyez-vous, buvez du thé et soyez patient.

Saab a payé sa taxe. Aujourd'hui, le montant était sur le compte de l'administration fiscale, comme "Dagens Industri" a dû l'admettre docilement. Un peu trop tard (on pense), ce qui est dommage, car en Suède vous payez des intérêts draconiens dès le premier jour de défaut. Néanmoins, Saab a transféré trop d'argent, le constructeur automobile dispose désormais d'un crédit d'exactement 898.912 XNUMX couronnes au bureau des impôts. C'est ainsi avec le système fiscal suédois transparent.

Il y a aussi quelque chose de nouveau dans le Kronofogden. Le nombre de créanciers a augmenté de 5 à 93. Deux créanciers ont retiré les réclamations, les passifs ont été réglés.

La part de la société mère Saab "Swedish Automobile" s'est très légèrement redressée et est cotée dans le plus à 2,19 €.

Nous attendons de bonnes nouvelles de Trollhättan. Mais l'attente peut être longue, car il reste plus de trois semaines avant le début de la production.

Texte: tom@saabblog.net