Jan Åke Jonsson Adieu, fin d'une ère à Saab

Jan Åke Jonsson, le barreur va
Jan Åke Jonsson, le barreur va

Lors de l'assemblée générale annuelle de Spyker, l'ère Saab a pris fin. Jan Åke Jonsson, directeur de Saab chez 1973 chez GM et depuis 6 ans, a pris son congé.

Jonsson a toujours été le « Suédois tranquille » dans le duo de dirigeants de Saab. Personne n'avait de grands espoirs lorsqu'il a pris ses fonctions de PDG à Trollhättan, Jonsson était considéré comme un GM sans faille.

Mais Jonsson était l'homme qu'il fallait, au bon endroit, au bon moment. Un coup de chance unique pour Saab.

Ceux qui ont regardé les événements à Trollhättan ont vu les premiers petits changements chez les Suédois. La qualité des véhicules s'est améliorée, de nouveaux détails d'équipement ont été introduits pour lutter contre la résistance des compteurs de haricots GM et des projets tels que le diesel écologique vert ont été rendus possibles dans le plus grand secret.

Jonsson a utilisé une manière suédoise très discrète de combattre la grande mère de Detroit, qui aurait aimé que la petite marque suédoise soit éliminée. Aux festivals de Saab, le groupe a joué des chansons sur le rêve de la liberté, les fans et les employés de Saab ont compris ces sons doux.

Sans son engagement, il n'y aurait pas eu de reprise de Saab après GM, Victor Muller sans Jonsson n'aurait eu aucune chance. Dans les négociations avec l'administration, les banques et GM Jonsson était celui qui pouvait acquérir la confiance spéciale des partenaires de négociation.

Personnellement, la façon de faire de Jonsson sans beaucoup de bruit et de spectacle, vraiment heureux. Saab et Trollhättan ont beaucoup de raisons de le remercier.

Si les circonstances entourant son départ ne sont pas ce qu'il mérite, Saab a subi une grande perte. Quel que soit le futur et les futurs projets, nous souhaitons seulement de bonnes choses de l'Allemagne. Continuez sur Saabing Jan Åke!

Texte: tom@saabblog.net

Une réflexion sur "Jan Åke Jonsson Adieu, fin d'une ère à Saab »

  • cet homme était l'âme de saab et l'homme tout à fait juste de son temps.
    peut-être que le moment le plus difficile nécessite maintenant un nouveau directeur général, mais cela ne diminue en rien les performances d'un jaj.
    Saab doit être hors de la défensive.

Les commentaires sont fermés.